Vous êtes ici:

Jubilons avec la Province du Rwanda -Tchad

Jubilé 1954-2004
Accueil et retrouvailles pour l'ouverture du jubilé
L’année jubilaire fut officiellement ouverte le 22 Novembre 2003. Longtemps préparée par une commission du Jubilée créée pour nous sensibiliser , nous préparer à entrer et célébrer les bienfaits du Seigneur pour les sœurs de l’Assomption, elle commencé par une veillée de prière le 21 soir avec la participation active des laïcs et des sœurs. La liturgie et les cérémonies de ce jour étaient centrées sur le thème de l’année Jubilaire : « Enracinés en Christ, bâtissons une société plus humaine, plus juste, et plus fraternelle. »
La messe d’ action de grâce fut célébrée par son Monseigneur Frédéric Rubwejanga, entouré par deux vicaires généraux et une vingtaine de prêtres. Des religieux, des religieuses de différentes congrégations, des Anciens et des Anciennes et des Fraternités laïcs Assomption étaient venus partager notre joie.

Le message principal de la journée fut l’action de grâce pour la présence
des Religieuses de l’Assomption au Rwanda, et pour les bienfaits que Dieu
y a accompli à travers elles. Sr Agnès Emmanuel Supérieure Provinciale
a insisté sur le Charisme de l’Assomption, sur sa mission éducative selon
Mère Marie-Eugénie. Elle a insisté sur la dimension Assomption-ensemble
marquée par la présence des laïcs-Assomption. Elle a remercié la congrégation
qui n’a pas cessé de nous montrer qu’elle est proche de nous, surtout
dans les moments difficiles qu’a connu notre pays. Elle est revenue également
sur le thème du jubilé qui rejoint la réalité socio-politique du pays,
invitant tout le monde à le faire sien.

L’une des Fondatrices de l’Assomption au Rwanda, Sœur Marie Anne Bernard
nous a parlé de leur première arrivée, admirant l’accueil chaleureux des
Rwandais. Elle a béni Dieu pour le cheminement et la croissance de la
Province durant ces 49 ans.
Le courage de ces sœurs et celui des premières sœurs rwandaises ainsi
que leur zèle missionnaire ont été soulignés.

Après la célébration eucharistique, la pluie, qui faisait défaut depuis
trois mois fut une bénédiction du Seigneur pour ces cérémonies.

A tous et à toutes celles qui nous lisent nous souhaitons une année de
grâce, année de sainteté, dans laquelle nous espérons le jour attendu
de la canonisation de notre chère Mère Marie-Eugénie.
Prions les unes pour les autres, pour notre sainteté.

Vos sœurs du Rwanda


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre