Vous êtes ici:

3e dimanche de l’Avent - Sr Sophie Ramond

Année liturgique 2018-2019 [C]


Les textes de la liturgie du jour nous invitent avec insistance à la joie : "Pousse des cris de joie, fille de Sion ! éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse…" ; "soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire : soyez dans la joie". Mais ce qu’ils appellent de leur vœu n’est pas de l’ordre d’une gaîté facile ou d’un contentement superficiel.


L’oracle de Sophonie suggère, en effet, un contexte de conflit et d’opposition, pouvant plonger dans le malheur et pousser au désespoir. En arrière-fond du texte se profile la destruction de Jérusalem sous les coups des Babyloniens, en 587 avant notre ère. La lettre au Philippiens évoque des individus affrontés à l’inquiétude. Ce sont, en fait, les chrétiens de Philippes, persécutés par leurs concitoyens païens et qui doivent mener le rude combat de la foi (cf. Phil 1,28-30). Ainsi ces textes nous invitent-ils à maintenir une étincelle d’espérance dans les moments opaques et déconcertants de nos histoires nationales, dans les temps de dérision de la foi et d’ébranlement de nos communautés croyantes, dans nos épreuves personnelles aussi.


Le prophète répète par deux fois : "le Seigneur est en toi", "le Seigneur ton Dieu est en toi". Il appelle ainsi à revenir à l’intime de soi-même pour y puiser le courage d’accueillir la joie. L’extrait du cantique d’Isaïe, qui nous est donné pour répondre à cette révélation d’un Dieu qui habite en nous et nous renouvelle par son amour, est en réalité précédé d’une supplication à lui adressée pour qu’il écarte sa colère et sauve de l’insécurité. Ce cantique est une action de grâce dans la tourmente et l’expression d’une espérance. Il suggère que ce qui compte, c’est de pouvoir prononcer dans l’épreuve les mots du salut, de se surprendre à confesser : "voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte". Paul, quant à lui, signale aux Philippiens que leur joie est de savoir le Seigneur proche d’eux, qu’ils puiseront leur sérénité dans la confiance en sa présence. Il leur propose la prière en rempart à l’inquiétude : par l’action de grâce, ils verront mieux ce que Dieu leur donne déjà pour tenir ferme et la supplication ravivera leur confiance en lui.


L’évangile nous livre encore un antidote à tout ce qui pourrait faire obstacle à l’accueil de la bonne nouvelle, au ternissement de la joie et de la sérénité que confère la foi en la divine présence. Il s’adresse aux cœurs humbles, qui n’ont pas de leçon à donner mais demandent à être instruits : "que devons-nous faire ?" Comment pouvons-nous nous y prendre ? La réponse se résume en peu de mots, à chacun adapté : partagez, n’exigez rien de plus, contentez-vous de votre dû. En somme, se satisfaire au quotidien du juste nécessaire et s’ouvrir à autrui. La voie proposée par Jean-Baptiste est celle de vivre les valeurs que Dieu aime et qui construisent un monde plus humain. N’est-elle pas cependant loin de notre portée ? Elle le serait sans doute, s’il ne nous était donné d’être baptisé dans l’Esprit saint et le feu qui purifie. Ainsi un don incommensurable nous est fait, le don de l’Esprit agissant en nos vies et qui travaille à maintenir nos pensées dans le Christ Jésus et nos cœurs sensibles aux besoins d’autrui. L’évangile promet la joie d’une vie en charité mais il avertit qu’il faut y engager sa personne, par un long travail de purification et de décentrement de soi.


La louange dans l’épreuve, la prière en rempart à l’inquiétude, le décentrement de soi sous la mouvance de l’Esprit, telles sont les balises que les textes de ce jour nous proposent pour poursuivre ce chemin d’Avent et nous ouvrir à l’incroyable nouvelle du Dieu qui vient et nous donne sa vie en partage.


Sophie Ramond, r.a.
Paris

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre