Vous êtes ici:

4ème Dimanche du T.O. - Sr Bénédicte Rollin

Année liturgique 2018-2019 [C]

Le message ne passe pas...


Saisissant contraste entre les "prises de vue" du début et de la finde l’épisode de l’évangile que nous lisons aujourd’hui. Au début, Jésus dont la parole est accueillie comme un "message de grâce", entouré de l’appréciation enthousiaste de ses auditeurs. A la fin, le même Jésus entouré de regards de haine et menacé de mort. Le message n’est pas passé ? Lequel donc, si au début tous dans la synagogue, « les yeux fixés sur lui », buvaient ses paroles ?


La réflexion que se font les gens de Nazareth est la clef pour comprendre le problème : "N’est-ce pas là le fils de Joseph ?", autrement dit : "c’est un gars de chez nous, ce grand prophète thaumaturge ! A nous la gloire et en avant les miracles !" C’était là le motif de leur accueil ravi. Jésus le comprend de suite et explicite leur pensée : "Sûrement vous allez me citer le dicton : ‘Médecin, guéris-toi toi-même… fais donc ici les miracles que tu as faits à Capharnaüm". Et il réfute tout de suite cette tentative de récupération et d’accaparation. Il rappelle Elie et Elisée envoyés à des étrangers ce qui déchaine la haine de ses auditeurs. Le rapport à l’étranger est donc un test décisif. Accueillir l’étranger, c’est accueillir Jésus lui-même et le salut qu’il apporte. Refuser d’aller vers l’étranger c’est tuer l’amour par étouffement.


Jésus lui-même, quelque familier qu’il nous soit ("n’est-ce pas là le fils de Joseph ?"), est toujours Autre et n’aura jamais fini de nous déconcerter. L’amour de Dieu que nous fait méditer la deuxième lecture est sans frontière. Il dépasse toutes les limites, il ne supporte pas l’étroitesse, il ne peut être tenu captif d’intérêts particuliers, il va toujours chercher le plus lointain, le plus indigne, le plus blessé. Comme dit le pape François il ne construit que des ponts et non des murs. C’est pourquoi ceux qui en témoignent, comme Jérémie et Jésus, ne peuvent que se heurter aux murs et barbelés cachés au fond des cœurs.


Sr Bénédicte Rollin, r.a.
Vilnius - Province d’Europe

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre