Vous êtes ici:

Pietrasanta, Italie

Italie

Expérience éducative pour animateurs de groupe selon les méthodes actives du Psychodrame de J. L. Moreno

 
JPEG - 8.3 ko

L’expérience éducative que nous présentons se déroule à Pietrasanta en Toscane, dans la Maison Diocésaine La Rocca, où est présente une communauté de Religieuses de l’Assomption.

Elle a commencé en octobre 2010 et va se poursuivre pendant deux ans. Elle consiste en 5 weekends résidentiels chaque année, dont l’un de la durée de quatre jours.
L’expérience a commencé par l’écoute de la réalité où la communauté est insérée : beaucoup de jeunes adolescents passent plusieurs heures par jour dans la rue ou dans les espaces de jeu à l’extérieur de la maison sans la présence d’adultes. Dans cette zone de l’Italie la tradition catholique est très faible et l’Eglise est presque absente comme agent d’éducation (sauf pour la préparation aux sacrements).
Notre projet a deux objectifs importants :
  • Permettre à un groupe de jeunes de faire une expérience forte de connaissance de soi, de ses propres ressources et potentialités par la rencontre avec des personnes d’autres zones d’Italie.
  • Offrir à ces jeunes des connaissances théoriques et des instruments d’animation qu’ils pourront utiliser avec d’autres garçons et filles adolescents. (Cfr. T.R. V,2 accompagner, vivre la réalité, être compétent, travailler en équipe)
Le groupe qui est en train de suivre ce parcours est formé de 11 jeunes de différentes régions d’Italie, entre 19 et 27 ans. Une sœur de l’Assomption fait aussi partie du groupe.
Le cours est guidé par un prêtre jésuite, psychologue et formateur et par une amie de la communauté, elle aussi psychologue et formatrice. A d’autres moments l’un ou l’autre collaborateur intervient. Les pivots de la méthode éducative sont :
le fait que le cours est résidentiel : les jeunes vivent dans le même lieu, partagent les moments de formation, les activités, les repas, partagent les travaux de la maison, les espaces et les lieux de travail et de repos. (Cfr. T.R.IV, 4 : la dimension communautaire)
les techniques du sociodrame et du psychodrame ; l’approche symbolique au matériel expressif ; le dynamiques de groupe ; le monde de l’adolescent ; le message biblique, surtout la Bonne nouvelle de Jésus ; [1]
la méthode d’apprentissage des contenus et des techniques d’animation est actif ; les participants expérimentent eux-mêmes les activités qu’ils proposeront en suite en tant qu’animateurs de groupes de jeunes.
la méthodologie proposée met au centre du parcours de formation le jeune participant, dans toutes les dimensions de sa personne. L’unicité de la personne, ses vécus, même douloureux, la capacité de reconnaitre et exprimer ses propres émotions, désirs et zones d’ombre sont bien tenus en compte. Le jeune est protagoniste dans chaque activité et, au long de deux ans il a l’occasion de s’expérimenter comme animateur, à travers les différentes modalités acquises avec l’expérience. (Cfr. T.R. VI, 1 et 3 fondements éducatifs, objectifs éducatifs)
un autre point fondamental de la méthode est le développement de la capacité d’établir des relations interpersonnelles profondes et durables
 
Orietta Gaglia, ra
Pietrasanta, Italie
JPEG - 11.2 ko


[1La méthode du psychodrame est un instrument efficace pour saisir en profondeur à un niveau thérapeutique et spirituel le message biblique, la bonne nouvelle ; - comprendre le lien entre l’histoire racontée dans le texte et sa propre vie : le texte devient miroir et donne dignité à la vie de chacun lui ouvrant des horizons nouveaux d’espérance et vice-versa la vie de chacun devient elle-même un instrument pour la compréhension du texte.



Documents

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre