Rentrer en soi-même

4.2 - Propositions pour aller plus loin



Je crois que je vais le faire : tous les matins, avant de me mettre au travail, me "tourner vers l’intérieur", rester une demi-heure à l’écoute de moi-même.
"Rentrer en moi-même."   
Je pourrais dire aussi : méditer. Mais le mot m’horripile encore un peu.   
Oui, pourquoi pas : une demi-heure de paix en soi-même. [...]
Une demi-heure de gymnastique et une demi-heure de "méditation" peuvent fournir une bonne base de concentration pour toute une journée.   
Mais une "heure de paix", ce n’est pas si simple. Cela s’apprend. Il faudrait effacer de l’intérieur tout le petit fatras bassement humain, toutes les fioritures. Une petite tête comme la mienne est toujours bourrée d’inquiétude pour rien du tout. Il y a aussi des sentiments et des pensées qui vous élèvent et vous libèrent, mais le fatras s’insinue partout.   
Créer au-dedans de soi une grande et vaste plaine, débarrassée des broussailles sournoises qui vous bouchent la vue, ce devrait être le but de la méditation.   
Faire entrer un peu de "Dieu" en soi [...].   
Faire entrer aussi un peu d’ "Amour" en soi, pas de cet amour de luxe à la demi-heure dont tu fais tes délices, fière de l’élévation de tes sentiments, mais d’un amour utilisable dans la modeste pratique quotidienne.


Etty Hillesum,
Journal 1941-1943


 

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre