Vous êtes ici:

Lourdes 2018 - Grands-mères et petits-enfants en pèlerinage

Prière des grands-parents


"Sachez accueillir l’inattendu", avait recommandé Catherine, notre grand-mère catéchiste, à tous nos petits pèlerins, en ouvrant ce pèlerinage 2018.


Peut-être vous direz-vous qu’après plusieurs années à revenir à Lourdes pour marcher sur les pas de Bernadette, boire l’eau de la source et nous appuyer au même rocher, voir la flamme de nos cierges danser comme chaque année au milieu de toutes les autres, nous pouvions nous attendre au contraire à une certaine accoutumance, peut-être même à une certaine lassitude.
Ce serait ne rien comprendre au miracle toujours renouvelé de Lourdes dans les cœurs.
Et l’inattendu est venu à notre rencontre.
Un jeune prêtre roumain qui accepte spontanément de remplacer le prêtre absent et célèbre la messe pour nous à la grotte, des rencontres magnifiques dans toutes les langues comme on n’en fait qu’à Lourdes, le soleil qui illumine nos dernières heures alors que nous avions marché dans le froid et la pluie sans que la moindre plainte se fasse entendre, les deux guitares qui s’accordent pour nous faire chanter, chaque jour, chaque heure ont apporté leur bouquet de joie, d’amitié partagée et de ferveur.
Et que dire des réflexions de nos enfants, si spirituelles, si logiques, si intenses ? Alors qu’en préparant notre veillée d’adoration et de pénitence, le feu des questions se concentre sur le mystère du mal et de la souffrance, Thaïs demande : "À quoi ça sert de se confesser puisque nos péchés sont pardonnés sur la croix ?" Paloma pointe alors son doigt vers le crucifix en disant : "Oui, mais c’est à nous de clouer nos péchés sur la croix pour qu’ils meurent".
Trois prêtres, ce soir-là, sont montés à l’Assomption pour confesser notre groupe. À mesure qu’ils reviennent dans l’oratoire après avoir reçu le pardon divin, nos petits-enfants s’agenouillent devant le Saint-Sacrement. Et nous, les grands-mères, devant ce recueillement si simple et si tangible, nous restons confondues dans une action de grâce émerveillée.
Violaine et sa sœur Florence, anciennes de l’Assomption, ont accepté de prendre désormais la responsabilité de notre pèlerinage. Ainsi, cette évangélisation grands-mères/petits-enfants, qui est loin d’être à sens unique, pourra continuer de fleurir.


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre