Vous êtes ici:

Les projets fédérateurs pour l’année 2014-2015

Pour les 20 ans d’Assomption-Solidarité

 Qu’appelle-t-on projet fédérateur ?


Ce sont des projets financés en partenariat avec un groupe de personnes ou un réseau scolaire qui se mobilisent pour financer sur plusieurs années, un projet présenté par le BGSD au profit d’une œuvre éducative de l’Assomption.
Le groupe ASTER et le réseau Assomption France, ont financé chacun, cette année encore, un projet.

Aster : aide au fonctionnement du foyer de Vidya Kiran, en Inde


Le groupe ASTER, proche des Religieuses de l’Assomption, créé pour recueillir des fonds pour l’orphelinat de Pataya après le tsunami qui avait dévasté en 2004 les côtes thaïlandaises, apporte depuis deux ans son soutien au Foyer de Vidhya Kiran, en Inde. Ce foyer a été créé il y a une dizaine d’années, par des Religieuses de l’Assomption, touchées par la situation dramatique d’un grand nombre de filles de la banlieue pauvre de Pune. 
Il accueille actuellement 45 filles, orphelines pour la plupart, de 6 à 16 ans.
De milieu social très défavorisé, de santé fragile, ces enfants n’ont généralement pas accès à l’instruction scolaire ce qui entraîne le risque inévitable d’être victimes d’exploitation humaine, de violence et d’abus sexuels.
La seule réponse, constructive et durable, à cette situation, est une éducation qui leur donne la possibilité de vivre et de grandir comme des personnes humaines et d’avoir une formation professionnelle. D’où la création par les Religieuses d’un foyer leur ouvrant l’accès à l’école publique.
Ces filles, viennent toutes de familles trop pauvres pour prendre en charge les frais d’hébergement, elles donc ont besoin d’une aide financière. Une année au foyer a un coût environ de 350 €. par fille.
ASTER, grâce aux activités réalisées au cours de l’année, brocante, tournoi de bridge, campagne de Carême etc participe au fonctionnement du foyer à hauteur d’environ 8 000 €.

Le réseau des établissements scolaires "Assomption France" : la reconstruction du centre social Assomption "Jivhalla" de Rajodi (Inde)


Les religieuses de l’Assomption ont ouvert un centre social "Assomption Jivhalla" dans lequel elles travaillent à l’émancipation des femmes issues d’une tribu très déshéritée d’aborigènes, les Adivasi ; si les tribus n’entrent pas directement dans le système des castes, elles sont souvent marginalisées et assimilées à la caste de intouchables ; ces femmes sont considérées comme des travailleuses immigrées et n’ont ni terre ni maison. Elles sont très pauvres, souvent maltraitées et touchent des salaires très bas. Leurs enfants vont dans des écoles dont le niveau est très faible et nombre d’entre eux l’abandonnent très vite.
Le principal objectif du centre social "Assomption Jivhalla" est de mettre en œuvre un programme d’éducation adaptée aux femmes Adivasi avec la création de groupes d’entraide ; des formations et des apprentissages professionnels en vue d’assurer leur autonomie financière ; des prêts financiers accordés à la fin de la formation.
Un deuxième objectif est de favoriser la scolarisation et l’éducation de leurs enfants Adivasi par des cours de soutien scolaire ; une bibliothèque ; des activités parascolaires.
Le Centre a été endommagé par les pluies torrentielles ; devenu dangereux il a dû être fermé. La province de l’Inde assure la construction du rez-de-chaussée du nouveau Centre Social et demande une aide financière pour le 1er étage et la toiture.
Assomption France a collecté au cours de l’année 2014-2015, 32.117€, somme suffisante pour achever entièrement la construction du 1er étage et de la toiture.

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre