Vous êtes ici:

La Bible en continu à Tournai, Belgique

Tournai

Comment est née l’expérience de la Bible en continu pour le diocèse de Tournai ?

JPEG - 121.2 ko
Pour en garder mémoire...

L’expérience à Tournai est née de la rencontre d’Arnauld Toulemonde (un ami proche de l’Assomption, qui était à notre chapitre de province il y a un an) avec quelqu’un qui venait de le vivre à Lille. Il a eu la conviction intime – un feu sacré – que ce serait bon de le réaliser chez nous. Il en a parlé avec trois personnes. Encouragé, il est allé voir le doyen et l’équipe d’animation pastorale, le pasteur de l’Église reformée et une responsable de la communauté orthodoxe. Il y a un an déjà. Il a coopté deux autres personnes (Céline Guillaume et Hedwig Cuignet et a lancé une invitation pour la première réunion avec le père du projet de Limoges.
Nous étions près de 40 personnes. Les baptistes se sont très vite joints au groupe que nous étions.

L’Assomption a-t-elle pris sa part dans la proclamation de la Bible ? Comment vous y êtes vous préparé-e-s ?

JPEG - 135.6 ko
La communauté, partie prenante du projet

Oui l’Assomption a pris part activement : nous étions trois à participer aux ateliers de préparation (donc la préparation des célébration d’ouverture et de clôture, dans un équipe œcuménique). Toutes les sœurs ont lu parfois plusieurs fois, et sont allées écouter. J’ai convoqué les petits du camp "Bible-au-fil" pour participer à la célébration d’ouverture. Anne a mobilisé des jeunes pour une nuit etc. Marcienne et Anna Kristina ont servi comme veilleurs (à l’accueil) Nous avons aussi rendu des service matériels (fabrication de bougies, rangement de l’église, etc...). Mais toute la maison du Séminaire était mobilisée, selon les possibilités de chacun.

JPEG - 55.1 ko
Chant du psaume 77 (78)

Dès le départ, Arnauld voulait qu’on chante un psaume ’comme à l’Assomption’ et nous a demandé de prendre le psaume 77/78 que nous avons psalmodié avec nos ’frères’ de la maison et des ami(e)s du groupe de spiritualité (qui tous se sont engagés) et d’autres.

Le temps passé entre 3-4h le matin pour écouter la fin de l’Exode et le début du Lévitique me reste comme moment très fort : c’était comme si la Shekina couvrait l’église....

Est-ce en lien avec le synode que le diocèse est en train de vivre dans sa dernière étape ?

JPEG - 131.1 ko
Soeur Lutgarde

Non ce n’était pas en lien direct avec le synode- mais je crois pour beaucoup – y compris notre évêque – c’était signifiant.
Par la place de la Parole, par l’ouverture et le fait de travailler avec des moyens finalement assez simples, avec des chrétiens de confessions différentes mais aussi de paroisses différentes, de générations et milieux variés, tout cela était en harmonie avec le synode.

JPEG - 132.1 ko
Soeur Teresia

Aussi par le fait que les pasteurs avaient bien une place - et ont été heureux - mais ce ne sont pas eux qui ont été à l’origine du projet. Le pari a tenu : la Parole a passé de main en main, de bouche à l’oreille si on peut dire. Enorménent de personnes ont pu participer d’une manière ou d’une autre, selon les possibilités et les dons de chacun. Le signe d’espérance qui s’en dégage est grand !
Une tranche du prophète Isaïe a été lue par dix prisonniers, enregistrés dans le prison de Tournai, et elle a été diffusée dans l’église St Quentin.

Comment vous êtes-vous préparé-e-s ?

JPEG - 15.4 ko
Soeur Anne, lectrice

On s’est préparé en priant, en lisant les textes, en parlant autour de nous, en creusant la parole de Dieu dans l’enseignement de Marie-Eugénie avec le groupe de spiritualité.
Le dimanche soir d’ouverture - après six-sept mois de travail quand même, quand notre évêque, Guy Harpigny a proclamé le premier chapitre de la Genèse, j’ai eu l’impression que la parole a été comme lancée, qu’elle allait suivre sa course - et c’est ce qui s’est passé ! Ce fut un grand et beau cadeau de voir que la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus qu’on ne le croit !

Et la relecture de cet événement ?

JPEG - 188.5 ko
Etre là, comme veilleur

L’implication bienveillante de la radio locale a été précieuse. Elle a aussi proposé de diffuser en continu sur le web avec une diffusion vidéo. Le succès était tel que le système a "buggé" car la bande passante ne supportait que 200 personnes connectées en même temps !
Notre communauté religieuse s’est beaucoup impliquée avec aussi beaucoup de personnes ! Il y a des fioretti épatants comme une jeune femme venue d’un village situé à 35 km, qui est arrivée un soir conduite par son copain pour passer la nuit à lire, écouter, aider à l’accueil, jusqu’au matin, revenant une autre nuit, au grand dam de son copain ! Une dame faisait du café frais deux fois par jour chez elle... des personnes passaient pour soigner les bouquets, arranger les lieux, et tout et tout...

Miriam Moscow, ra
Communauté de Tournai, Belgique



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre