7e dimanche de Pâques

Temps pascal

- Le mot d’explication :

Le drame que l’Evangile de Jean raconte a une dimension cosmique. La venue de Jésus ouvre un passage vers le Père pour ceux qui sont dans le monde. Car le Père a envoyé son Fils non pour juger le monde mais pour le sauver. Une fracture s’opère alors entre ceux qui croient en la parole de Jésus et ceux qui la refusent. L’Evangile dit alors que les premiers ne sont pas du monde ; le Père les a tirés du monde. Les seconds, en revanche, sont de ce monde.
Jésus prie pour ceux qui n’appartiennent plus à ce monde, mais y demeurent, afin qu’ils soient garder du mauvais et sanctifier dans la vérité.

- Méditation :

JPEG - 18.8 ko
www.sermons4kids.com

A l’heure où Jésus passe au Père dans le parfait accomplissement de sa volonté, à l’heure de la Passion où il ne laisse pas prendre sa vie mais la donne, Jésus lève les yeux au ciel et prie : il a dit aux siens tout ce qu’il avait à leur dire avant de les quitter et maintenant il se tourne vers son Père. Il sait que l’heure est venue où il ne pourra pas échapper à la mort, où il lui faudra faire un ultime et décisif acte de confiance au Père. Jésus sait que l’heure est venue pour lui de passer de ce monde à son Père et il sait que le Père a tout remis entre ses mains. D’une part, il sait qu’aussi tragique qu’elle soit, l’heure du passage est l’heure du retour au Père ; d’autre part, il sait que le retour au Père atteste qu’il vient du Père et qu’il a reçu tout pouvoir de sa part.
La mort de Jésus est au fond le fruit du combat qu’il a mené toute sa vie. Il a franchi la distance qui sépare l’homme de Dieu et s’est fait l’un d’eux, jusqu’à vivre toutes les limites humaines, la mort comprise. La mort violente qui sera la sienne est la plus profonde déchéance qu’un homme puisse connaître et pourtant c’est à l’heure où il va la vivre qu’il demande au Père d’être glorifié pour que le Père lui-même soit glorifié. Il demande au Père de le revêtir de la gloire, c’est-à-dire de manifester en lui sa puissance, en communiquant aux hommes mortels la vie qu’il a reçue de lui. Telle est la gloire du Père : que l’homme vive en devenant semblable à Dieu.
La vie que le Père promet aux hommes, la vie éternelle est connaissance de Dieu. Connaître Dieu, c’est entrer dans une relation d’intimité profonde avec lui, c’est avoir part avec lui. C’est rester enraciné en Dieu ; recevoir la parole -c’est la dimension de la foi- et reconnaître -c’est la dimension de l’amour. Jésus révèle ainsi que l’être humain est capacité de foi et capacité d’amour. Il prie pour tous ceux qui vivent selon cette double dimension ; il se fait leur intercesseur pour qu’eux aussi passent du monde au Père, pour que soient ôtés en eux ce qui est jalousie, soif de pouvoir, paresse, égoïsme... par un long travail de purification des sens.
L’appel est pour nous, si vraiment nous voulons vraiment expérimenter Dieu, prendre conscience que notre vie est histoire du salut. Il faut ôter tout ce qui empêche l’amour, sinon l’opacité de notre être empêche que Dieu apparaisse. Le mystère de la Trinité s’exprime à travers nous, lorsque nous nous sentons surgir du Père, identifié avec le Fils, mû par l’Esprit. L’enjeu est de taille : libérer la vie divine en nous, vivre notre histoire et toujours revenir à Dieu pour continuer à vivre dans le monde ; libérer l’amour, qui nous ramène au centre de nous-mêmes, à l’intime de nous-mêmes, où Dieu a sa demeure...

- Oui Seigneur, tu es notre lumière et notre salut, le rempart de nos vies. Nos cœurs nous redisent ta parole : "Cherchez ma face". Alors nous te demandons la grâce d’entrer dans une relation d’intimité avec toi, de recevoir le commandement de l’amour pour devenir demeurer pour toi.

© Sr Sophie Ramond, r.a.

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre