La symbolique du nouveau projet

Le projet de réhabilitation

Les temps qui rythment quotidiennement la chapelle, les événements qui jalonnent la vie de la Congrégation doivent trouver chacun leur ampleur dans ce lieu de culte.

La transformation de la chapelle doit lui permettre d’être accessible, ouverte, ample tout en y créant des endroits de recueillement intimes.

Marie-Eugénie est la fondatrice de la Congrégation des Religieuses de l’Assomption. Son tombeau doit être au centre d’un espace unificateur. En créant un nouveau mur pour le crucifix, un nouvel espace existe. C’est un lieu de recueillement, tout en hauteur, baigné d’une lumière diffuse.

Le sol de la chapelle est entièrement plat. Trois marches de part et d’autre du grand mur donne accès, de l’intérieur, à la chapelle absidiale où se situe le tombeau de Marie-Eugénie.

Les niveaux de sols de la chapelle sont simplifiés pour permettre une circulation plus simple tout en gardant dans son traitement la symbolique du baptême. Brillant, le sol change de couleur depuis l’entrée jusqu’au fond de la chapelle, d’une couleur pierre sombre vers un gris clair légèrement bleuté, de la terre vers l’eau.

La lumière du jour venu d’une nouvelle ouverture zénithale se reflète largement au pied du crucifix de bronze.

Le nouveau volume de la sacristie glisse dans l’espace de la chapelle. Le soulèvement du mur Est actuel permet d’affirmer ce glissement et de marquer l’entrée de la chapelle vers le lieu de pèlerinage pour Marie-Eugénie.

JPEG - 462.8 ko
Vue extérieure de la chapelle
JPEG - 506 ko
Vue extérieure de la chapelle, depuis la rue
JPEG - 349.9 ko
Vue extérieure de la chapelle
JPEG - 144.2 ko
Vue extérieure de la chapelle depuis le jardin

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre