Vous êtes ici:

Le 3e An à Preisch

3e An 2019


8h05. Tout le monde est là, prêt à partir. Sœur Marie Rose de Bordeaux nous a rejointes pour aller découvrir les racines de Marie-Eugénie en Lorraine. Quelques heures de car plus tard, nos pieds touchent la terre du château de Preisch. Le soleil clément rend cette après-midi très douce. Nous pouvons à loisir découvrir la chapelle, le parc immense, la statue de Madeleine (qui n’est pas d’époque !!), les moutons (pas d’époque non plus), les vastes horizons et l’intérieur du château. Nous essayons de deviner quelle a été la chambre d’Anne-Eugénie ! Nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord !
Nous avons respiré ce bon air, vu les arbres qui ont vu s’égailler notre mère, mis nos pieds sur les pelouses qu’elle a foulées, touché les murs de son enfance heureuse. A travers ses écrits et ceux d’Ernestine, son amie d’enfance, nous avons même entendu sa voix. Moment béni et reposant au grand air. Puis, il a fallu partir, non sans regret pour aller à Metz où le curé de Sainte-Ségolène nous attendait pour célébrer la messe en son honneur. Après une nuit passée à Peltre, chez les sœurs de la Providence de Saint-André, nous repartons à Metz et découvrons d’autres lieux de vie de la petite Anne-Eugénie : la rue aux Ours, la rue du Poirier et grâce à la "grâce propre" de notre nouvelle archiviste, les portails et les portes s’ouvrent. Nous avons vu ce que personne n’a encore vu : L’intérieur de la cour de la rue aux Ours et l’escalier de gauche qui mène à l’appartement de la rue du Poirier. Mais n’allez rien imaginer : les bâtiments ont été rénovés… ce n’est pas l’escalier d’époque ! Seuls peut-être un arbre ou l’autre ont la mémoire des premiers pas et mots de la petite fille.
 


Le dernier moment à Metz a été l’apogée : une heure à Sainte-Ségolène pour prier dans cette église où Dieu a rencontré Anne-Eugénie lors de sa première communion. Le curé agrémente ce temps fort intérieur par un bon café bien chaud ! Après quoi, il faut à nouveau partir. Le bus nous arrête à Reims, autre ville où Marie-Eugénie est passée, mais il n’y a pas eu qu’elle, Clovis et bien d’autres Rois sont liés à cette ville !! Et là, nous avons remarqué qu’il n’y a pas qu’un ange au sourire, mais bien d’autres ! De retour à Paris, Mère Thérèse Emmanuel nous attendait - 3 mai oblige - pour un premier flash. D’autres suivront ! Et c’est auprès de la tombe de Marie-Eugénie que nous avons conclu ces deux jours de retour aux sources.
Si vous voulez en savoir plus, la vidéo vous donnera des images et des témoignages.


Anne, pour la communauté du 3ème An


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre