Vous êtes ici:

03 : troisième dimanche de carême

Temps liturgiques : Carême
JPEG - 9.6 ko

En cherchant quelle était la marque la plus caractéristique de notre Institut, je me suis trouvée arrêtée à cette pensée, qu’en tout et de toutes manières, nous devons être adoratrices et zélatrices des droits de Dieu.

Il y a là quelque chose de si solennel, de si grand, que, pour ne pas vous laisser un seul instant sous l’impression d’une majesté qui écrase, je veux tout de suite vous rappeler que l’adoration et l’amour sont une même chose. L’adoration, c’est l’amour aussi grand, aussi ardent qu’il peut être dans le cœur de l’homme, amour accompagné d’un profond respect et d’un souverain hommage. Dans le langage humain, quand on dit : "Je vous adore", c’est dire : "Je vous aime par-dessus toutes choses." C’est une idolâtrie que d’oser dire cela à une créature ; mais il n’en reste pas moins vrai que l’amour est le principe de l’adoration, et je vous demande de vous en souvenir dans tout ce que je pourrai vous dire sur ce sujet.

En aimant Dieu par-dessus toutes choses et en toutes choses, en aimant l’Église, en aimant les âmes, on reconnaît vraiment les droits de Dieu, dont nous devons être, il me semble, les adoratrices et les apôtres. Quand notre Seigneur parlait à la Samaritaine, il lui disait : Le temps vient, et il est venu, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car ce sont de tels adorateurs que le Père cherche [1]. Eh bien, mes sœurs, en cela c’est vous qu’il cherchait, vous qui, ayant été fidèles à votre vocation, faites maintenant partie d’une Congrégation dont l’amour doit aller, en toutes choses, jusqu’à l’adoration, de telle sorte que toutes vos œuvres, toutes les actions intérieures et extérieures de votre vie puissent monter vers Dieu et que, par un sentiment d’adoration, de respect des droits de Dieu, vous vous oubliiez vous-mêmes pour adorer, pour aimer, et donner toujours à Dieu la place qu’il doit avoir, en effaçant de plus en plus celle de la créature.

Vous êtes filles de l’Assomption. Ce mystère, qui est plus du ciel que de la terre est un mystère d’adoration. En quittant la terre et en s’élevant au ciel, la Sainte Vierge va rendre à Dieu un honneur souverain. Quel honneur en effet pour Dieu, le jour où Marie, en entrant au ciel, est venue lui rendre un culte qui est le sommet de l’adoration que puisse lui rendre une créature !

Il est dit dans l’Apocalypse que les vingt-quatre vieillards se tiennent devant le trône de Dieu, déposant leurs couronnes à ses pieds et répétant sans cesse : Saint ! Saint ! Saint ! [2] La Sainte Vierge, tout en gardant sa couronne qui est l’honneur de son Fils, la dépose plus que tout autre, par un sentiment continuel de son cœur, aux pieds de Dieu. Elle reconnaît incessamment tout ce qu’elle a reçu. Elle rend tout à Dieu, s’anéantit devant lui, et l’adore dans l’éternité d’une manière infiniment plus parfaite qu’elle ne le faisait sur la terre. Du haut du ciel, elle lui gagne des âmes et lui forme, dans les filles qui se donnent à elle, d’autres adoratrices qui doivent suivre sa trace.

Notre Règle commence par ces paroles : Avant toutes choses, mes chères sœurs, que Dieu soit aimé, puis le prochain. Que ce prologue fasse ou ne fasse pas partie de la première Règle donnée aux religieuses par saint Augustin, peu importe. Par l’ordre de Dieu et de son Église, il est en tête de notre Règle pour la résumer.

Nous devons travailler à notre perfection, que ce soit par la grandeur et la pureté de notre amour. Élargir nos cœurs, les purifier, faire toutes nos œuvres dans la charité et rendre à Dieu, par Jésus et Marie, tout le culte que peut lui rendre le meilleur usage possible de toutes nos facultés, voilà comment nous serons de vraies adoratrices et de vraies religieuses de l’Assomption.

Sainte Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption
Extraits de l’instruction de chapitre du 24 février 1878


[1Jn 4, 23.

[2Ap 4, 8-10.


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre