Vous êtes ici:

Jour de la terre - 22 avril 2018

Solidarité


A l’occasion du Jour de la Terre, le 22 avril, engageons-nous à passer à l’action ! Fini de remettre à demain, de se dégager de toute responsabilité et de passer le flambeau à son voisin : le 22 avril et tous les jours, on porte tous un peu le chapeau !

Ne plus utiliser de sacs jetables pour faire ses courses, cela permet de réduire la pollution des eaux et des sols et c’est bon pour le climat !


Les sacs plastique sont devenus un véritable fléau de notre mode de consommation actuelle. On les retrouve partout dans nos rues, sur les bords des routes, dans les forêts, les rivières et les océans. En plus de polluer les eaux et les sols et donc de nuire à notre santé, ils représentent également un danger grave pour les espèces animales qui les ingèrent.

En 2014, on estimait à 17 milliards le nombre de sacs plastique à usage unique commercialisés en France et à 8 milliards le nombre de sacs à l’abandon dans la nature. On estime par ailleurs à 122 millions le nombre de sacs plastiques qui souillent les 5 000 km de côtes françaises. Cette situation est dramatique car, s’il suffit d’une seconde pour les fabriquer, il faut plusieurs centaines d’années pour qu’ils aient le temps de se dégrader dans la nature.

Heureusement, depuis le 1er juillet 2016, la législation française a évolué. Seuls les sacs plastique réutilisables ou en matière papier peuvent désormais être utilisés dans les magasins. Mais les commerçants, notamment sur les marchés, sont encore nombreux à vous proposer des sacs jetables (biodégradables s’ils respectent la législation). Le mieux reste donc d’appoter avec vous un panier, un sac cabas ou un charriot pour faire vos courses. Cela permet de réduire au maximum les déchets produits, collectés et traités.

Alors, prêt à ne plus utiliser de sacs jetables ?


Je passe à l’action ! Voici quelques solution que nous avons identifiées pour vous :

  • Je garde un sac réutilisable dans le coffre de ma voiture ou dans ma sacoche.
  • Je refuse les sacs jetables en caisse quand on m’en propose, surtout pour un ou deux articles.
  • Je convertis mes derniers sacs jetables en sacs poubelle pour ne pas les gaspiller.


Source : Solidarité climatique

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre