Vous êtes ici:

10 & 11 novembre 2018 : Week-end européen Assomption Jeunes - Paris

Europe - Europe - Europa


Les 10 et 11 novembre 2018 s’est tenu le week-end européen organisé par l’Assomption à Paris pour les jeunes. Ce week-end avait pour but de réunir des jeunes des différents pays européens où l’Assomption est présente, avec pour thème la joie, plus précisément l’appel à la joie et à la sainteté du pape François (encyclique Gaudete et Exsultate). L’idée de cet événement est venue lors du week-end "Culture des jeunes et vocation" en février dernier à Bordeaux, née de l’envie de créer des liens dans l’esprit européen via l’Assomption.


Joy, allegria, gioia... un week-end tourné vers la joie. Joie du partage, de retrouver en l’autre sa propre timidité et d’ainsi dépasser ses propres barrières. Joie d’écouter ces jeunes qui, par leur projet de vie professionnelle, travaillent à changer le monde. L’un étudie des formes d’agriculture plus durables avant de peut-être reprendre une exploitation familiale, une autre parle avec passion de la façon dont les villes peuvent vivre avec la nature, en repensant complètement les parcs en tant que poumons urbains à placer judicieusement dans l’espace. Une autre encore intervient dans la conception des bâtiments économes en énergie. Il est bon de sentir que la nouvelle génération est motivée à transformer notre société pour plus d’équilibre, et utilise son intelligence pour la sortir de ses errances.


Avec plus ou moins d’aisance, chacun passait de sa langue maternelle à une langue pouvant servir de passerelle vers l’autre. Anglais, français, espagnol, italien. Sortir de ses habitudes de parole est une belle occasion de sortir de soi, de découvrir ce qui diffère et unit d’une culture à l’autre, de lire ensemble un avenir commun. Pour aller au-delà de soi et explorer les possibles de la sainteté en découvrant par le miroir de l’autre où les maladresses et peurs se posent. On est trop souvent ramené à soi face à l’autre et sa différence, face au groupe. Une citation du pape François abordée lors d’un atelier était très parlante quand il expliquait que la véritable liberté, c’est de renoncer à soi par l’écoute de l’autre. Sortir de son noyau de peur pour se fondre dans le présent et le partage. Pour communier avec l’autre, tous les autres, dans cette fluidité et cette légèreté qui servent la foi et la confiance. Cette disponibilité à ce qui est, voilà la base de tout. Et pour se rendre disponible, il faut défaire ce grand mur, pierre par pierre, que nous avons érigé face au monde pour nous en protéger.


La matinée du samedi, à la communauté de Lübeck, a été consacrée à un atelier donnant à méditer sur le don de soi et la sainteté en étudiant ensemble des exemples de vies de chrétiens. Trouvez la documentation en cliquant sur ce lien. Un autre traitait de l’interculturalité et un jeu invitait à exprimer et faire reconnaître des émotions et des concepts sans utiliser la parole.


L’après-midi, tous sont allés visiter la chapelle de la Médaille miraculeuse, dédiée à la Vierge Marie. Elle se situe au 140 rue du Bac.


C’est en 1830 que soeur Catherine Labouré, encore novice, rencontra la Vierge qui se manifesta à elle au coeur de la nuit, celle-ci lui demanda de faire fabriquer des médailles avec des motifs très précis (détails en cliquant sur ce lien). Aujourd’hui encore, chacun peut repartir de ce bel endroit avec la médaille, lui rappelant de s’abandonner à la foi avec confiance.


Le groupe a ensuite cheminé à travers Paris jusqu’à la maison d’accueil de la communauté d’Auteuil, passant par les Invalides, le Champ-de-Mars et tout le monde a pris la pause en sautant devant la tour Eiffel.


Après les Vêpres, chacun a pu déposer ses intentions dans le sanctuaire de Sainte Marie Eugénie, dans la chapelle d’Auteuil. 


Soeur Laure a ensuite pris la parole pour témoigner de son expérience de l’interculturalité en tant que religieuse de l’Assomption.


Après le repas partagé, la soirée fut dédiée à des sketchs et des jeux.


Le dimanche matin, l’équipe organisatrice a présenté un atelier orienté sur l’encyclique du pape François, Gaudete et Exsultate. Par le biais d’un jeu de société inspiré du Trivial Pursuit, les jeunes ont échangé autour des mots clés tirés d’extraits du texte. Après la messe, un autre atelier invitait à reproduire des enluminures trouvées dans les archives de la communauté des religieuses d’Auteuil.


Émilie, partie il y a quelques années comme AMA au Bénin, a ensuite partagé son expérience de volontariat.


Expliquant la révélation reçue du charisme joyeux des soeurs de l’Assomption, du partage avec les autres volontaires, les personnes rencontrées sur place, le désir d’aller en Afrique qu’elle a longtemps senti en elle avant de pouvoir enfin partir comme AMA au Bénin. Cette expérience a considérablement nourri son chemin et dérouté ses attentes. Elle était une étape clé dans son propre parcours vers une vie plus épanouie et consciente d’elle-même. De sa place et de son identité.


La joie nous guide, justement parce qu’elle vient nous surprendre dans nos pensées toujours plus petites que le vaste monde. Chacun de nous est confronté aux limites de notre esprit soucieux de ne pas se perdre dans ce qui le dépasse. Ces étapes de partage dans nos vies, habitées de joie, nous incitent à nous abandonner toujours un peu plus à la foi.


Province de France



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre