Vous êtes ici:

Marina et Marie-Eugénie : confidences

Fioretti
JPEG - 106.4 ko
Marina Shirakawa avec le trophée qu’elle a gagné

Marina Shirakawa a été très touchée par le [50ème Anniversaire de la fondation de l’école->184] et elle choisit comme sujet “Regard de Marie-Eugénie de Jésus sur nous”. Personnellement j’ai trouvé ce sujet difficile et j’ai douté qu’elle puisse l’écrire, mais elle le désirait très fortement et elle a décidé de maintenir son choix. C’est un sujet très difficile à résumer en 400 caractères japonais, lus en 1 minute 30 secondes. D’abord il fallait qu’elle connaisse Marie-Eugénie de Jésus. On a cherché dans ses écrits et ce qui a été écrit sur elle. J’ai répondu à toutes ses questions : la vie religieuse, Marie-Eugénie de Jésus, la raison de mon entrée dans la congrégation, l’esprit de l’école de l’Assomption, etc. Elle a parlé aussi avec Sr Claude Emmanuel, Sr M. Christina, et Sr Dominique. Elle a été à plusieurs reprises découragée, mais nous priions et travaillions ensemble. Déjà proche de la date limite, elle a eu comme une inspiration et d’un seul jet elle [a écrit son texte->414]. Pour moi ce fut une occasion de mieux voir la personnalité merveilleuse de Marie-Eugénie de Jésus et j’ai eu la grâce de la sentir plus proche. La professeur chargée a dit "Il y a 30 ans que j’enseigne dans cette école et c’est maintenant que je comprends vraiment la grandeur de Marie-Eugénie de Jésus comme éducatrice... je suis honteuse ..." Et elle a commencé à s’informer et à lire sur le contexte historique de Marie-Eugénie de Jésus, son esprit comme fondatrice... etc... Elle est très reconnaissante envers Marina Shirakawa d’avoir choisi ce thème. Cette professeur, chrétienne, est un trésor pour notre école. Sr. Michiko
Minoo

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre