Vous êtes ici:

UEA 2013

Agenda

Le dialogue est plus nécessaire que jamais. C’est une donnée essentielle de notre humanité dans un monde où les peurs l’emportent sur la confiance.

"Dialoguons, dialoguez !". Qui n’a pas envie de dialoguer ? Le mot est employé à toutes les sauces. A l’échelle de toute la planète : entre les cultures, entre les religions ou encore entre les civilisations, entre les générations, les quartiers, pour ne pas aller jusqu’au voisin de palier. Tout le monde s’en revendique. Mais qui, véritablement, le pratique ? Le dialogue au quotidien n’est-il pas devenu un mot fourre-tout, un idéal impossible, un joli vœu pieux ?

Le dialogue est plus nécessaire que jamais. C’est une donnée essentielle de notre humanité dans un monde où les peurs l’emportent sur la confiance, au sein d’une société de l’individu roi, comme entre des Eglises qui se calfeutrent dans leurs identités renforcées, Être homme, en effet, c’est dialoguer : avec soi-même, avec autrui, avec le monde, avec Dieu. Et être chrétien, c’est se risquer à la parole de l’autre, voire de cet Autre, qui révèle à soi-même. Être Eglise, enfin, c’est renoncer à se suffire à soi-même, mais faire advenir le Royaume de Dieu en annonçant et en pratiquant l’Evangile de la rencontre : en se faisant, selon une formidable trouvaille du pape Paul VI, il y a près de 50 ans, "conversation" avec le monde et avec l’homme. Vivre, croire, c’est dialoguer.

Entre des temps festifs et conviviaux pendant ces trois jours d’août organisés par l’UEA 2013, les participants seront invités à réfléchir sur trois thématiques :

Chaque journée sera introduite par une conférence donnant les enjeux du thème et des repères, permettant de lancer la réflexion : des philosophes, des théologiens contribueront à ces temps forts. L’après-midi, des ateliers et des forums animés par des experts et des témoins seront l’occasion de rencontres et d’échanges sur les pratiques de chacun et la diversité d’expériences de la parole et de l’écoute. Des temps spirituels le matin et le soir accompagneront la progression de l’UEA. Le dernier jour s’achèvera par un temps d’envoi des participants comme « artisans du dialogue ».

Déjà plusieurs noms : des philosophes et des théologiens (Thierry Magnin et Jean-Noël Dumont, P. Bernard Sesboué, sj., Pierre Lathuilière, Elisabeth Parmentier), des acteurs (responsables de ressources humaines, chrétiens en coopération, juristes auprès de publics défavorisés, inconditionnels d’internet et des réseaux sociaux, etc.)

Cette année, le Groupe des Dombes, instance de dialogue entre théologiens catholiques et protestants et auquel appartenait Bruno Chenu, a.a., décédé il y a dix ans, s’associe à cette rencontre. Dans cette période d’anniversaire de Vatican II, l’Université veut aussi souligner l’ouverture et la capacité de reconnaître des éléments de vérité dans d’autres églises et traditions chrétiennes qu’a suscitées le Concile.

Voilà l’esprit dans lequel les organisateurs de l’UEA vous invitent à participer à cette nouvelle rencontre de l’université, dans une ambiance certes studieuse mais aussi très détendue, conviviale et priante.

Source : www.assomption.org


Documents


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre