Vous êtes ici:

France - Vacances : une porte ouverte à la transformation

Europe

Une découverte surprenante

 
Cet été plusieurs familles avaient répondu pour venir à la « Halte Salésienne ». L’invitation leur avait été adressée soit personnellement, soit par une annonce sur internet. Il s’agissait de faire une « halte » et profiter des vacances pour un temps de renouvellement spirituel en famille.
L'équipe des jeunes animateursLe prêtre qui devait animer la session n’a pu venir, et les deux couples plus expérimentés de la spiritualité de St. François de Sales, se sont lancés avec audace dans l’animation du groupe.
Les deux aînés d’un de ces couples, ados actifs au MEJ, ont accepté d’animer le groupe de 20 enfants entre 6 mois et 16 ans, venus à la halte avec leurs parents.
Nous voilà tous embarqués dans l’aventure. Depuis le démarrage, une belle parole de St Françoise de Sales nous avait inspirés : "Vous allez prendre la haute mer du monde ; ne changez pas pour cela de patron (cadran), ni de mât, ni de voile, ni d’ancre, ni de vent. Ayez toujours Jésus Christ pour patron, sa croix pour arbre, sur lequel vous étendrez vos résolutions en guise de voile ; que votre ancre soit une profonde confiance en lui…" (St François de Sales, Sermon du 12 avril 1615)
 
La journée commençait tous ensemble avec la prière, animée à tour de rôle par les familles. Ensuite, les adultes avaient un topo qui reprenait un fragment des lettres de St François de Sales, suivi d’un temps de réflexion. Les enfants, après une courte animation spirituelle, bricolaient avec des matériaux préparés préalablement : Une "longue vue", non pour voir à l’horizon, mais pour décrypter le beau, le bien, le bon autour de nous et dans notre vie ; un "phare", symbole des personnes qui illuminent nos vies…
Une matinée s’est déroulée dans la "petite maison de Bernadette" dans les Sanctuaires. Là, une série de jeux et d’activités de bricolage aident les enfants à se familiariser avec le message de Lourdes. Ceux qui le souhaitent, peuvent fabriquer leur propre chapelet avec des perles de tailles et couleurs au choix.
 
ProcessionDans l’après midi, chaque famille organisait son temps selon son désir : visite aux différents sites des Sanctuaires ; participation à la procession eucharistique ou à celle des flambeaux le soir ; excursion pour découvrir les sites naturels environnants.
Les repas ensemble nous ont permis de tisser des liens d’amitié, et les enfants ont appris petit à petit à jouer ensemble. Les différences se sont transformées en richesse partagée.
Une veillée organisée par les enfants a bouclé notre rencontre. Là, chacun trouvait sa place pour expliquer aux adultes ses découvertes, en les faisant participer aux chants et aux jeux à bord d’un bateau imaginaire. Ils ont invité leurs parents à partager quelque chose de ce qu’ils avaient vécu pendant les matinées !
 
A la fin, on pouvait lire une transformation dans les visages : une préoccupation partagée, un doute dissipé, une barrière abattue, une nouvelle dimension explorée, une amitié entamée, etc. Une porte s’est ouverte pour laisser émerger une "soif" qui a été abreuvée à la Source. Au moment de se quitter, tous portaient dans le cœur le désir de trouver des moments comme ceux-ci dans le quotidien de la vie, pour se centrer sur l’essentiel.
 
Le climat d’accueil, de joie et de confiance dans la maison, ainsi que la proximité de la communauté ont laissé en chacun une trace inoubliable. L’ambiance et l’accompagnement ont aidé chacun à faire la route là où il se trouvait, dans un climat de respect et de liberté.
Dans le temps de relecture en tant qu’ équipe animatrice, nous avons constaté avec joie que le dynamisme de l’Esprit suscite de plus en plus l’engagement de laïcs et de jeunes, qui, petit à petit, prennent leur place comme animateurs et comme "multiplicateurs".
 
La maison de Lourdes, une porte ouverte à la transformation
 
La maison des sœurs de l’Assomption à Lourdes a été fondée par Marie Eugénie en 1884. Depuis 1971 la communauté a progressivement donné forme à un projet dynamique. Aujourd’hui celui-ci offre un espace de formation, de retraites et/ou de repos aux personnes, familles ou groupes qui souhaitent s’ouvrir à l’expérience d’une transformation intérieure.
L’objectif est bien celui de Marie Eugénie : que chacun découvre qu’il a de la valeur aux yeux de Dieu, qu’il trouve sa place dans Son Projet en « devenant lui-même avec le plus de plénitude possible. »
Le "Centre Spirituel Assomption" s’inscrit ainsi dans la dynamique de l’Education transformatrice Assomption : le climat et l’accompagnement, ainsi que les différents thèmes abordés dans les haltes, les retraites ou les sessions proposées, aident chacun à approfondir sa foi, à mieux se connaître, à aller plus loin dans sa relation au Christ, à grandir dans sa vie spirituelle et à s’engager à apporter son petit grain de sable dans la construction du Royaume.
 
Le Centre est animé par une équipe de laïcs et de sœurs de l’Assomption. Vigilants, en quête des "signes des temps" que l’Esprit suscite dans une société en mutation constante, ils restent attentifs à travers l’écoute, l’ouverture et le discernement.
Cette recherche se vit en lien avec d’autres Congrégations, personnes et organismes d’Eglise. Des bénévoles viennent au long de l’année pour apporter leur soutien dans les différents services du Centre. Comme Marie-Eugénie en son temps, l’engagement et la responsabilité sont aussi des stratégies de formation et de transformation.
Ensemble, sœurs et laïcs, Personnel et bénévoles participent par leur accueil, l’animation et le service, à la joie de voir Dieu transformer les personnes au plus intime d’elles-mêmes.
 
L’action du Centre se prolonge à travers la Pastorale du Diocèse par l’envoi de sœurs de la communauté dans certains services d’Eglise. Une d’elles participe depuis 20 ans à "l’Entraide Saint Martin", aux Sanctuaires, rattaché au "Secours Catholique" L’objectif est de "mettre en relation des personnes isolées" qui arrivent à l’Entraide. Environ 500 situations par an : personnes dépendantes, sans domicile fixe, migrants, chômeurs, familles en difficulté…
 
Une autre sœur participe à l’aumônerie de la Maison d’arrêt de Tarbes (à 20 km de Lourdes), en collaboration avec l’aumônier et une équipe qui partagent avec les détenus la Parole de Dieu et célèbrent l’eucharistie, le dimanche.
 
Messe de clotureLe temps fort d’été culmine avec l’accueil du Pèlerinage National de l’Assomption, du 11 au 16 août. Il rassemble amis et collaborateurs des 5 familles de l’Assomption, tandis que toute la communauté s’implique, avec eux, dans l’accueil de plus de 7 000 pèlerins. Le thème de cette année : « Prier le chapelet avec Bernadette » a permis de le vivre comme un chemin de transformation et d’humanisation.
 
Merci chère communauté de Lourdes !
 
Sr. Ana Senties r.a.
 

 



Documents


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre