Un Noël en famille

3.2 - Propositions pour aller plus loin


Accepter d’être bousculés pour accueillir l’imprévu, l’inouï tel qu’il se présente. Devenir passeurs de tendresse, d’apaisement pour que la vie soit possible et gagne de proche en proche. Marie avait-elle pensé donner naissance au Messie au milieu de la bousculade du recensement, dans la précarité d’une étable ? Joseph et Marie ont dû improviser selon les circonstances et s’adapter pour que le Christ vienne.
Oui, le Seigneur se fait présence dans ces petits riens de la vie familiale, le respect des uns et des autres, le désir de partager et de porter les bonheurs et les poids de nos existences.


"Nous savions que le Seigneur vient" mais allions-nous l’entendre ?
Rien n’était moins sûr car il n’était pas facile de faire silence pour guetter sa venue. Tendant l’oreille, nous entendions les pleurs de la petite dernière, la sourde angoisse de l’aînée qui grandit, le chahut des garçons…
Eh bien, il nous a surpris une fois de plus ; il est venu, comme toujours, de manière étonnante et nouvelle. La brise légère de sa présence s’est fait entendre au cœur de ce maelström, de ce non-silence.


Comment était-ce possible ? Mystère de l’incarnation dans lequel nous puisons à jamais la joie et la plénitude de notre humanité en devenir. Certitude d’être en chemin avec celui qui ne cesse de venir à temps et à contretemps pour se faufiler dans les interstices de nos existences, ravauder les liens distendus, guérir nos âmes blessées, nous aider à choisir la vie. Il se tient là, au plus près.
Il est venu ; il vient toujours quelle que soit la manière dont nous l’attendons. Il nous l’a promis ; à nous de nous laisser surprendre.


Françoise Plas
Noël 2004

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre