Vous êtes ici:

Ce qu’en dit Saint-Augustin

8.1 - Le parcours



"Ce que je suis pour vous me terrifie,
mais ce que je suis avec vous me console.
Car pour vous je suis évêque,
avec vous je suis chrétien….




Nous sommes ballotés
par les tempêtes de cette activité
comme un vaisseau en plein mer.
Et si, personnellement nous trouvons cette fonction pénible,
l’union avec vous nous procure un repos paisible.
Si donc j’ai plus de bonheur à être racheté avec vous
qu’à être placé au-dessus de vous,
alors comme le Seigneur le prescrit,
je serai plus généreusement votre serviteur,
pour ne pas être indigne du prix payé
pour que je sois votre compagnon de service.



Certes je dois aimer le Rédempteur
et je sais ce qu’il a dit à Pierre :
"Pierre m’aimes-tu ? Sois le berger de mes brebis".
Et cela, une fois, deux fois, trois fois.



C’est l’amour qui était interrogé,
le labeur qui était imposé,
car lorsqu’il y a plus d’amour,
il y a moins de labeur".
Saint Augustin

Bénis, Seigneur, ton Église



Bénis, Seigneur, ton Église,
Signe d’espérance pour notre temps ! (bis)

Temple de l’Esprit, qu’elle s’ouvre à tous les hommes
Puisqu’on n’arrête pas le vent
Pour que, libérés de la peur,
Ils rendent grâce.


 

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre