Philippines

3 : août 1999

La Bienheureuse Marie-Eugénie, en effet, m’a accordé des bénédictions et des grâces qui ont restauré mon bien-être physique et mental. Tout d’abord, depuis que ma soeur m’a fait parvenir la relique de Mère Marie-Eugénie, je l’ai portée sur moi et je me suis senti sérieusement mieux physiquement et psychologiquement. Voyez-vous, je souffre d’un problème cardiaque. Mon coeur a grossi et continuait toujours à grossir, même après traitement et intervention chirurgicale. En Août dernier, mon cardiologue m’a informé que, malgré tout ce que l’on avait essayé, mon coeur ne répondait pas. Il suggéra qu’il faudrait envisager une transplantation cardiaque et je savais que je ne pourrais pas la supporter. Je me sentais très déçu par cette nouvelle, et je gardais pour moi les sentiments que j’éprouvais, ne voulant pas en parier. Je me contentais de prier.

Mais pendant ces deux mois, je gardais sur moi la relique de Mère Marie-Eugénie et je priais le Père de toute bonté.

J’éprouvais une meilleure attitude mentale concernant mes épreuves. Je pouvais mieux les accepter et je dormais mieux. Ce mois d’Octobre, je suis allé à Manille pour mon "check up" et passer mon examen. L’état de mon cœur s’était considérablement amélioré.
Je montrais la relique au cardiologue.

Il sourit et me dit que, grâce au secours de Mère Marie-Eugénie, mon coeur était en bonne voie et qu’il n’était plus question de transplantation.

Toujours sous traitement, je vis pour servir avec ferveur mon Dieu qui a écouté la Bienheureuse Marie-Eugénie. Merci à Dieu !

Miguel L. Gallaga
Philippines
1999

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre