Vous êtes ici:

Co-créatrices d’un monde nouveau

Une grande famille
JPEG - 82.8 ko
Les sessionnistes, dans le jardin des Petites Soeurs, encadrent le Père Pernet poru la photo souvenir !

Une cinquantaine de Petites Sœurs de l’Assomption venues de différentes parties du monde avec quelques membres des autres "branches" de la grande famille de l’Assomption ont voulu approfondir pendant 15 jours de session internationale ce dessein bienveillant de Dieu et s’y engager de manière plus responsable. Mercedes (supérieure générale des PSA) et son conseil nous ont donné la possibilité de suivre une formation dans la ligne de leur orientation de Chapitre : Co-créatrices d’un monde nouveau : Intégrité de la création - Culture de Non-violence et de paix. Cette session se déroulait dans leur Maison-Mère à Paris du 10 au 25 juillet. Nous étions deux Religieuses de l’Assomption à y participer : Anne-Marie Jean (française) et moi-même, Florence Sepulchre (belge).

La session a commencé avec un couple belge, Benoît et Arianne Thiran, d’une association appelée : "Sortir de la violence par le chemin de l’Evangile". Leur approche à travers l’évangile de St Marc nous a tout de suite mis devant Celui qui a incarné jusqu’au bout cette "culture de la non-violence" : Jésus-Christ. Son adhésion au dessein du Père n’a pas connu de failles et son regard bienveillant sur chaque être humain libère encore aujourd’hui des sources de confiance. "Oser croire" étaient deux mots clés tirés de l’évangile pour nous pousser à nous engager avec tout ce que nous sommes dans cette recherche inlassable de chemins de réconciliation, de paix dans nos relations. Des moments d’enseignements, de méditations, de jeux de rôles et de relectures ont rythmé ces quelques jours. Nous avons entendu des témoins convaincus et convaincants : le couple lui-même, une vidéo sur Jean et Hildegarde Goss, sur un rwandais engagé dans son diocèse pour construire la paix...

Après cette découverte et ce travail sur notre écologie "plus intérieure" (de notre "terre intérieure" et de nos relations interpersonnelles) , nous sommes passés à une écologie "plus extérieure" ! Un fransiscain, Gearoid Francisco O Conaire, Irlandais, nous a donné une solide formation durant une semaine. Il a suivi la méthode "Voir - Juger - Agir".

Nous avons ainsi consacré du temps pour "Voir" notre planète Terre ! Nous avons réfléchi à la manière dont l’univers et la vie sont apparues... ceci pour nous re-situer devant cette grandeur de la création et comme faisant partie d’un système beaucoup plus large, plus profond que ce que nous pouvons voir ou imaginer. Il a fallu aussi voir l’état de notre planète qui crie urgence dans des problèmes tels que le changement climatique, l’eau, la bio-diversité et l’extinction des espèces, le Pic pétrolier et les problèmes d’énergie. Ces exposés étaient donnés avec beaucoup de précisions et de photos à l’appui. Nous avons pris d’avantage conscience combien ces problèmes sont tous liés et se répercutent avec des conséquences plus graves sur les populations plus pauvres. Comme dit Jean-Paul II dans son message pour la XXIIIème Journée Mondiale de la Paix en 1990 : "A l’heure actuelle, on constate une plus vive conscience des menaces qui pèsent sur la paix mondiale, non seulement à cause de la course aux armements , des conflits régionaux et des injustices qui existent toujours dans les peuples et entre les nations, mais encore à cause des atteintes au respect dû à la nature, de l’exploitation désordonnée de ses ressources et de la détérioration progressive dans la qualité de la vie. Cette situation engendre un sentiment de précarité et d’insécurité qui, à son tour, nourrit des formes d’égoïsme collectif, d’accaparement et de prévarication." Pour lui la crise écologique est une crise morale : "La norme fondamentale que doit respecter un juste progrès économique, industriel et scientifique, c’est le respect de la vie, et, en premier lieu, de la dignité de la personne humaine". Il continue en exhortant chacun à faire des choix responsables qui prennent en compte ce respect absolu de la Vie et ce soin à apporter à l’ensemble de la création.

Pour éclairer nos choix, nous nous sommes ensuite penchés sur des perspectives plus spécifiquement bibliques et théologiques, sur des documents de l’église depuis Vatican II et sur nos propres vœux et l’engagement qu’ils suscitent en faveur du respect de la Création. C’était très dense et ceci demande sûrement plus d’approfondissement personnel et communautaire.

Les derniers jours ont donné l’occasion de réfléchir ensemble sur des implications concrètes de cette crise environnementale sur notre vie personnelle et communautaire. Nous avons reçu des moyens très concrets qui touchent notre consommation d’énergie, d’eau, nos déplacements, nos achats, nos sources d’informations... Au niveau des engagements de nos congrégations, nous avons eu une journée avec le secrétariat des Petites Sœurs de l’Assomption. Ces dernières années , elles ont travaillé pour être présentes là où sont prises des décisions qui ont des conséquences sur l’avenir du monde et des pauvres. Ainsi depuis 2003, elles font un chemin de collaboration avec l’Organisation Non Gouvernementale des Augustins, eux-mêmes engagés à l’ONU. Elles nous ont ouverts ainsi des pistes pour une collaboration à plus large échelle en faveur des exclus et des pauvres. Elles participent actuellement à une campagne commune pour l’éradication de la faim et de la pauvreté promise par les dirigeants du monde pour 2015. Si vous voulez en savoir plus, voici leur site : www. assomption-psa.org.

Comme vous pouvez le constater, les journées ont été denses. Elles nous ont remplies à la fois de gratitude envers le Créateur pour toute cette vie donnée en abondance et gratuitement, mais aussi de soif de plus de justice, de soin envers le créé, de prise de conscience de responsabilités à prendre et à faire prendre... C’est à nous maintenant de continuer ensemble le chemin dans nos provinces et nos congrégations !

Sr Florence Sepulchre, ra

- >> Voir en anglais le courrier des 5 familles.

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre