Des apôtres et des hommes

8.2 - Propositions pour aller plus loin

Les membres de cette Église, je ne les connaissais pas ; (…) je rêvais en eux des apôtres, je devais plus tard y trouver des hommes. C’est là à bien dire, mon père, la source de ces amertumes, de ces désespoirs qui me tourmentent quelquefois. Quand je descends de ma foi aux réalités, je souffre beaucoup : quand je trouve chez les autres si peu d’harmonie entre l’intelligence et le cœur, si peu d’idées puisées dans l’Évangile, tant de respect pour ce que la raison humaine y oppose, tant de confiance dans les moyens de la terre, si peu dans un sacrifice tout nu, et dans le moyen divin des obstacles et des contradictions, quand il me faut par suite m’appuyer moi-même sur la famille, sur les amis, sur l’habileté, et sur le soin de dire comme tout le monde et de présenter à chacun ce qui entre dans ses préjugés, oui même, laissez-moi l’avouer, dans son égoïsme et dans ses ambitions, je suis tentée d’une arrière et douloureuse raillerie, non que je ne trouve en ma nature de quoi expliquer tout cela, mais parce que je ne saurais me livrer à de telles influences sans savoir que je m’oppose à Dieu, et que les autres le font en toute tranquillité de conscience pour le service et l’amour même de Dieu.
Marie-Eugénie

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre