Vous êtes ici:

France - Le Centre de ressources pédagogiques de l’Assomption

France

Le Centre de Ressources Pédagogiques de l’Assomption (CRPA), un lieu de transformation et de réinvention du charisme

JPEG - 59.1 ko

Dans les établissements scolaires du réseau Assomption France, un courant invisible traverse ce que nous faisons et maintient la dynamique de recherche à la lumière du projet de l’Assomption (1) : suivi du programme scolaire, aménagement de l’espace et du temps pendant les cours, accompagnement, méthodologies novatrices accordées aux intelligences multiples, activités pour rendre les élèves autonomes, évaluation, etc.
En effet, nous nous mettons en mouvement car trois fois par an, le Centre de Ressources Pédagogiques Assomption (CRPA) nous invite à aller plus loin dans nos recherches en vue de l’innovation, en fidélité à l’étincelle créatrice de nos origines. 
Déjà Marie Eugénie et les premières sœurs avaient cherché un type d’éducation qui réponde aux besoins de leur temps.
Au cœur même du charisme se trouve ce besoin d’écouter les contextes dans lesquels nous évoluons pour y répondre de manière toujours nouvelle… "J’ai pu comprendre et sentir… j’ai senti l’urgence de tout essayer…" (2)

JPEG - 38.8 ko

Le Centre de Ressources Pédagogiques Assomption réunit une trentaine de professeurs, de la maternelle à la terminale, venus de tous nos établissements Assomption-France. Pendant deux ans, ils travaillent sur une thématique de leur choix, mutualisant leurs pratiques et élaborant de multiples expériences qu’ils testent une fois de retour dans leur établissement. Leurs recherches entretiennent une dynamique de recherche au sein du réseau et stimulent la créativité de leurs collègues.


Cet organisme, le CRPA, a été créé le 3 juin 2010. Il est né du désir de renforcer la dynamique pédagogique dans les établissements de l’Assomption et de doter le centre de formation déjà existant d’un groupe de recherche. Petit à petit il a intégré de nouveaux participants, de telle sorte qu’aujourd’hui presque tous nos établissements de France y sont représentés. C’est le climat de travail qui frappe toujours les nouveaux arrivants ou les observateurs de passage : écoute bienveillante, intérêt mutuel, échange créatif, dynamisme débordant qui fait que l’on oublie souvent les pauses... Cette qualité de relations se poursuit souvent en soirée, dans l’échange avec une communauté de sœurs, en particulier celle de Lübeck.

JPEG - 71.2 ko

Pendant nos sessions de travail, d’une durée de 2 jours, nous échangeons ensemble, enseignants de toutes disciplines et de tous niveaux confondus. Nous partageons sur nos pratiques éducatives et réfléchissons sous l’éclairage des différentes théories et courants de pensée pédagogique, en créant des ponts entre la réalité et les objectifs du Projet Assomption (PAEA). La joie, l’esprit de famille, la bienveillance ainsi que la rigueur donnent le ton à nos échanges très ardus sur un thème déterminé à l’avance et où nous nous investissons pour une période de deux ans au moins.


Entre deux sessions, chaque participant réalise aussi un travail de terrain, pour mieux cibler la problématique et/ou pour affiner l’outil produit en équipe. Ce peut être un travail d’observation, une description d’expérience, la rédaction d’un texte de fond ou l’élaboration d’une problématique.

JPEG - 42.3 ko

Cette dernière année nous avons fait un pas de plus dans la professionnalisation de nos recherches et productions, avec l’accompagnement de l’Institut Supérieur de Pédagogie de Paris (ISP, Université catholique de Paris). Une sociologue, maître de conférences, nous aide à mettre en place une enquête de terrain autour de 2 thèmes : l’évaluation (qui nous conduit à nous laisser déplacer par la vision anthropologique de Marie Eugénie) et le travail collaboratif (qui met en valeur l’importance de la communauté et de l’intelligence collective dans l’essence même du projet de l’Assomption). Cet accompagnement universitaire fera l’objet d’une convention qui sera signée en 2015-2016. Il permet aussi au groupe de bénéficier des fonds documentaires de l’Institut Catholique auxquels nous avons désormais accès.

JPEG - 47.6 ko

Voici quelques questions que les participants ont déjà approfondies à travers les expériences partagées au CRPA. Entre parenthèse, un des aspects du projet de l’Assomption que chaque question rejoint.

  • Comment se passe l’accompagnement personnalisé en Haute-Savoie ? (L’importance de chaque personne, telle qu’elle est…)
  • Quelle méthode innovante a été mise en place à Cogolin pour faire réviser les élèves ? (L’implication et l’engagement dans l’étude)
  • En quoi l’autonomie est-elle la source de réussite des élèves de Bordeaux et d’Orléans ? (La liberté qui permet à chaque élève de trouver en lui-même les ressources de sa propre transformation)
  • Pourquoi dessine- t-on un arbre en heure de vie de classe à Montpellier ? (La découverte de soi et de la grâce particulière)
  • Qu’est-ce qui rend le CDI de Lübeck si pertinent ? (L’ajustement du regard critique)
  • Comment aide-t-on les élèves dans leur projet personnel d’orientation à Lyon ? (La croissance de chaque élève)
  • Comment peut-on aider les élèves du lycée professionnel à devenir autonomes dans l’expérience du stage professionnel ? (La formation du caractère et le projet)
  • Et enfin comment faire de l’évaluation un outil qui donne de la confiance aux élèves de Chambéry ? (Le respect du rythme de chacun)


Depuis la création du CRPA, plusieurs thèmes ont été approfondis :

  • 2010-2012 : L’Accompagnement Personnalisé à l’Assomption (en lien avec la notion de compétence et la motivation)
  • 2012-2014 : L’autonomie des élèves
  • 2014-2016 : L’évaluation et le travail collaboratif
JPEG - 41.1 ko

La dynamique de travail ne se limite aux moments de travail ensemble : de retour dans son établissement, chacun est appelé à créer une dynamique semblable, afin d’éveiller le désir de la recherche, la capacité de se mettre en question, la mutualisation des expériences, l’approfondissement des dossiers pédagogiques spécifiques, la réflexion autour d’une pédagogique spécifique à l’Assomption, etc. Des CRPA internes à l’établissement ont parfois été créés. Dans d’autres lieux, un travail commun des enseignants a conduit à l’édition d’un document d’accompagnement des élèves. Ailleurs encore, les membres du CRPA ont animé des journées pédagogiques pour leurs collègues enseignants.


Lorsqu’on demande aux participants ce qu’ils reçoivent au CRPA, voici ce qu’on peut entendre :

  • Des rencontres avec des gens qui ont envie travailler, qui ont envie de réfléchir, d’avancer, qui aiment leur travail ;
  • Des échanges de pratiques, une remise en question qui mène á une manière de voir son travail de manière différente… ;
  • Une grande histoire d’amitié, une envie d’aller plus loin au-delà de soi-même ;
  • L’esprit d’ouverture, la chaleur, l’envie d’avancer… c’est très motivant… ;
  • Un partage des connaissances et des pratiques avec une grande diversité mais autour de valeurs communes ; réussir à avancer dans une même perspective ou direction, avec un sens, un but communs ;
  • Une ouverture d’esprit, le fait de mener une réflexion toujours en relation avec les valeurs de l’Assomption ;
  • De l’oxygène intellectuel
  • "Quand on connait le CRPA, on n’a pas envie de quitter" ;
  • J’ai le sentiment d’appartenir à une même famille professionnelle…


Et quand il s’agit de dire comment le CRPA a transformé chacun des participants :

  • Nous avons envie d’aller plus loin dans les échanges internationaux qui peuvent encore nous enrichir ;
  • Cela m’a redonné du goût pour donner mes cours ;
  • Quelque chose s’est transformé en moi, il y a plus de confiance en moi, j’ai trouvé ma place ! ;
  • J’ai trouvé une nouvelle motivation, des questions pour aller plus loin ;
  • Cet espace m’aide à me remettre en question sur mes pratiques d’enseignement, trouver d’autres stratégies, d’autres méthodes pour faire apprendre aux élèves dans un métier qui est en continuelle évolution… ;
    J’ai fait un certain nombre de formations avant. Ce que je ressens ici est différent : il s’agit de mettre en relation des pratiques pédagogiques avec ce qui inspire l’Assomption ;
  • J’essaye de faire l’unité avec ce que j’enseigne dont l’essentiel se vit dans la salle de classe mais cela m’a intéressé de voir comment on peut le mettre en œuvre à partir d’un projet inspiré… ;
  • Le CRPA entraine une discussion avec les collègues… pour préciser ce que l’État demande et ce que l’enseignement catholique veut vivre ;
  • Cela me donne envie de revenir, cela m’aide aussi à voir ce qui doit passer à travers l’enseignement à l’Assomption. Ce qui m’est le plus difficile, c’est d’aller dans le concret, de produire des outils et de les transmettre… ;
  • Grâce au CRPA nous avons mutualisé des expériences de divers établissements, nous avons créé des outils concrets, utilisables rapidement et par tous ;
  • Nous apprenons à diffuser les informations et les outils au sein de nos établissements : la direction et les collègues y sont plus réceptifs, dans le but d’avoir de grands axes pédagogiques communs aux différents établissements.
JPEG - 47.2 ko

Peu à peu se développent l’intérêt pour la recherche, une certaine ouverture au renouvellement des pratiques pédagogiques, le désir de connaitre davantage la pédagogie Assomption. Plusieurs "personnes ressources" ont été formées dans cette structure. Elles sont maintenant dans les équipes de direction ou dans les équipes de formation de notre réseau.
La mutualisation des outils se fait maintenant à travers une médiathèque publique où nous publions le résultat de nos recherches : Elle est accessible à tous.


Au mois de février 2014, cette expérience s’est élargie avec la création du Centre de Ressources Pastorales qui se réunit déjà depuis deux ans… Nous poursuivons le travail dynamique qui nous permet d’actualiser le charisme de l’Assomption.
"L’intelligence découvre chaque jour de nouvelles admirations, le cœur de nouvelles contemplations. Le dernier mot de l’amour ou de la vérité n’est jamais dit, nous nous en nourrissons chaque jour sans jamais en être rassasiés ; toujours nous désirons plus…" (3)


Sœur Véronique Thiébaut
Sœur Ana Senties
Les professeurs du CRPA



(1) PAEA (Projet Apostolique et Éducatif Assomption – France)

  • Aimer son temps
  • Voir large
  • Agrandir l’intelligence
  • Œuvrer à la transformation de la société
  • Travailler à l’avènement de la justice
  • Avoir une action tranchée contre les pauvretés
  • Agir avec audace et humilité
  • Chercher toujours la formation intégrale de la personne et de la communauté
  • Former des femmes et des hommes de foi et d’action
  • Vivre, en Église, notre passion pour l’humanité.


(2) Lettre n. 1504 de Marie-Eugénie à M. Gros.


(3) Marie Eugénie - Notes intimes 154/06.

JPEG - 30.6 ko


 


Documents


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre