Vous êtes ici:

Sr Catherine-Eugénie, Belgique

Témoignages - Testimonials - Testimonios

- Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Soeur Catherine Eugénie. Je viens de passer le cap de la cinquantaine. Je suis psychologue de formation et j’ai travaillé et vécu pendant 15 ans avec des personnes ayant un handicap mental. Aujourd’hui, j’enseigne dans notre école à Boistfort, je donne des cours de religion et de sciences sociales aux élèves de 14-15 ans et je travaille aussi avec les plus jeunes (12-13 ans) pour les "éveiller" à qui ils sont. 

- Quelle est ta passion ?

Etablir uen relation de confianceMa passion, c’est la relation avec les personnes, j’aime établir un rapport de confiance avec ceux qui m’entourent, j’aime qu’ils deviennent importants pour moi et j’essaye de le vivre en lien avec la parole que j’ai reçu et choisi pour mes vœux perpétuels : "Tu as du prix à mes yeux et je t’aime". A travers la relation, j’espère que cet amour de Dieu pour chacun devienne une réalité pour celui que je rencontre. 

- Dans ton itinéraire personnel, qu’est-ce qui a été décisif pour entrer à l’Assomption ?

Je venais de passer quelques années difficiles et j’ai décidé de faire un "break". J’étais déjà célibataire consacrée et je voulais réfléchir comment vivre plus ou mieux cette réalité de l’appel de Dieu. Je connaissais un peu les sœurs de l’Assomption, cela me semblait un bon lieu pour réfléchir. Je ne pensais pas à devenir religieuse mais juste réajuster ma vie en fonction de cet appel… et puis je ne suis jamais plus repartie !!!
À Pâques, priant avec cet immense mystère de Jésus donnant sa vie par amour pour moi, pour nous, j’ai "senti" que j’étais appelé à me donner totalement et à "quitter" ce que je possédais : ma famille, mon travail, mes amis car je percevais intimement que cette "dépossession" permettrait au Seigneur de prendre plus de place en moi et qu’Il me comblerait de son amour… J’ai eu raison de lui faire confiance et de continuer à croire à cette alliance qu’Il m’avait promis… 

- Dans le charisme de l’Assomption, quelle facette t’attire le plus ?

En cours, avec les jeunesIl y a beaucoup de choses qui m’attirent : la joie de croire, l’espoir du Royaume à venir, le zèle apostolique mais ce qui m’attire le plus c’est cette volonté de notre fondatrice de croire en l’homme, quel qu’il soit… de croire dans son intelligence créatrice et de faire advenir chacun à ce qu’il est profondément… 

- Et une sœur de l’Assomption, pour toi, c’est quoi ?

C’est être d’abord ce que je suis en pleine plénitude, c’est être une femme de présence et d’écoute animée par un esprit de louange et d’espérance en Celui qui peut tout…

- Quelle mission reçois-tu ?

Avec Srs Jurgita et Ana, dans la cour de l'école de BoisfortMa mission apostolique est de donner des cours à des jeunes qui bien souvent sont étonnés qu’une "bonne sœur" travaille. Je crois fortement à notre présence au sein des établissements scolaires comme témoignage d’un évangile vivant, incarné. A côté de cette mission apostolique, il y une mission communautaire, outre les services, il y a le service de l’amour fraternel qui est une mission très importante et pas toujours facile. Et enfin, je reçois la mission d’être cet enfant de Dieu qui a besoin de prendre du temps avec Son Père car c’est là la source de toute vie.

- Qu’est-ce que tu aimerais dire aux jeunes ?

Je ne sais pas si je veux leur dire quelque chose, je veux plutôt être quelqu’un qui leur donne envie de connaître Celui qui me permet de vivre une vie si riche et si passionnante… Je leur dirais quand même que "c’est une folie de ne pas être ce que l’on est avec le plus de plénitude possible" !

- Comment tes collègues de travail ont-ils accueilli ta démarche, ton choix ?

Pour mes collègues, c’est un mystère mais qui les interpelle... je crois qu’ils sont touchés par le fait que je puisse m’engager à "perpétuité", comme ils disent, sur ce chemin de foi. Ils me voient aussi comme quelqu’un de normal qui aime rire, s’amuser et qui s’investit auprès des élèves... c’est sans doute parce que j’ai l’air "normal" que mon choix les interpelle... Être religieuse de l’Assomption cela prend sens dans la collaboration que nous avons avec eux.

- Et ta famille ?

Ma famille est "habituée" à mon célibat depuis longtemps... mais aujourd’hui, je sais que l’engagement que je prends a des répercussions importantes pour eux. Ils doivent réajuster la vie familiale, il faut qu’ils découvrent que "mon absence" n’est que physique et que les moments que nous passons ensemble doivent être des temps forts de confiance et de communion... Comme ma sœur et mon frère ont construit une cellule familiale en dehors de notre famille d’origine, je peux leur dire que moi aussi j’ai une nouvelle famille mais qui ne remplace pas ma famille d’origine...

Sr Catherine Eugénie, ra
Europe du Nord



Documents


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre