Vous êtes ici:

L’éducation à l’Assomption

Education

L’éducation à l’Assomption s’enracine dans le projet d’amour et dans la passion de Dieu pour sa Création :

  • passion pour l’humanité, créée à son image, passion révélée dans l’Incarnation du Verbe qui a pris chemin avec nous ;
  • passion de donner à l’humanité la plénitude de la vie : l’épanouissement de chacun, la communion entre les personnes et l’union avec Lui ;
  • passion pour la Création qu’Il confie à l’humanité pour subvenir à ses besoins tout en l’invitant à la respecter et à vivre en harmonie avec elle.

La commission évalue que la passion éducative de l’Assomption devient plus urgente et plus aiguë aujourd’hui parce que trop de personnes et de peuples souffrent et cela est intolérable. La réalité présente des contrastes profonds par rapport à ce projet d’amour de Dieu pour son peuple. Et les membres de la commission veulent agir pour transformer cette situation si douloureuse. Dieu a le droit que soit respecté son projet.
La commission argumente que la passion éducative de l’Assomption jaillit de la conviction que Christ appelle les soeurs à collaborer avec Lui et avec les autres pour réaliser le plan de Dieu. Aussi les soeurs veulent s’engager pour l’être humain qui porte en lui des germes de vie, des potentialités de développement, qui est éducable et qui évolue. Elles veulent s’engager pour cette époque parce qu’elles croient de foi que c’est le lieu où Dieu se dit aujourd’hui, se révèle… Elles veulent s’engager pour la Création que Dieu a confiée à l’humanité. C’est maintenant le moment favorable !… La croissance du Règne de Dieu, une société habitée par les valeurs de l’Evangile, n’attendent pas. C’est aujourd’hui que les soeurs veulent s’engager à construire un avenir où l’Evangile et les valeurs du Royaume que Jésus a vécues et proclamées puissent continuer à former le coeur, l’esprit, la vie de chaque personne…

  • L’éducation à l’Assomption découle de la vision de foi exprimée dans la philosophie et dans la passion. L’éducation contribue à :
    • l’humanisation de la personne ;
    • la transformation de la société ;
    • la venue du Règne.

La vision éducative de l’Assomption est basée sur la foi en Dieu, le maître éducateur qui a créé la personne humaine comme un être en devenir, doué de potentialités et de capacités de croissance. L’originalité et l’exigence de la vision éducative est l’appel à aimer comme Dieu aime : voir le bon et le bien en chaque personne. L’amitié et la convivialité spécifiques à l’Assomption marquent son action éducative, qu’elle reçoit de Dieu et qui est le fruit d’une regard contemplatif et aimant sur le monde. Pour les soeurs, la transformation de la personne et des situations qui est visée dans l’éducation commence dans la communauté. La vision est, en effet, fruit de la prière commune, de l’effort pour vivre ensemble l’amour et de la purification du regard qui fortifie la liberté intérieure.

  • La pédagogie à l’Assomption est une pédagogie enracinée dans la foi et l’amour du Christ. L’amour de la Vérité élargit l’intelligence. La pédagogie à l’Assomption a pour trait caractéristique important aujourd’hui d’être :
    • Une pédagogie du désir : qui fait naître le désir de ce qui est beau, vrai et bon.
    • Une pédagogie qui vise la transformation intérieure : qui vise une formation venant de l’intérieur, qui donne des raisons de vivre et d’agir, donne des habitudes.
    • Une pédagogie de la sagesse : qui offrent des outils permettant à l’autre de lire ses expériences, de lire les événements, de développer un sens critique.
    • Une pédagogie de la proximité : qui restaure en l’être humain l’image de Dieu et le met en communion avec ses semblables.
    • Une pédagogie du projet  : qui rendent les jeunes capables de penser, d’élaborer, de conduire à terme des projets personnels ou communautaires, qui les rendent responsables.
    • Une pédagogie de transformation  : qui vise la transformation des personnes et des situations. L’éducation transformatrice est un processus de libération, qui permet aux personnes de découvrir leur vocation et de s’engager ; c’est un processus de conversion de l’intelligence et du coeur ; c’est un processus d’humanisation de la société.

L’Assomption doit alors peut-être redécouvrir son charisme d’éducation, renouveler sa pédagogie, discerner comment éduquer pour et dans notre temps… Autant d’éléments de réflexion dont les capitulantes se sont emparés !

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre