Vous êtes ici:

Les témoignages des soeurs d’Afrique de l’ouest

2006

- Sr Virginie Yibula Kanyala,
Juniorat saint Augustin, Abidjan (Côte d’Ivoire)

La RIAD 2006 à laquelle j’ai eu la grâce de participer a été l’occasion d’une expérience forte de fraternité en famille Assomption. En effet, c’était la première fois que je participais à une rencontre réunissant toute la famille Assomption. Ce qui a été retentissant, c’est entre autres aspects la simplicité de nos relations dans notre grande diversité, la joie de notre assemblée, les attitudes d’accueil et d’écoute, le souci d’aller toujours plus loin comme famille et comme frères et soeurs, la soif de comprendre, de se comprendre pour mieux être et pour mieux être avec les autres. Cela nous a tous réjouis, nous et ceux qui nous ont côtoyés durant cette session. Certains ont souhaité connaître davantage notre histoire commune pour comprendre l’esprit qui nous meut. L’Esprit toujours présent a vraiment trouvé l’hospitalité en nos cœurs au cours de cette RIAD.
Cette session a été un réel creuset de formation pour moi, car j’ai été un peu plus éclairée sur certains sujets et je suis stimulée à poursuivre la recherche par moi-même. Je suis reconnaissante à notre Congrégation et à ma Province pour les petits moyens utilisés dans le parcours de la formation pour aider les personnes à se connaître pour mieux se donner.
En me relisant sur la question du dialogue inter-religieux, je puis dire que je vivais le "dialogue dans la vie", mais avec cette session, j’ai pris davantage conscience que le dialogue inter-religieux et l’oecuménisme sont des éléments de notre charisme, des défis pour l’Eglise aujourd’hui et une contribution à la paix dans nos milieux concrets et dans le monde.

- Sr Véronique Kouetevi
Communauté de Zinder (Niger)

"Il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis !" ( Ps.131,1) C’est cette parole du psalmiste qui exprime le mieux pour moi l’expérience vécue à la Rencontre Internationale Assomption pour le Dialogue Inter religieux et œcuménique.
Le thème retenu pour cette année a été le suivant : "L’Afrique, une culture de dialogue entre la foi et la vie". En effet, les différentes interventions et les échanges en carrefours ont convergé, sans exception, dans le même sens. L’ambiance fraternelle, en grande Famille Assomption qui a été élargie aux Sœurs Missionnaires de l’Assomption, vient renforcer ce que nous vivons.
Par ailleurs, je suis heureuse d’approfondir l’anthropologie africaine, sans oublier les autres dimensions (sociologie, ecclésiologie, œcuménisme, théologie) qui m’ont permis de faire un peu plus connaissance de l’autre dans sa religion, ses croyances ancestrales et religieuses, sa culture, sa société, son ethnie afin de pouvoir, ensemble, relever le défi du dialogue entre la foi et la vie pour en faire une culture authentique.
De tout coeur, je remercie Soeur Cristina et son Conseil et le Conseil Provincial qui m’ont offert cette opportunité si riche d’expériences.

- Sr Clémence Dondassé
Communauté de Koudougou (Burkina-Faso)

Qu’est-ce qui m’habite après la RIAD ?
Un sentiment de gratitude envers nos conseils généraux pour la place donnée aux jeunes dans cette RIAD et pour l’intérêt porté à notre continent, l’Afrique ; un sentiment de joie et de reconnaissance envers le conseil général et ma province pour la grâce d’y avoir participé. J’ai pris conscience que le dialogue inter-religieux et oecuménique est un élément de notre charisme.
La RIAD a été pour moi : un lieu de formation : j’en suis repartie non seulement bien éclairée mais surtout assoiffée d’approfondir, de creuser davantage les thèmes traités pour aller le plus loin possible. Les intervenants ont su aiguiser mon appétit ! - un lieu de partage : les échanges interpersonnels, les expériences partagées avec simplicité et franchise ont été fructueux et sont sources d’inspiration pour ma vie et mon action. - une expérience de famille : l’esprit de famille qui a prévalu dans cette rencontre m’a donné de faire cette expérience d’appartenir à la grande famille de l’Assomption ; j’ai été très édifiée par la participation des Soeurs Missionnaires de l’Assomption. J’ai goûté une fois de plus à la joie de l’internationalité : nous étions bien divers.
Je suis repartie avec cette conviction : me former pour mieux servir.

- Sr Irmine
Communauté de Koudougou (Burkina-Faso)

Je remercie beaucoup ma Province et à travers elle ma Congrégation qui m’offert l’opportunité de vivre une expérience si riche de la RIAD.
Deux sentiments m’habitaient lorsque j’ai reçu la nouvelle de ma participation à cette rencontre : la joie de rencontrer et de vivre avec les différentes Congrégations de l’Assomption, d’acquérir des connaissances pour une vie et une mission plus crédibles et l’inquiétude sur comment apporter une participation personnelle et comment communiquer avec les anglophones. Sur cette dernière, les informations reçues en vue d’une préparation lointaine à la RIAD m’ont libérée car il était dit qu’une grande importance serait accordée aux partages des expériences et des convictions. Aussi, j’ai eu le temps de « ressusciter » mon anglais.
La RIAD a été pour moi une expérience concrète de vie de famille, de la fraternité universelle plus élargie, d’ouverture d’esprit sur l’Afrique et sur le monde entier. Elle m’a permis d’acquérir des connaissances plus approfondies sur le Christianisme et les autres confessions religieuses, sur l’histoire de l’Afrique et sur les grands évènements qui l’ont marquée comme la traite négrière et la colonisation. La RIAD a éveillé ma conscience sur les enjeux, les défis d’une Afrique nouvelle, d’un Christianisme plus crédible, d’une spiritualité de communion. Elle a renforcé mon désir de l’auto-formation et de culture générale afin de penser plus juste et de voir plus loin.
La RIAD m’engage à vivre et à faire vivre la fraternité, la réconciliation, la justice et la paix.
Je sors de la RIAD fortifiée dans ma foi, enrichie de connaissances sur l’Afrique, heureuse de partager ce que j’ai reçu, motivée de donner une bonne suite à cette expérience vécue et animée du désir d’apprendre et d’approfondir. Encore une fois sincère merci à ma Province et à ma Congrégation pour cette grâce.

- Lire la présentation de Sr Isabelle Roux >>
- Lire les témoignages des soeurs de l’Afrique de l’est>>
- Lire les témoignages des soeurs de l’Afrique centrale et Rwanda-Tchad >>
- Lire les témoignages des soeurs d’Europe >>

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre