Vous êtes ici:

Madagascar, 12août-26août 2016 - Partage de la célébration de la fusion

Août 2016 : Madagascar


Le 12 août 2016, c’est avec beaucoup d’allégresse que nous avons accueilli la nouvelle de l’arrivée du décret de la Fusion de nos deux Congrégations. Entre cette date et celle de la célébration à Madagascar le 28 août 2016, nos sœurs de l’Île rouge n’ont eu que 15 jours pour s’y préparer. Heureusement qu’elles avaient prévu initialement la date du 28 pour la célébration du Jubilé d’argent de 4 sœurs.


Ces quinze jours ont été un long moment de célébration préparatoire à celle du 28 août. Toutes étaient mobilisées, vivant l’entraide, la solidarité, dans une grande joie mêlée d’un peu d’angoisse, car il fallait que chaque sœur ait "l’habit de noces" pour pouvoir être admise dans la salle de fête. Même une sœur venue de France et une autre de Guinée pour la visite à leur famille ont eu leur habit. Nous étions désormais une seule Congrégation et personne ne voulait se présenter avec une robe différente. (>> Les photos)


L’arrivée de Sr Charo 17 jours avant la célébration a été d’une grande aide pour poursuivre la coupe-couture, rectifier les ratés et encourager les troupes qui avaient déjà si bien travaillé. Les sœurs en ont été très reconnaissantes et elles m’ont chargée de lui redire leur gratitude. 


Cela a été une grande joie pour moi d’avoir fait le voyage avec sœur Jeanine Bertrand, envoyée par Sr Danièle et son Conseil, pour représenter les sœurs de France. Elle a eu de longs mandats comme Supérieure Générale puis Conseillère Générale et connaît bien les sœurs. Celles-ci l’ont accueillie avec joie et à deux, nous avons été les témoins privilégiés de l’œuvre de Dieu dans cette future Province.


Arrivées à Antananarivo le 24 août à 1 h du matin, c’est seulement le 25 que nous sommes parties de la capitale vers la ville de Fianarantsoa où se trouve la maison régionale. Nous nous sommes arrêtées à Manandona, communauté qui se trouve sur la route, pour le déjeuner, après être passées au marché d’Antsirabe pour faire des provisions pour la fête (>> Les photos). Le deuxième arrêt fut à Ambohimahasoa, lieu où devait avoir lieu la célébration. Cette maison est considérée comme la maison-mère à Madagascar ; elle est la première et l’une des cinq maisons qui nous appartiennent. Nous avons eu juste le temps de dire bonsoir, de déposer notre chargement, et de continuer jusqu’à Fianarantsoa. (>> Les photos)


Il fallait bien continuer jusqu’à Fianarantsoa, car je devais rencontrer l’évêque de ce diocèse où nous avons cinq communautés sur les dix qui sont dans le pays. C’est lui qui allait présider la célébration du 28 août. Je voulais aussi rencontrer les sœurs qui ont choisi librement de prendre un autre chemin. Ce droit qui leur est reconnu marquait malgré tout la fête d’une teinte de tristesse. Seule une d’entre elles a participé à la célébration. Étant restées fidèles à leur choix initial, elles ont demandé l’indult de sécularisation. Elles sont toutes parties dans leur famille le 2 septembre, pour attendre la réponse de Rome à leur demande.


Sr Jeanine et moi avions droit à 46 kilos chacune, et je puis vous assurer que nous étions plus chargées que les Rois Mages. Nous emportions avec nous, une belle provision de Règles de Vie, des croix pour les sœurs, des crucifix pour chaque maison, geste de la Province d’Asie du Sud-Est qui fut très apprécié par toutes. Nous avions aussi apporté les deux tomes des Textes fondateurs pour chaque communauté, et une série complète des 6 volumes des Chapitres de Sainte Marie-Eugénie pour la Maison régionale. Le reste sera envoyé par les "nombreuses" occasions qui s’annoncent. 


De retour à Ambohimahasoa, c’est avec surprise que nous avons remarqué, à la sortie de la messe du 27 août matin, que le Curé de la paroisse avait revêtu de mauve une partie du presbytère et de la voiture paroissiale pour marquer le coup. Il est nouveau dans la paroisse, mais il était content de vivre cet événement d’Église avec les sœurs sur qui il peut compter dans la mission. Il a aussi contribué à penser la liturgie de la célébration de la Fusion.
Le 27 soir nous avons participé à une belle veillée de prière préparatoire à la fête du lendemain au cours de laquelle chacune des quatre jubilaires a donné son témoignage. (>> Les photos)


Le 28 août matin, la colline où se situe notre maison était parsemée de "belles violettes". La longue procession des sœurs en mauve suivie des concélébrants et des servants de messe en blanc, était un beau fleuve bicolore à contempler. Les chrétiens ouvraient de grands yeux, en découvrant pour la première fois, la couleur du nouvel habit des sœurs. Que de commentaires d’admiration n’avons-nous pas entendus, à commencer par ceux des sœurs elles-mêmes. (>> Les photos)


La famille de chaque jubilaire étaient représentée par une vingtaine de personnes. Le fait que ce soit un dimanche n’a pas empêché une quinzaine de prêtres de participer à la célébration.
La présence à la messe de trois Congrégations de la Famille Assomption (AA, PSA, et ORA) qui nous ont devancées dans la grande Île a été très réconfortante pour nous toutes. Nos nouvelles sœurs se sont senties accueillies par cette grande Famille, elles qui sont les "dernières nées" dans l’Île, mais qui sont devenues les "aînées", selon le mot du Père Étienne, Provincial des Assomptionnistes de Madagascar. 


Les sœurs ont été très touchées par la participation des Provinciales d’Afrique à la célébration. Charo a pu représenter la Région d’Afrique centrale, si bien que toute l’Assomption d’Afrique était là.


Nous avons été très émues durant l’Eucharistie, surtout au moment du renouvellement des vœux pour lequel chacune a dit son nom bien fort dans le micro, mais surtout par l’obédience. Après cela, chacune a reçu la croix et la Règle de Vie, avant de rejoindre sa place. La célébration a été bien animée par une chorale constituée principalement de nos sœurs. À la fin de la messe, Mgr Fulgence n’a pas manqué de relever la joie paisible qu’il pouvait lire sur nos visages, et il nous a encouragées à poursuivre le chemin. (>> Les photos)


Après les discours de remerciements des uns et des autres clôturant les 4 heures de célébration, nous avons pris le temps d’un grand déjeuner agrémenté de danses exécutées par les sœurs, leurs parents et amis, jusqu’à 16h30. Inutile de vous dire que nous étions bien fatiguées à la fin de la journée, mais heureuses, rayonnantes et reconnaissantes à notre Dieu.
Nous avons senti votre présence et celle très palpable de Saint Augustin et de Sainte Marie-Eugénie de Jésus.


"Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères et des sœurs, de vivre ensemble et d’être unis". (Ps 133, 1)


Merci à vous tous et toutes qui nous avez accompagnées par votre prière !


Sœur Martine Tapsoba, ra
Supérieure générale



Documents

Dans la même rubrique

Commentaires

Rasolonjatovo Christian - 21 septembre 2016, 20:08

Je tiens à remercier notre Dieu tout puissant pour l’accoplissement de cette fusion.
Une grande félicitation aussi et pour la Communauté des Soeurs Augustines de Notre Dame de Paris et pour La Communauté des Religieuses de l’Assomption.
Nous accueillons avec joie cette nouvelle Communauté et nous vous souhaitons encore une bonne mission.
Que ton règne vienne...

Christian RASOLONJATOVO.
PRESIDENT ( Ancien) LAÏCS AUGUSTINIENS
ANTANANARIVO

Soeur M. Monique - 20 septembre 2016, 20:33

Merci beaucoup de ce partage qui fait communier à cette grande joie ! et bonne arrivée dans notre grande famille de l’Assomption ; je vous confie toutes et tous à Celui qui est Fidèle ! bonne route ensemble.

CARRELET DE LOISY Magali - 15 septembre 2016, 13:38

Merci pour ce reportage et rendons grâce à Dieu pour ce nouveau chemin pour les soeurs malgaches qui rentrent dans un nouveau corps. Union de prière avec les soeurs de paris au mois de septembre.

Florence de Baudus - 12 septembre 2016, 07:46

Magnifique reportage et photos mauves très émouvantes qui concluent les années pendant lesquelles nous vous avons accompagnées de notre prière affectueuse.
Bienvenue à toutes ces sœurs.


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre