Koudougou - Une année d’actions de grâce !

Jubilé d’or au Collège Ste Monique 2012-2013

"Collège Sainte Monique, 50 ans d’éducation de la jeunesse au service de l’église et de la Nation".

C’est sous ce thème que ce Collège d’enseignement catholique est entré officiellement dans son année jubilaire, à Koudougou, le samedi 17 novembre 2012.
Entamé plus tôt par des activités telles que l’atelier national tenu en septembre dernier, la prière préparatoire de neuf jours (neuvaine), et le cross populaire le 16 novembre au soir, le Jubilé d’Or du collège Sainte Monique de Koudougou a amorcé une phase majeure par la célébration d’une messe d’action de grâce, suivie de la pose de la première pierre de la future grotte mariale, d’une kermesse et d’une soirée dansante. Si l’un ou l’autre de ces moments a eu son importance, force est de reconnaître que le clou du jour a sans doute été le temps consacré à la prière sur près de trois heures d’horloge.
L'abbé Mathieu Sama et ses concélébrants ont dit la messe d'action de grâce entrant dans le cadre du jubilé d'or du Collège Sainte MoniqueL’eucharistie célébrée a été un moment d’abandon à Dieu, d’introspection pour les 50 années vécues par le collège Sainte Monique, et partant par toutes celles et tous ceux qui y ont fait leurs pas, et de supplication en vue de réussir non seulement le Cinquantenaire en cours mais aussi l’avenir de l’établissement. La cérémonie d’ouverture du Jubilé d’or a été placée sous le haut-Patronage de son Excellence Monseigneur Joachim Ouédraogo, évêque de Koudougou, représenté par l’abbé Mathieu Sama, nouvellement chargé du suivi des étudiants et de l’élite intellectuelle du diocèse de Koudougou.
L’occasion a été propice également de rendre un hommage particulier au dit diocèse pour la création de l’établissement, aux religieuses Filles du cœur de Marie pour la direction du collège dès sa naissance en 1962, et aux Sœurs de l’Assomption pour sa gestion de 1964 à nos jours. 

50 ans après, quel bilan et quelles perspectives ? 

Elèves, anciens élèves, enseignants, parents d'élèves, invités et mais du Collège Sainte Monique ont massivemenpris part au lancement du CinquantenaireDe l’avis de tous les intervenants, le collège Sainte Monique a engrangé, en un demi-siècle d’histoire, des résultats positifs au bénéfice de l’Église et aussi du Burkina Faso.
Cela se justifie par la qualité des femmes et des hommes qu’il a formés depuis lors et mis à la disposition des œuvres évangéliques et nationales. Avec près de 17 000 élèves éduqués, ce sont autant d’intelligences et de compétences dont bénéficie aujourd’hui le peuple burkinabé, a confié la vice-présidente du Comité national d’organisation du Cinquantenaire, Mme Pascaline Bamogo, dans son allocution de bienvenue. "L’éducation aux valeurs morales et spirituelles acquise par bon nombre de femmes et d’hommes qui fait d’eux des citoyens intègres est inestimable" a-t-elle ajouté.
Comme perspectives, le Comité national d’organisation a annoncé que le collège Sainte Monique devrait disposer entre autres d’un meilleur cadre d’étude pour les élèves, notamment par le renforcement des bibliothèques et de la salle d’informatique, l’amélioration du service de la cantine scolaire, la construction d’une La soeur directrice, Marie Claire Issifi, et le directeur de l'enseignant catholique, abbé René Nana, procédant à la pose de la première pierre de la grotte marialegrotte mariale. En ce qui concerne les anciennes et anciens élèves, la mise en place d’une association plus engagée et plus dynamique, avec par exemple pour objectif de contribuer au développement du collège en venant en aide aux élèves les plus démunis, est des plus attendues. Toute chose qui pourrait se faire par système de parrainage ou par appuis matériels.
Et la toute nouvelle directrice du collège, Sœur Marie Claire Issifi de dire qu’ "un des défis majeurs du collège actuel, c’est de réussir une franche collaboration à tous les niveaux, c’est-à-dire tenir compte de l’autre, mettre ensemble les idées" et de souhaiter "que ce jubilé soit pour tous une année de réconciliation, de paix, de joie, de remise en cause et surtout de gratuité."

 Hermann GOUMBRI >> Lire l’article suivant

 

 



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre