Vous êtes ici:

Ste Marie Eugénie fait le Jubilé à Lourdes

Après la canonisation
JPEG - 27.3 ko
Sainte Marie-Eugénie en place
JPEG - 61.9 ko
Les Amis de l’Assomption, les soeurs et les amis des Sanctuaires de Lourdes prennent place dans la Basilique saint Pie X

A 18h ce mercredi soir, alors que la pluie et le froid de la montagne déjà enneigée sont bien présents et persistants, alors que les sanctuaires ne sont plus fréquentés que par quelques groupes rares et peu volumineux, alors que l’atmosphère général de la cité mariale est déjà tournée vers l’Assemblée plénière des Evêques de France, le petit troupeau de l’Assomption et de ses amis se retrouvent dans la Basilique souterraine pour l’installation de la bannière - plus exactement de l’Icône - de Sainte Marie-Eugénie de Jésus dans le vaisseau. Si vous venez la voir, elle se situe à gauche de l’orgue, entre Saint Willibrord et Saint Padre Pio, de bonnes fréquentations, non ?... A son revers, Saint Patrick... Cette place, nous a dit l’un des administrateurs du sanctuaire, est provisoire, elle sera définitive lors du Pèlerinage National, et elle sera mise à côté de la bannière, non encore achevée des assomptionnistes bulgares martyrs.

JPEG - 54.7 ko
La cérémonie, avec le Père Jacques Nieuviarts, AA
JPEG - 26.2 ko
Jean-François Monory, Secrétaire Général des Sanctuaires de Lourdes

Cette cérémonie très simple, qui réunissait environ une centaine de personnes, s’est déroulée ainsi : Le représentant du responsable des sanctuaires nous a dit ce que signifiait l’installation d’une bannière dans cette église, une illustration de la communion des Saints. Puis, après que nous ayons chanté « Dieu nous accueille en sa maison », le père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et directeur du pèlerinage national a présidé notre célébration. La lecture de la Parole a été faite par notre Supérieure générale, sœur Diana (1Co. 3, 7-11) « ... seul compte celui qui donne la croissance : Dieu. ». Puis Sœur Martine et M. Hubert Ansieau, nous ont présenté l’icône et invité à méditer cette prière peinte : Marie-Eugénie est représentée debout sur la terre lieu de la Gloire de Dieu, elle tient la Bonne Nouvelle du salut et le trône qui figure le Royaume sur lequel on peut voir le mystère de l’Eucharistie. Et le Notre Père a précédé la conclusion de cette petite liturgie et une petite image de représentant l’icône nous a été remise. Ainsi, Marie-Eugénie, peut participer au jubilé des apparitions, elle qui fut une des premières à venir ici en pèlerinage et qui a eu cette si judicieuse idée de fonder une communauté à Lourdes.

JPEG - 59.1 ko
La cérémonie, avec le Père Jacques Nieuviarts, AA
JPEG - 50.5 ko
Sous le regard de sainte Marie-Eugénie

Un verre de l’amitié était donné ensuite dans la salle « Cardinal Gerlier » où chacun a pu rencontrer des amis qu’il ne connaissait pas. Nous avons pu constater qu’il n’est jamais difficile de parler les uns avec les autres quand nous sommes réunis par Marie-Eugénie, et la joie était visible sur tous les visages, même les plus frigorifiés et trempés. Sœur Mercedes a eu cette formule : « Décidément, depuis la canonisation à Rome, chaque célébration de notre joie de l’avoir sainte, se déroule sous la pluie »... la bénédiction de Dieu, peut-être ?

JPEG - 28.1 ko
Soeur Diana, supérieure générale
JPEG - 51.9 ko
L’assembéle

Mais une partie importante de la journée s’est déroulée à la Maison où une rencontre était organisée entre les sœurs, et notamment, Sœur Diana et Sœur Martine du Conseil général, et les amis (laïcs ou non) qui étaient venus pour l’occasion. Au cours de ce débat qui se v oulait informel, nous avons abordés la question de savoir ce qu’était pour chacun de nous « Assomption Ensemble » et ce que la fulgurante hypothèse de Marie-Eugénie, d’une relation avec les laïcs ce qu’elle appelait « le tiers ordre de l’Assomption », avait de pertinent aujourd’hui. Ce qui a paru clair dans cette rencontre c’est que les sœurs et leurs amis présents, ne pouvaient vivre spirituellement les uns sans les autres mais continuaient à poursuivre la voie sur laquelle ils marchaient depuis de nombreuses années. Il a été manifeste que ceux qui rencontrent l’Assomption n’en sortent pas indemnes, mais ils sont liés, d’une part, avec les sœurs par une grande amitié et, d’un autre côté, ils sont touchés durablement par la spiritualité de Marie Eugénie. La communauté de Lourdes a ainsi tissé des liens avec des membres du Chemin Neuf, mais aussi avec beaucoup d’autres fidèles de la proche région, et ce depuis de nombreuses années. En revanche, lorsqu’on n’est plus en lien proche avec une communauté, il y a un manque important qu’il n’est pas facile de combler.

JPEG - 63 ko
La cérémonie, avec le Père Jacques Nieuviarts, AA
JPEG - 32.8 ko
Entourée de saint Willibrord et du Padre Pio

Sœur Diana et Sœur Martine ont alors donné leur point de vue sur ce qui avait été dit et notamment sur le fait que les relations entre laïcs et communauté faisaient toujours ressortir cette communication, cette intercommunication, qui se constitue, qui fait que les laïcs semblent même faire partie de la communauté, et que, puisque c’est la règle de fonctionnement de ces communautés, il y a des changements parmi les sœurs, l’esprit demeure. Il me faut aussi souligner le fait que, de plus en plus, les laïcs prennent en charge une partie des taches dont s’acquittaient les sœurs pour les soulager, certes, mais aussi afin que l’esprit « Assomption » soit toujours prêt à être diffusé. Pour conclure cette réunion, Sœur Catherine Marie nous a annoncé que la maison aurait aussi son jubilé en 2009, puisque, l’an prochain, l’Assomption est installée à Lourdes depuis 125 ans. Il y aura 2 temps forts, en février et au moment du Pèlerinage national. La route n’est pas achevée, c’est bon de savoir qu’on va marcher encore un peu ensemble.

JPEG - 30.4 ko
Sainte Marie-Eugénie en place dans la basilique saint Pie X

Un repas rassemblait enfin les amis au sous-sol de la maison où nous continuâmes de nous retrouver et d’échanger, et de dire que le travail n’est jamais fini, à Lourdes comme ailleurs. Mais, il fallut se séparer pour retourner dans nos foyers, la nuit sera plus courte.

Ce fut un moment très agréable, très instructif et très enrichissant, mais aussi très spirituel. Quelle joie avons-nous ressenti ! Nous avons eu l’impression d’être venu recharger nos batteries spirituelles... Peut-être faudra-t-il effectuer quelques choix ? Peut-être faudra-t-il pratiquer quelque réglage sur le moteur spirituel qui est le nôtre ? Mais il n’y a aucun doute, l’essentiel se fait sur la terre et nous avancerons ensemble, laïcs et soeurs.

François Véron
Ami de l’Assomption

- Les vidéos tournées par soeur Stella :


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre