Vous êtes ici:

Ce qu’en dit Marie-Eugénie

5.1 - Le parcours

La vidéo


Dans la prière, le Créateur seul peut pénétrer sa créature, l’élever, la changer, l’embraser toute entière de son amour.
La première chose à faire est de se pénétrer très vivement de la présence de Dieu.
Nous devons au moins faire le premier pas qui consiste à se recueillir profondément. Recueillir ses facultés, ses sens, tout ce qui nous compose intérieurement ; s’y appliquer et persévérer.
Même quand elle ne se fait pas sentir, la présence de Notre Seigneur n’en est pas moins féconde, pas moins enrichissante, pas moins précieuse pour l’âme.
Il ne faut pas regarder si l’on a de la consolation ou si l’on n’en a pas, si l’on s’ennuie ou si l’on ne s’ennuie pas. C’est le but qu’il faut chercher, c’est la fin qu’il faut voir... Ce que Dieu veut le plus en nous, c’est notre amour...
L’agriculteur est une bonne image de la vie spirituelle, où il faut arracher beaucoup de choses, se piquer les doigts, se donner beaucoup de peine. Enfin, quand après plusieurs années d’un long travail, il récolte le blé et le range dans son grenier, il est très content, il compte sa peine pour rien.
Marie-Eugénie

Venez, adorons le Seigneur... (Psaume 94)


Venez, adorons le Seigneur, prosternons-nous devant lui, parce que c’est lui qui nous a faits. Il est notre Dieu, et nous sommes son peuple et l’ouvrage de ses mains

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre