Vous êtes ici:

Message final de la RIAD 2006

RIAD

A nos sœurs et frères de la famille de l’Assomption

JPEG - 33.6 ko
Michel Kubler, Marie-Paule Alaux, Isabelle Roux

Nous, les 70 religieuses et religieux qui venons de participer à la 3e RIAD (Rencontre internationale de l’Assomption pour le dialogue) du 27 juillet au 6 août à Nairobi, souhaitons partager à l’ensemble des sœurs et frères de nos congrégations l’essentiel de ce que nous avons eu le bonheur et la chance de vivre ici.

Notre rencontre a constitué en effet une « première » dans l’histoire assomptionniste : jamais, représentant la totalité de notre famille religieuse (AA, RA, OA, PSA, OrA mais aussi Missionnaires de l’Assomption), ne s’étaient réunis en terre africaine pour en apprendre l’histoire, en découvrir le présent et envisager son avenir.

Tout d’abord, nous voulons rendre grâce pour cette expérience privilégiée de rencontre internationale, inter-congrégations et interculturelle, facilitée par l’hospitalité légendaire de l’Afrique et en particulier par l’engagement de nos communautés de la région. Tous, Africains ou non, nous avons vécu durant ces jours un véritable déplacement des mentalités, en nous découvrant de multiples différences tout en nous reconnaissant membres d’une même famille. La franchise de nos échanges mais aussi l’intensité de notre prière commune y furent pour beaucoup. Les fruits de cet « être ensemble » sur le terrain nous paraissent d’emblée si riches que nous souhaitons que de telles occasions soient renouvelées, en Afrique et ailleurs, pour le plus grand nombre de religieuses et de religieux.

Nous avons aussi beaucoup appris ensemble. Sur l’Afrique, bien sûr : son passé glorieux mais souvent douloureux (traites négrières, colonialisme...) qui pèse encore aujourd’hui sur beaucoup d’esprits, son extrême diversité et sa complexité insoupçonnée mais également sa volonté d’aller de l’avant. Des blessures, cette terre si sensible en a connu encore récemment, qui peinent à se cicatriser : nous avons été bouleversés, ainsi, par les témoignages de nos communautés du Rwanda oeuvrant à la réconciliation en elles et autour d’elles. Nous avons aussi découvert bien des traits spécifiques de la culture africaine et de sa vision de l’homme, un homme toujours inscrit dans une lignée, relié aux morts comme aux vivants, ne concevant la personne qu’en communauté. Et nous avons mieux compris, alors, pourquoi l’Eglise de tous ces pays aime se définir comme « famille de Dieu » où chacun peut se sentir chez soi en étant relié aux autres. Une Eglise où l’Assomption tient bien sa place et qui n’a pas fini de répondre aux appels des hommes et aux besoins des sociétés, marquées par de grandes pauvretés ainsi qu’une immense soif de justice et de paix. Une Eglise dont le dialogue est un maître mot : entre la foi et la vie, entre croyants et le monde, entre les diverses confessions chrétiennes (qui prolifèrent actuellement sur le continent !) et entre religions, particulièrement avec l’islam, ce « partenaire important et difficile » (cf Lineamenta pour le 2e synode sur l’Afrique, n. 27)

JPEG - 26.5 ko
Procession des offrandes

Nous ne pouvons garder pour nous toute cette richesse d’expérience et de formation acquise à Nairobi. L’esprit de famille, si cher à l’Assomption, nous pousse à témoigner de ce que nous avons reçu, et dont nous commençons seulement à goûter les fruits. Outre notre engagement au dialogue dans notre environnement habituel, ainsi qu’au plan œcuménique et interreligieux, nous souhaitons donc vous partager notre goût renouvelé pour la collaboration entre nos congrégations, pour l’internationalisation de nos communautés (perçue comme une diversité féconde, bien plus qu’une épreuve à subir), pour des solidarités concrètes entre le Nord et le Sud de nos planètes mais aussi dans nos congrégations et pour une inculturations toujours à poursuivre de notre charisme en terre africaine. L’Assomption et l’Afrique ont beaucoup à recevoir l’une de l’autre. Nous avons tous, sœurs et frères, vocation à y contribuer !

A Nairobi (Kenya), le 6 août 2006, en la fête de la Transfiguration du Seigneur.

- Lire les messages quotidiens sur le site de la Province de France des Assomptionnistes >> Cliquer ici
- Voir les photos du frère Paul Dong >> Cliquer

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre