Vous êtes ici:

Mot de clôture de la session JPAA 2004

Afrique de l’Ouest
JPEG - 83.1 ko

Je vous invitais ainsi à vous mettre chacune devant sa responsabilité,
qu’elle ait deux ans, trois ans, quatre ans de vœux ou davantage.
Aujourd’hui, après avoir séjourné pendant trois semaines aux pieds de
Jésus, j’ai l’assurance que chacune peut donner une réponse convaincante
à la question que nous venons de rappeler. Chacune peut même dire de quelle
manière
elle peut contribuer à construire l’Assomption de demain.

Pour construire l’Assomption il nous faut avoir des personnalités bien
construites, des vies religieuses bien enracinées dans le Christ.
Il est bon pour vous de garder dans votre cœur, les points forts
de ce temps de formation, qui vont donner vigueur à votre identité de
jeunes religieuses africaines de l’Assomption.

Pour assumer cette identité, vous êtes appelées à vivre votre vie religieuse
dans la vérité, la liberté, et la solidarité.
Pour ce faire, vous devez vous entraider à vivre votre engagement personnel,
à travers une expérience communautaire véritablement fraternelle, dans
laquelle vous êtes partie prenante. C’est à ce prix qu’avec nous toutes,
vous pourrez construire l’Assomption d’aujourd’hui et celle de l’avenir.

A la fin de ce temps passé ensemble, j’espère que vous avez goûté combien
il est bon et doux de vivre en sœurs et d’être unies par le même esprit
de famille
. J’espère qu’une réelle solidarité est
née entre vous, dans votre responsabilité, commune pour construire
l’Assomption de demain.

Cependant, je vous invite de nouveau à vous poser deux questions :

  • Suis-je une personne sur laquelle la Congrégation peut compter ? Pourquoi ?
  • Suis-je prête à vivre le sacrifice et le don de moi-même pour que l’Afrique et l’Assomption vivent ?

Il est bon que vous sachiez que, dans trois quatre, cinq ans dix ans,
c’est sur vous que reposera la responsabilité de la Congrégation, dans
nos Provinces et Région. C’est vous qui assumerez la responsabilité des
communautés, de la formation et des œuvres. C’est
pour vous y préparer que nous mettons tout en oeuvre pour vous aider à
bâtir d’abord vos personnes, vos vies consacrées.

Vous savez bien que pour construire l’Assomption de l’avenir, vous devez
vous s’appuyer sur les grandes valeurs qui ont fait vivre nos premières
Mères, et dont la plus grande était l’obéissance. Rappelez-vous ce que
disait Mère Marie Eugénie à ce sujet : « l’humilité, l’esprit de
mortification et de prière sont les fondements de la vie chrétienne, mais
le fondement particulier de la vie religieuse, la vertu qui lui est propre,
c’est l’obéissance...Au jugement dernier, ce qui nous distinguera comme
religieuses, ce sera l’obéissance...
 » Elle ajoutait par ailleurs :
«  J’aime mieux qu’on sache que l’Assomption existe parce qu’on a
obéi simplement.
 » Vous devez donc construire, sur les fondations
qui existent déjà, par l’obéissance. Et le seigneur nous redit aujourd’hui
ce que c’est qu’obéir : « celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le »
(Mt 17, 5)

JPEG - 69.5 ko

Nous sommes toutes devant une grande responsabilité. Car, nous devons
construire aujourd’hui comme hier, en sachant écouter le Christ,
en sachant écouter aussi le monde, notre temps, notre Afrique.

Le temps de la session nous a permis de défricher, de bêcher, de déraciner
les souches encombrantes et de préparer le terrain.
La meilleure connaissance que vous avez de vous-mêmes, de notre vie religieuse
et les découvertes que vous avez faites sur notre trésor de famille, vous
rendent davantage conscientes de vos potentialités et de votre responsabilité.

Comme les disciples Pierre Jacques et Jean « qui ont joui de l’intimité
du Maître, un moment enveloppés par la splendeur de la vie trinitaire...
comme emportés dans l’éternité
 », nous sommes toutes invitées à retourner
dans la vallée, dans nos réalités quotidiennes, pour partager les efforts
du Christ dans la réalisation du dessein de Dieu et pour prendre avec
courage, le chemin de la Croix qui est chemin de vie. (VC 14)
Oui nous sommes toutes tentées de dire : « il est heureux que nous soyons
ici ! » Mais il nous faut nous mettre en route pour continuer notre marche
à la suite du Christ, là où Il nous envoie, "en fondant sur lui le
sens ultime de notre vie
" (VC 15)

 

Avec ce que chacune a reçu, vous les jeunes sœurs de l’Assomption d’Afrique,
vous l’avenir de la Congrégation, allez et bâtissez l’Assomption
africaine
que vous avez rêvée ensemble pendant ces trois semaines.
Mais que chacune prenne garde à la façon dont elle construit !
Bonne route à chacune sur le chemin de la vie, et bon retour dans vos
communautés respectives !
Ainsi prend fin la troisième session des jeunes sœurs de l’Assomption
d’Afrique !

Sœur Martine Tapsoba
Abidjan, le 6 août 2004

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre