Vous êtes ici:

Saint Sacrement - Sr Thérèse Agnès

Année liturgique 2014-2015 [B]

La fête que nous célébrons aujourd’hui est appelée la fête du Saint Sacrement, ou fête du Corps du Christ, ou anciennement Fête Dieu.

Don Guéranger (1805 – 1875), est connu pour son action en faveur du renouveau liturgique au XIXe siècle. Il écrit : "Une grande solennité s’est levée sur le monde : la Fête-Dieu, ainsi l’ont appelée nos pères ; vraiment fête de Dieu, mais aussi fête de l’homme, étant la fête du Christ Médiateur présent dans l’Hostie pour donner Dieu à l’homme et l’homme à Dieu. L’union divine est l’aspiration de l’humanité ; à cette aspiration, ici-bas même, Dieu a répondu par une invention du ciel ; l’homme célèbre aujourd’hui cette divine merveille".

La liturgie nous invite à la joie, à la louange et à l’adoration. "J’offrirai un sacrifice d’action de grâce … j’élèverai la coupe du salut" chante le psalmiste, "pour rendre à Dieu tout le bien qu’il m’a fait", tandis que l’auteur de l’épitre aux Hébreux nous rappelle que le sang du Christ versé pour nous nous rend capables de "rendre un culte au Dieu vivant". C’est un mystère de joie dont nous devenons partie prenante. "Que la louange soit pleine et vivante ; qu’elle soit joyeuse et magnifique, la jubilation de l’âme" écrit Saint Thomas d’Aquin, qui poursuit "Le sujet spécial de louange, c’est le pain vivant et vivifiant, qui nous est proposé aujourd’hui".

Nous sommes rendus aptes à célébrer Dieu, à lui rendre hommage et adoration ; de nous-mêmes, nous n’en sommes pas capables ; c’est le fruit de la Pâque du Christ, car le Père cherche des "adorateurs en Esprit et en Vérité".

En ce jour, nous célébrons l’Alliance de Dieu avec son peuple, l’humanité, nous, chacun, chacune de nous. Moise a pris le "livre de l’Alliance" et il l’a lu au peuple rassemblé ; puis, il a aspergé du sang de jeunes taureaux ce même peuple en proclamant "Ceci est le sang de l’Alliance que Dieu a conclue avec vous". L’épitre aux Hébreux nous présente Jésus, comme "le médiateur d’une nouvelle alliance" et Jésus lui-même à la Cène annonce sa Pâque par le signe du "sang de l’alliance, répandu pour une multitude". L’alliance est scellée par le sang. A chaque fois que, dans la Foi, nous prenons part à l’Eucharistie et communions au Corps du Christ, nous nous engageons à nouveau dans l’Alliance et, comme le peuple d’Israël, nous voulons mettre en pratique le don de la loi à nous révélée. C’est ainsi que nous devenons adorateurs, adoratrices, en Esprit et en Vérité.

C’est la fête de la Foi. Foi en la Présence de Dieu parmi nous, en nous. Nous croyons qu’en Christ, nous sommes un seul Corps. Nous croyons qu’en Jésus, le monde est consacré, vivifié, renouvelé, devenu corps du Christ. Entrons dans la fête, joyeusement.

Sr Thérèse Agnès, ra
Philadelphie - États-Unis


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre