Vous êtes ici:

Premier dimanche de carême - Ste Marie-Eugénie

Année liturgique 2018-2019 [C]
JPEG - 9.6 ko

Dans l’Évangile je remarque ce que notre Seigneur répond à la tentation et par conséquent ce qu’il nous apprend à répondre, car nul n’est exempt de tentations en ce monde et s’il faut demander à vaincre la tentation, on ne peut pas espérer ne pas en avoir. La première réponse que fait notre Seigneur est celle-ci : "L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu [1]." Pour nous il y a une parole sortie de la bouche de Dieu qui doit être la première à la source de nos actions : Viens, suis-moi ! [2].


Nous l’avons entendue et c’est pour cela que nous sommes religieuses, que nous sommes à notre Seigneur. Il ne nous a pas dit seulement : Vends tout ce que tu as. Ce n’est pas là le côté le plus difficile, nous dit saint Grégoire le Grand ; les philosophes ont tout vendu, se sont défaits de biens temporels, ils ont fait de grandes choses, aucun d’eux n’a su suivre Dieu, obéir à Dieu et suivre Jésus-Christ. C’est là le propre des chrétiens, le propre des âmes consacrées. Puisque le Carême est très adouci pour nous comme pour plusieurs autres diocèses cette année, je voudrais que chacune tâche d’avancer sa sanctification en renonçant à soi-même, en faisant par la mortification intérieure ce que nous ne faisons pas par la mortification extérieure, et du côté de la mortification intérieure nous sommes parfaitement libres. Parmi les réponses de notre Seigneur au tentateur, il en est une autre que je voudrais vous rappeler : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et ne serviras que lui seul [3].


C’est là l’effort que nous devons faire si nous voulons avancer dans la perfection : servir Dieu seul et pas du tout notre amour-propre, nos petites passions, ce qui reste au-dedans de nous des attaches que le péché y a créées. Travaillez d’une manière efficace pendant ce Carême à purifier le fond de vos âmes, à voir, à chercher les moyens de suivre Jésus-Christ véritablement, le suivre dans l’humilité, le suivre dans la charité, le suivre dans la patience, le suivre dans les vertus solides qu’il enseignait à ses apôtres et que nous sommes obligées d’apprendre puisque nous sommes, nous aussi, choisies par lui.


Sainte Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption
Instructions de chapitre du 23 février 1890
/p>


[1Mt 4, 4.

[2Mt 19,21.

[3Mt.4, 10.


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre