Vous êtes ici:

Philippines

7 : mai 2002

- 

Obstétricienne et gynécologue, je ne manque pas de prier Mère Marie-Eugénie depuis que Soeur M. Demetria Algellar m’a indiqué qu’elle était en cours de canonisation
et que les faveurs reçues et les miracles dus à son intercession devaient être signalés à votre Secrétariat. Depuis, j’implore son intercession, en particulier
lorsque mes patientes ont des accouchements difficiles. Voici quelques exemples
 :

  • Une mère était depuis près d’une heure dans la salle d’accouchement et le bébé n’arrivait toujours pas. Je décidai d’utiliser des forceps, tout en priant par l’intercession de Mère Marie-Eugénie : je pus alors effectuer l’accouchement sans presque de difficulté et le bébé cria énergiquement dès qu’il arriva au monde.
  • Une patiente en travail qui avait déjà accouché chez elle à plusieurs reprises sans problèmes et dont le travail semblait se dérouler normalement, fut finalement amenée dans la salle d’accouchement, mais les choses traînaient. Je pensai à prier en silence et à invoquer l’intercession de Marie-Eugénie et quelques minutes plus tard, la jeune femme accoucha facilement de son bébé.
  • Une patiente étrangère qui voulait un accouchement naturel sans aucune intervention extérieure entra en travail, et fut surveillée attentivement. En temps voulu, elle fut transportée dans la salle d’accouchement ; on lui donna les instructions nécessaires et elle commença à pousser très efficacement. Mais après plus d’une heure d’efforts, la tête du bébé ne descendait toujours pas. Une césarienne était donc nécessaire et les parents y consentirent à contre cœur. Pendant le temps où la patiente était en salle d’accouchement, je priais sans cesse Marie-Eugénie, puis je priai avec ferveur pour que l’opération se déroule heureusement. Contrairement à ce qu’on pouvait redouter, l’opération se déroula sans problème, avec peu d’hémorragie et avec la naissance d’un gros bébé très éveillé. La patiente se remit sans problème et, 2 heures après son accouchement, elle allaitait déjà son bébé. Elle a recouvré santé et grande forme comme si elle avait eu un accouchement normal.

Voilà seulement quelques exemples de mon expérience de gynécologue obstétricienne lorsque j’ai invoqué l’intercession de Mère Marie-Eugénie. Depuis, chaque fois qu’une de mes patientes arrive à l’hôpital pour entrer en salle de travail, ou lorsqu’une de mes patientes doit subir une intervention chirurgicale, qu’elle soit planifiée ou en urgence, je ne manque jamais de la prier.

J’ai demandé à Dieu d’autres faveurs par son intercession, mais il semble qu’elles soient plus promptement exaucées lorsqu’elle intercède pour des femmes et en particulier pour des mères et des enfants.

J’ai confié mon expérience à nos médecins titulaires pour les encourager à invoquer l’intercession de la Bse Marie Eugénie, surtout lorsqu’ils sont affrontés à des cas difficiles. Soyez sûres que je me joins à vous toutes pour prier pour sa canonisation le plus tôt possible.

Vicenia Segui Balajo,
San Lorenzo Village. Makati City,
MD le 3 juillet 2001

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre