Vous êtes ici:

Le récit de la communauté de Scandinavie

Lituanie

JUBILÉ DU CENTENAIRE DE L’ARRIVEE DES SŒURS DE L’ASSOMPTION AU DANEMARK 1908-2008

JPEG - 13.3 ko
Les soeurs, hier et aujourd’hui !

Très chères sœurs,

Le mois de septembre s’est déroulé à toute allure. Tout devait être prêt jusqu’au moindre détail, pour pouvoir pleinement vivre et faire vivre le jubilé du centenaire de l’arrivée des sœurs de l’Assomption au Danemark, le 12 Octobre 1908. Tous nos efforts ont été d’abord orientés sur la célébration officielle de ce jubilé avec l’Eglise du Danemark, le samedi 27 septembre, à l’école de Rygaard.

JPEG - 33.8 ko
Sr Cécilia au piano
JPEG - 75.4 ko
Exposition, et souvenirs !

Quelques jours précédant le jubilé, nous accueillons notre chère sœur Cécilia, Philippine appartenant à la Province des Etats Unis. Elle a accepté de grand cœur de soutenir ces fêtes du jubilé en nous faisant don de ses talents de pianiste, mis au service de la congrégation. Puis c’est au tour de Sr Josiane de venir nous rejoindre, la veille de la célébration. Vendredi, la veille du jubilé, Cécilia part avec nous pour pouvoir se préparer pour le concert. Nous avions commandé un magnifique piano à queue : Cécilia peut s’en donner à cœur joie sur le magnifique piano à queue livré pour l’occasion. Sa musique soutient notre ardeur à préparer la salle des fêtes : des draperies de « velours » gris, cyclamen et violet, courant le long des murs, rehaussent l’exposition minutieusement préparée : de précieuses photos couvrent les murs, montrant nos sœurs dans leurs maisons successives (3 maisons à Amalievej, au sud de Copenhague, puis Ordrup et Rygaard) avec les premières élèves. L’exposition est rehaussée par de grands chiffres « 100 » en cartons de différentes couleurs, rythmant le déroulement des évènements depuis l’arrivée de nos sœurs au Danemark jusqu’à son extension de nos jours en Suède.

- Samedi 27 septembre :

JPEG - 49 ko
1909, premiers jours d’école
JPEG - 49.6 ko
L’uniforme des élèves dans ces premières années

Tout démarre à 15 heures, dans la salle des fêtes, avec une centaine de personnes. Ô surprise ! Devant nos yeux se déroule l’arrivée des premières sœurs : tandis qu’un diaporama projeté montre les différents lieux de nos insertions et soutient l’attention par différentes photos d’époque, l’une des premières sœurs monte en grand habit sur la scène, empruntant le récit des Annales à partir du 12 Octobre 1908 pour décrire l’arrivée des sœurs au Danemark. C’est en fait l’un de nos professeurs de français de Rygaard qui joue remarquablement bien son rôle, avec l’enthousiasme, la joie et l’humour bien propres au charisme de l’Assomption. Soudain viennent la rejoindre 4 petites élèves en costume de l’époque -genre costume marin agrémenté d’une jolie petite cravate bleue marine-.

JPEG - 55.5 ko
Les élèves apprenant à faire la révérence

Les faits divers plus drôles les uns que les autres sont racontés et écrits pour la postérité... au cas où ils seraient lus 100 ans après ! Anna Kristina finit alors courtement la présentation en nommant les différents lieux où l’Assomption s’est insérée depuis : le grain jeté en terre par les premières sœurs est devenu aujourd’hui un arbre.
Mais d’où vient l’inspiration des sœurs ? L’icône de la canonisation nous fait alors retourner aux racines de la fondation de la congrégation, en faisant découvrir la vie de Marie Eugénie et le charisme qu’elle nous a transmis et dont elle a fait bénéficier l’Eglise Universelle. Cette présentation est entrecoupée à 5 ou 6 reprises par des œuvres pianistiques recréant l’atmosphère romantique du 19e siècle, avec entre autres des morceaux de Chopin, Schumann et Liszt, interprétés superbement par Sr Cécilia. Il ne s’agit plus d’un concert, mais d’une véritable méditation jaillie des notes que Cécilia joue sans partitions, les yeux fermés, engloutie dans la musique qui monte en prière vers Dieu.

JPEG - 53.9 ko
Sr Josiane et sr Cécilia, nos deux invitées de marque

C’est au tour de Sr Josiane de prendre la parole pour nous centrer sur Jésus Christ, qui est en fait l’unique pierre de fondation. Avec et après Lui, nous sommes tous appelés à construire sur la fondation qu’est le Christ. C’est ce qu’ont fait nos premières sœurs ici, donnant leur vie comme le grain qui tombe en terre mais qui par là porte beaucoup de fruit. Sr Josiane exprime le souhait que chacun de ceux qui sont présents devienne un constructeur de communauté rassemblé e par Dieu dans cette partie du Danemark ; le souhait que Rygaard reste un lieu ouvert où il est possible d’aimer et de servir Dieu, où l’éducation puisse former des hommes et des femmes de foi et d’espérance, dont notre société a tant besoin, témoins de la force de réconciliation qu’apporte le Christ, force plus forte que tout pouvoir humain et que notre propre fragilité. Et pour cela, aujourd’hui, que jaillisse de nos cœurs "Magnificat !"

Anna Kristina appelle alors la Provinciale des Sœurs de St Joseph et une des Sœurs de Ste Elisabeth pour les remercier de leur aide lors de notre arrivée il y a 100 ans. Elle remercie chaudement particulièrement les Sœurs de St Joseph qui nous ont offert l’hospitalité et nous ont aidé dans nos démarches les premières semaines de notre arrivée. Pour souligner notre reconnaissance pour la part qu’elles ont pris pour aider à la croissance de cette petite semence de l’Assomption devenue aujourd’hui un bel arbre, Sr Josiane offre aux deux congrégations un petit oranger miniature, couvert de fruits.

JPEG - 61.5 ko
Les objets souvenir du jubilé

A la sortie du concert, tous ceux présents reçoivent en souvenir un joli cordon porte-clés en tissu avec comme inscription en blanc sur fond violet, en danois et en anglais : « Sœurs de l’Assomption 100 ans au Danemark ».
L’assemblée, d’ailleurs fort nombreuse, a le temps d’admirer l’exposition, avant de se retrouver pour célébrer la messe du jubilé. D’autres personnes, qui n’avaient pas assisté au concert, nous rejoignent pour l’Eucharistie.

JPEG - 41.2 ko
Messe d’action de grâce, le 27 septembre

A 17 heures, la foule compacte, en attente dans l’église, sursaute soudain : plusieurs coups de trompette retentissent pour annoncer l’ouverture de "l’année sainte", année sainte de joie et de réconciliation promise par Dieu lui-même tous les 100 ans en Terre Promise (cf. Lévitique 25). Les coups de trompette reprennent au milieu et à la fin de ce message de joie. C’est à notre tour d’entrer dans cette "année sainte" et d’y faire entrer tous ceux qui sont présents ici avec nous. Nous entrons alors en procession, suivies par l’évêque et 10 autres prêtres.
La première lecture et l’Evangile soulignent aussi l’année de grâce promise par le Messie à venir et proclamée publiquement par le Fils de Dieu lui-même dans la synagogue de Nazareth.

JPEG - 66.2 ko
Pendant la messe

La prière universelle, au rythme de la procession d’Offertoire, souligne le but de la venue des sœurs au Danemark- en premier lieu établir une présence d’adoration dans ce pays luthérien- et le souhait que la lumière de la foi, le travail dans les paroisses et l’école, la communion et le respect entre tous, la vie religieuse, la transformation de la société par le levain de l’Evangile, la joie de l’union au Christ, continuent à s’enraciner dans ce pays. Pour chaque intention, un objet symbolique est porté jusqu’à l’autel par différentes personnes : les enfants, les parents, des sœurs d’autres congrégations dont nos voisines, les Diaconesses de l’hospice de St Luc présentes au nombre de 10, le tiers-Ordre, un paroissien, etc. De cette manière ils sont signes de leur participation à la construction du Royaume de Dieu à travers l’Eglise du Danemark.

JPEG - 33.7 ko
Le petit orchestre

Touchant et significatif, la présence de 3 jeunes élèves qui ont depuis quelques années formé un petit orchestre - violon, violoncelle et flûte traversière- dans la section danoise, et qui jouent de tout leur cœur à l’Offertoire et pendant la communion des morceaux de Händel et de Purcell.

La messe se termine, au son d’un "Postludium pour trompette" composé spécialement pour nous en cette occasion, par une procession de tous dans le petit cimetière de Rygaard où 24 de nos sœurs sont enterrées. Nous déposons une rose rouge sur chaque tombe, nos sœurs aînées nous y aidant, et ensemble nous chantons "Salve Regina", entourées par tous ceux qui étaient présents à la célébration.

Guidés par des torches disposées dans le parc, les invités se rendent alors à la réception préparée dans un autre lieu de l’école. Le buffet, préparé par des amis vietnamiens, est très beau : les vietnamiens sont vraiment des artistes pour présenter la nourriture- par ailleurs délicieuse-, entre autre une imposante corbeille de fruits dressée comme un bouquet, et ... 600 petites "nems" pour assouvir la faim de nos invités, petits et grands !

- Le lendemain Dimanche 28 septembre la fête continue pour tous les parents, enfants, professeurs et amis de la section internationale.

JPEG - 66.2 ko
Messe pour le jubilé avce la communauté internationale, le 28 septembre

La messe est précédée du même programme que la veille, mais cette fois tout en anglais. L’atmosphère est familiale et "bon-enfant". Notre prêtre Gregers crée la sensation en actualisant l’Evangile du jour, la parabole des deux fils appelés par leur père à travailler à sa vigne.
Ayant emprunté quatre de nos voiles, celui-ci les place sur la tête de 4 petites volontaires. Le père de la parabole est transposé en supérieure générale, et les fils appelés à travailler à la vigne deviennent des sœurs appelées à travailler pour le Royaume au Danemark. La première déclare carrément son refus à la supérieure générale - une petite frimousse faisant figure d’autorité- car le Danemark est « trop humide et trop froid ». Puis sont appelées deux autres sœurs qui obtempèrent immédiatement. Mais au moment du départ pour le Danemark, c’est la première petite sœur qui trouve le courage de partir hardiment là où le Seigneur l’appelle, tandis que les deux autres prennent tout simplement la fuite devant l’immensité de la tâche !

JPEG - 59.2 ko
Réception
JPEG - 55.3 ko
L’entame du gateau du jubilé !

La réception a un cachet spécial, grâce à l’apport fort varié de mets amenés par les parents et que nous partageons entre tous, pendant qu’une ribambelle d’enfants se transforme en une meute bruyante et jubilante à la recherche de bonbons cachés dans le parc. A la fin de la réception, tout le monde se retrousse les manches pour faire avec entrain le "grand nettoyage" avant la rentrée scolaire du lendemain. Le même souffle que la veille est passé, le même bonheur peut se lire sur tous les visages.

- Mais ce n’est pas la fin du jubilé ! Lundi matin, après la messe en communauté, nous partons, toutes les sœurs ensemble,faire un "pèlerinage" sur les pas de nos premières sœurs.

JPEG - 94.6 ko
Le 29 septembre, èlerinage au lieu de notre première communauté, Amalienvej 16
JPEG - 78.8 ko
Dans le jardin d’Amalienvej 16

La photo d’une des premières maisons, avec nos sœurs et leurs premières élèves, prend singulièrement vie lorsque nous nous y rendons. Le jardin, avec la première procession, les noix qui tombent de l’arbre comme en 1908, le cri des enfants que nous pouvons imaginer courant ici ou là... Nous nous tenons à l’extérieur de notre 2e maison d’Amalievej (que nous avait vendu à cette époque une actrice célèbre avant d’entrer dans une secte), lorsqu’une jeune fille accourt vers nous les bras grand ouverts ! C’est l’enfant d’une de nos amies françaises dont nous n’avions pas de nouvelles depuis quelques temps, et qui habite actuellement dans cette maison !!!! Nous aurons donc un jour l’occasion de rentrer à l’intérieur de notre "ancien couvent" !

JPEG - 97.9 ko
Une rose pour la tombe de chacune des premières soeurs

Nous allons ensuite prier dans l’église située près de notre ancien couvent à Ordrup, laissant résonner le Credo de Marie Eugénie . Nous terminons notre pèlerinage en chantant le Magnificat dans la chapelle de Rygaard qui est aujourd’hui l’église paroissiale Sainte Thérèse.

JPEG - 64.2 ko
Aujourd’hui, en 2008 !

La communauté se retrouve pour fêter ensemble ces quelques jours remplis de grâce. Nous lisons ensemble tous les messages reçus pour ce jubilé, et partageons la joie de voir combien de personnes et d’institutions ont répondu à notre souhait de recevoir, comme seul cadeau, de l’argent pour le fonds que nous avons crée pour aider des enfants plus démunis à suivre leur scolarité à Rygaard. Il est en effet de tradition en Scandinavie de faire des dons pour fêter les jubilés. Nous avons recu pour le moment 25.000 couronnes, ce qui correspond à plus de 3500 euros. Dieu nous a comblées, jusqu’à nous donner aussi, à l’encontre des prévisions météorologiques défavorables, un temps doux et printanier comme personne n’osait espérer !

Josiane repart déjà lundi soir, tandis que Cécilia reste avec nous quelques jours encore, jouissant de ce pays qu’elle découvre pour la première fois : la ville de Malmö, le château de Kronborg à Helsingør, où Shakespeare avait placé le décor d’Hamlet, Copenhague avec bien sûr la statue de H.C Andersen et, sur le bord de la mer, de la petite sirène.
Nous sommes si reconnaissantes pour ce que Cécilia a donné comme témoignage de beauté et de vie lors des deux célébrations, et de tout ce qu’elle nous a apporté de simplicité et de joie pendant ces jours passés au cœur de la communauté. Par ce qu’elle nous a raconté de la vie de nos sœurs là où elle se trouve, la distance entre les Etats-Unis et la Scandinavie nous semble avoir fondu !
Oui, Dieu nous a comblées ces jours-ci, à travers les « Merci » que nous avons recu de tant de personnes, et de nombre de nos communautés Assomption.

Voilà ce que nous voulions vous partager de ces quelques jours où nous vous avons su très proches de nous dans la prière et l’action de grâces. Soyez avec nous tout au long de cette "année sainte" qui s’achève par le jubilé de l’école les 18 et 19 Septembre 2009, date à laquelle il y a cent ans nous ouvrions
notre première école au Danemark.

Nous vous embrassons de tout cœur.

La Communauté de Scandinavie

>> Cliquer pour voir toutes les photos en ligne

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre