Vous êtes ici:

Cameroun, Bafoussam : enracinement du charisme au collège

Expériences
JPEG - 12.8 ko
Dieudonné et Sr Therese Grace

"Ensemble, en contemplant et en écoutant les espoirs et les souffrances de nos sociétés, nous avons reconnu les défis et les réponses qui s’offrent à nous en tant qu’éducateurs de l’Assomption : être artisans d’un nouvel humanisme dans notre travail d’éducation et de formation ; être artisans d’une société plus humaine, plus juste et plus solidaire."
L’éducation à l’Assomption, Texte de référence,
Congrès international d’éducation, Juillet 1998


JPEG - 79.2 ko
Messe
JPEG - 63 ko
Messe

L’ "Institut Technique Assomption" a été crée en 2006 avec l’objectif d’offrir une formation intégrale et professionnelle aux jeunes filles (en priorité) de la région qui veulent se former dans les métiers de l’Economie Sociale et Familiale.
Pour mieux répondre aux besoins de la région, nous avons commencé d’offrir un plus grand éventail de formations. À la rentrée 2010-2011, une deuxième filière : le BAC F8 (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) a été ouverte.
Pour la rentrée 2013 – 14 il nous a été accordé l’ouverture d’une troisième filière : le BAC F7 (Sciences et Techniques Biologiques et Médico-sanitaires, option Biologie Appliquée BIOLAB) ; ainsi que d’un 1er Cycle d’Enseignement Général.
A travers cet article, le regard les partenaires éducatifs témoigne de l’engagement de chacun dans notre œuvre éducative ainsi que des petites transformations déjà visibles.

Matende Mbe Vanessa (élève de la classe de Terminale F8)

JPEG - 3.2 ko
Matende Mbe Vanessa

Deux raisons majeures ont orienté mon choix vers cet établissement :
La discipline et la qualité de formation. J’observe mes aînés du quartier qui fréquentent ce collège et je me rends compte qu’il y a des principes inviolables ici, entre autres la discipline.
Il me semble indiscutable que la discipline à l’Assomption n’est pas le simple fait d’imposer une conduite à tenir à tout le monde, mais plutôt le fait d’amener tout le monde à s’imposer une discipline. Ainsi, loin de toute contrainte, l’élève prend conscience de cette nécessité de respecter les règlements intérieurs de l’établissement, de respecter ses camarades et ses enseignants.
La marge de liberté qu’on nous laisse est grande, mais en même temps nous devons agir dans le respect de nos camarades, de nos enseignants et de toute l’équipe administrative de l’établissement. Partant de là, nous apprenons à respecter tout le monde dans quelque milieu de vie que ce soit. Tout est pris en compte ici, même ce que nous considérions comme une blague fait l’objet d’un examen minutieux lorsqu’il est susceptible d’offenser l’autre.
Je comprends donc que si mes aînés ont été éduqués dans ces conditions, cela explique en grande partie leur esprit de rigueur et d’organisation en famille et partout ailleurs. J’apprécie aussi de la qualité de la formation que les enseignants nous donnent. Ici on n’avance pas à toute vitesse, mais à un rythme qui permet même à nos camarades les plus faibles de progresser. Je pense que dans ces conditions nous aurons nous aussi une éducation différente et nous serons plus utiles à la société.

M. Simo Serge Kisito, (enseignant de Mathématiques)

JPEG - 2.4 ko
M. Simo Serge Kisito

Je suis marqué par la profondeur des relations humaines à l’Assomption. Les relations ne se définissent pas ici en termes d’employés/employeur, salarié/patron, maître/serviteur, comme c’est le cas dans bien d’autres structures d’éducation.
Mais encore plus, le projet éducatif est conçu tel que chacun se sent concerné. Il s’agit d’un projet commun, où l’on doit faire usage de tout son talent pour contribuer à la croissance de l’œuvre. Le résultat global sera le fruit de toutes les forces mises en présence. L’enseignant, se sentant partie prenante de l’œuvre, est motivé au maximum dans l’accomplissement de sa mission.
La tâche d’éducateur à l’Assomption va au-delà de la simple tâche d’enseignant. Il a la lourde responsabilité de contribuer à l’humanisation des jeunes. De ce fait, il ne s’agit pas seulement de parcourir le programme officiel, mais de se servir dudit programme, en s’appuyant sur les principes de l’Assomption, pour assurer la formation intégrale de l’enfant. L’esprit de justice et de franchise qui caractérisent le milieu Assomption est l’un des piliers du projet éducatif. L’enseignant que je suis ne saurait ne pas manifester sa satisfaction à cet effet, eu égard la dépravation des mœurs et la loi de la jungle qui caractérise notre monde d’aujourd’hui. 
J’ose croire que, se nourrir des vraies valeurs et apprendre à les transmettre, apprendre à vivre ensemble dans la non-violence et la tolérance, toutes ces valeurs aident les jeunes à donner un sens positif à la vie, et à s’engager pour la transformation de leur milieu.

M. Zokou Polycarpe (parent d’élève)

JPEG - 2.6 ko
M. Zokou Polycarpe

Je n’ai pas choisi ce collège par hasard pour mon enfant. J’ai été frappé par les moyens matériels mis en œuvre pour l’éducation des jeunes citoyens, ceux là même qui constituent l’avenir de demain.
Un établissement qui réserve une place même aux pauvres ne court pas les rues, surtout dans notre monde d’aujourd’hui où l’argent tend à devenir le maître. Outre ces structures, les filières existantes impliquent, du coup, l’apprenant dans le social. Ce qui nous a toujours gênés est de voir le nombre d’années que nos enfants passent à l’école pour ne savoir rien faire de concret dans la vie active. L’enseignement général dans notre pays tend à former de plus en plus des chômeurs. Or nous attendons de nos enfants après les études, à défaut de se trouver un emploi, de pouvoir en créer eux-mêmes.
Tout parent de bonne foi doit se réjouir que l’Assomption a pris cette orientation, de former les jeunes capables de se prendre en charge, en d’autre termes, des jeunes capables d’être utiles à leur société, avec les filières ESF, F8 et F7. Le développement passera par la formation socioprofessionnelle de nos jeunes. Nous nous réjouissons également de la qualité humaine de la formation à l’Assomption.
L’éducation est une tâche difficile. Nous ne nous en sortons pas en famille. Dès lors que nos enfants bénéficient de l’encadrement de l’Assomption, ils en gardent une marque indélébile dans leur façon de penser, de dire et de faire. Nous sommes convaincus que l’Assomption reste l’un des milieux les plus indiqués pour une éducation efficace et efficiente de nos enfants.

Mlle Djuikouo Marcelline (enseignante d’ESF et Chargé des Travaux)

JPEG - 9.5 ko
Mlle Djuikouo Marcelline

Il est réjouissant de constater que les motivations les plus frappantes du choix de notre collège sont en prime l’ordre et la discipline, la qualité de la formation (intellectuelle, morale, spirituelle, bref, une formation intégrale) et la qualité des infrastructures. Le principe est indiscutable : une éducation de qualité a du prix et pour la réaliser il faut mener de très grands investissements sur les bâtiments, l’équipement des salles spécialisées : laboratoires, infirmerie, salle informatique, cuisine…
Un grand effort est fait dans ce sens, afin de donner aux jeunes qui choisissent nos structures de dépasser la dimension théorique de l’éducation. Il s’agit en fin de compte, de partir des réalités actuelles, de partir des besoins les plus immédiats de la société pour encadrer les jeunes de manière à les rendre performants après leur formation. C’est ainsi qu’ils deviendront des véritables agents de transformation de leur milieu de vie, contribuant ainsi à l’épanouissement de l’humain.
Nous sommes heureux que de bonnes volontés adhèrent à notre projet et que ne ménageront aucun effort pour l’accroissement de cette œuvre passionnante qu’est l’éducation sur ses aspects spirituel, moral, matériel et financier.

JPEG - 3.2 ko
Dieudonné Kandem

Pour créer un climat favorable à l’épanouissement, l’élève a besoin du respect dans sa dignité totale. C’est vers cet "humanisme" que nous orientons toutes nos forces et notre savoir faire.

Dieudonné Kamdem,
Enseignant de français et Préfet des études

JPEG - 28.1 ko
Cuisine


Documents

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre