Vous êtes ici:

Taizé, France - Sr Anne-Flore revient sur la rencontre des jeunes religieux et religieuses

Vocations

Anne-Flore, peux-tu nous expliquer en quoi consistait le rassemblement auquel tu as participé à Taizé ?


J’ai eu la chance d’être invitée à cette rencontre de jeunes religieux/ses, elle était réservée au moins de 40 ans !
Nous étions 400 religieux/ses catholiques, protestants et orthodoxes de France, d’Europe et même du monde entier ! Je dirai même qu’il y avait plus d’étrangers que de français... nous n’étions qu’une vingtaine à la rencontre par pays !
C’est le Christ qui nous a rassemblé en Église ! C’est Lui que nous suivons dans la diversité et la complémentarité de nos Églises. C’est pourquoi Taizé, en cette année de la vie consacrée, et à l’occasion du dizaine anniversaire du décès de Frère Roger, le 16 août 2005, a proposé cette rencontre avec le titre suivant : "Semaine de réflexion sur l’actualité de la vocation religieuse".

Quelle ambiance as-tu trouvée ?


Ambiance de fête, ambiance de rencontres fraternelles, ambiance de retrouvailles pour ceux et celles qui se connaissaient déjà par des internoviciats communs, un week-end Corref, ou tout simplement un même charisme ou une même congrégation. Nous étions 8 religieuses de l’Assomption venues de France, Angleterre, Belgique, Lituanie, Tchad, autant dire notre joie de nous retrouver et de vivre une semaine ensemble !
Enfin l’ambiance qui me touche le plus à chaque séjour à Taizé, c’est l’ambiance de confiance ! Les frères nous ont témoignés combien ils faisaient confiance à l’Esprit Saint pour parler au cœur des jeunes, combien ils partageaient les tâches de l’accueil sans revenir sur les responsabilités qu’ils confient en confiance aux jeunes...

Avez vous eu l’occasion de rencontrer/témoigner avec d’autres jeunes présents à Taizé en dehors du rassemblement ?


Nous étions autour de 2500 à Taizé en cette semaine du 5 au 12 juillet 2015. Nous avons vécu de belles rencontres avec les autres jeunes, spécialement dans les longues files d’attente pour recevoir "le" plateau repas de Taizé... Rencontres aussi que leurs animateurs leur avaient suscité : un concours de signature du plus grand nombre de pays, ou encore une collection de photos de nos différentes croix de congrégation pour en faire une grande croix de taizé et prier pour nous tous de retour chez eux !

Qu’est-ce qui t’a le plus frappée ? Pourquoi ?


C’est la conférence de Abba Thomas, évêque copte orthodoxe d’Égypte, qui m’a, le premier jour, offert la direction de cette belle semaine ! Une semaine où je retiens le mot de confiance avec deux couleurs : la responsabilité et la liberté.
Notre frère d’Égypte a commencé par une question : "pouvez-vous me dire la saveur de l’eau ?" Il a avait une cruche d’eau devant lui pour se rafraîchir en ces jours de canicule !
Il a poursuivi son développement en nous parlant du Christ... puis est revenu à sa cruche... "Christ comme l’eau, on peut le regarder mais jamais dire sa saveur..." Il faut de notre part désirer plonger en Lui... Il nous exhortait : "Laissez le Christ entrer en vous ! Prosternez-vous devant Lui, Il vous remplira !" Ce n’est qu’une fois que notre vie, comme un petit godet aura "coulé" dans la cruche, dans la vie du Christ qu’alors nous pourrons non plus donner à partir de nous mais "donner à partir de la source principale qui ne sera jamais à sec, elle... " C’est notre responsabilité et notre liberté de plonger, de nous laisser remplir. "C’est un appel à vivre en Lui. Votre seul devoir est de demeurer en Lui. Si vous êtes dans le Christ alors Christ est en vous, vous serez un avec le Corps du Christ, vous donnerez l’amour librement..."

En famille Assomption (les 5) vous êtes-vous retrouvés ?


Les 5 familles Assomption étaient réunies par le cœur et la prière mais sur place les Religieuses de l’Assomption ont retrouvé et bien échangé avec les Oblates de l’Assomption et un frère Assomptionniste. Lors d’un mouvement de communion, dans le recueillement, j’ai eu le regard attiré par la croix des Augustin de l’Assomption ! Ô surprise puis longue recherche pour retrouver "mon" frère !!!

Pourquoi un rassemblement comme celui-là te semble important ?


Ce fut un temps de retraite, de ressourcement, de vie simple... Ce rassemblement est très important pour les congrégations où les religieux/ses de moins de 40 ans sont seuls... Avec la grâce de Dieu, ce n’est pas le cas chez les Religieuses de l’Assomption mais notre esprit large et notre esprit d’Église aiment nous donner à retrouver frères et sœurs d’Église.


Sr Anne-Flore Chocarde, ra
France



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre