Vous êtes ici:

Nouvelles de Mexico, après le tremblement de terre

Mexique

De Lola Castro – Provinciale du Mexique


Chères sœurs,
Merci beaucoup pour tous vos messages d’affection et de solidarité, désolé que je ne puisse répondre à chacune personnellement et je le fais par cette lettre unique. Dieu merci, toutes les sœurs des 5 communautés et nos familles vont bien. Nos élèves sont tous en sécurité. Etant donné qu’il n’y a pas de cours aujourd’hui, les bâtiments sont en train d’être examinés par des experts pour déterminer si nous pouvons continuer à y travailler. En général il n’y a pas de gros dégâts. Certaines familles de l’école ont perdu leur maison ou bien le bâtiment où certains parents travaillaient s’est effondré ; mais il n’y a pas de pertes en vies humaines.
Comme vous le savez dans de nombreuses régions de la ville et du pays, il y a eu des morts et de de nombreux dégâts matériels. Le miracle de l’amour et de la solidarité de toutes les personnes et des institutions gouvernementales permet de sauver des personnes encore vivantes ou de récupérer les corps de ceux qui ont perdu la vie. On apporte également de la nourriture et des médicaments à ceux qui en ont besoin. Nous sommes tous touchés par ces réalités de la souffrance et la population a peur que les tremblements ne se poursuivent. Tout entre les mains de Dieu. Nous nous confions à vos prières pour aller de l’avant.
Faites parvenir ces nouvelles à vos communautés ! Merci chères sœurs.
Lola



Queridas hermanas.
Muchas gracias por todos sus mensajes de cariño y solidaridad, perdón que no puedo responder a cada una personalmente y lo hago a través de esta única carta. Gracias a Dios todas las hermanas de las 5 comunidades y nuestras familias están bien. Nuestros alumnos todos a salvo. Los edificios están el día de hoy que no hay clases en revisión por expertos para determinar si podemos seguir laborando en ellos, en general no tienen daños mayores. Algunas familias del colegio si perdieron su casa o se colapsó el edificio donde laboraba algún padre de familia, pero no hay pérdidas humanas. Como saben en muchos puntos de la ciudad y el país si ha habido muertos y muchas pérdidas materiales. El milagro del amor y la solidaridad de todo el pueblo y de las instituciones gubernamentales está haciendo posible rescatar a personas con vida o recuperar los cuerpos de quienes la perdieron. También llevando alimentos y medicinas a quienes lo necesitan. Todos estamos afectados por ver estas realidades de sufrimiento y hay miedo en la población de que estos terremotos continúen. Solo en manos de Dios. Nos confiamos a sus oraciones para seguir adelante.
Un fuerte abrazo a cada una y hagan extensivas estas noticias a sus comunidades. Gracias. Chères sœurs.
Lola



Dear sisters.
Thank you very much for all your messages of love and solidarity, sorry that I can not respond to each one personally so I do so through this one letter. Thank God, all the sisters of the 5 communities and our families are doing well. Our students are all safe. Today the buildings are being examined by experts to see if we can continue to use them. As of now there are still no classes now. Although in general there are no major damages. Some families of the school lost their houses or some buildings where some parent work collapsed, but there are no human losses. As you know in many parts of the city and the country, there have been deaths and many material losses. The miracle of love and solidarity of all the people and government institutions is making it possible to rescue people alive or recover the bodies of those who have died. Food and medicine are also being brought to those in need. We are all affected in face of these realities of suffering and there is fear in the population that these earthquakes may continue. Everything is in God’s hands. We entrust ourselves to your prayers so that we may move forward.
A big hug to each one and extend this news to your communities. Thank you.
Lola


D’Isabelle Eugénie - Quérétaro - Mercredi 20 septembre 2017


Ici à Querétaro tout va bien. À Mexico City à Águilas le primaire et le secondaire doivent être renforcés à voir quand il sera possible de reprendre les cours. Aujourd’hui venaient les ingénieurs pour voir ce qui doit être fait. Les soeurs vont bien, sont secouées. À Carrasco on attend les nouvelles quant aux bâtiments de l"école (ils ne sont pas tombés, il faut s’assurer que rien ne risque ensuite) là aussi les soeurs vont bien et sont aussi secouées. À Puebla chute d’objets surtout et "susto" pour les soeurs.
Merci pour vos prières et pour tous les messages de soutien.

De Lola Castro – Cté de Quérétaro – Mardi 19 septembre à 22h (heure française)


Sí, fue cerca de Puebla. La cdad de ahí lo sintió muy fuerte. En la casa se cayeron algunas cosas
En el DF se sintió fuerte y hay algunos edificios colapsados. Todavía no se puede evaluar totalmente. En qro lo sentimos muy leve. No evacuamos alumnos, todo sigue normal.
Gracias a todos para su oracion. 


L’épicentre du tremblement de terre se situait près de Puebla. La communauté, là-bas, l’a senti très fortement. Dans la maison, des choses sont tombées. A Mexico DF cela a aussi été très fort et des édifices se sont effondrés. On ne peut pas encore évaluer tous les dégâts. A Queretaro, nous ne l’avons senti que très légèrement. Nous n’avons pas évacué les élèves. Tout est normal. Merci à tous pour vos prières.


Comunicar vosotras a otras comunidades. Están preguntando y no podemos responder a cada una
Muchas gracias por tanto cariño y apoyo.
Además hoy es el 32 aniversario del gran temblor del 85. Esto hace más crítica la reacción.


Faites passer le message aux communautés. On nous demande des nouvelles et nous ne pouvons pas répondre à chacune. Merci beaucoup pour toute votre affection et votre soutien. Le fait que ce soit l’anniversaire de du tremblement de terre de 1985 empire les réactions.

De Brigitte Coulon – Cté de Mexico DF – Mardi 19 septembre à 22h (heure française)


Gracias a Dios todas bien.
Aquí en el colegio no se deja salir nadie. Los chiquitos a medio patio y a pleno sol. Las maestras los pusieron a cantar. Pero ahora están un poco desesperados y llorando.
Gracias a todas las hermanas. Recen, hay gente muy asustada.


Grâce à Dieu, nous allons toutes bien. Ici au collège on ne laisse sortir personne. Les plus petits doivent être au rez de chaussée, assis par terre. Les maîtresses les ont fait chanter. Mais maintenant ils ont un peu inquiets et se mettent à pleurer. Merci à toutes les sœurs. Priez. Beaucoup ont eu très peur.

De Lili – Cté de Carrasco (Mexico) – Mardi 19 septembre à 23h (heure française)


Estamos bien nuestras escuelas se agrietaron. Algunas maestras están aqui porque no pueden llegr a sus casas ya que nohay acceso porque alguns edificios se colapsaron.


Nous allons bien. Nos écoles se sont fissurées. Certaines enseignantes sont encore ici car elles ne peuvent pas arriver jusqu’à leur maison parce qu’il n’y a pas de passage en raison de l’écroulement de certains édifices.


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre