Vous êtes ici:

Hommages au Père Marcel Neusch, Augustin de l’Assomption

Auteuil

Le P. Benoît Gschwind, Provincial d’Europe des Augustins de l’Assomption vous invite à faire mémoire du Père Marcel Neusch décédé le 30 décembre à Albertville lors de l’eucharistie qui sera célébrée le mercredi 13 janvier 2016 à 19 h00 à la chapelle Notre-Dame des Anges 102, rue de Vaugirard, 75006 Paris (métro Montparnasse).

Grâce à ses ouvrages si adaptés à nos contemporains, j’ose dire que Saint Augustin nous est en quelque sorte rendu


En apprenant la nouvelle du Passage de Marcel Neusch vers le Père, je me suis plu à imaginer l’accueil que lui aura réservé Saint Augustin, d’avoir si bien transmis la Miséricorde du Seigneur que lui-même avait tant goûtée !...
Pour ma part, j’ai eu la grande joie d’accueillir Marcel les étés à Fleur des Neiges à Saint-Gervais où il aimait tant venir, jusqu’en ces dernières années…
Que de "jeudis de Fleur des Neiges" il a animés, nous entraînant dans sa passion pour saint Augustin et sa recherche de Dieu ! Sa mémoire prodigieuse, son esprit clair et concis savait nous rendre accessibles des thèmes difficiles comme le mal, la liberté, le choix de Dieu… Ses pointes d’humour relevaient toujours le positif… Avec lui, chacun découvrait son intelligence particulière, renvoyé à creuser son propre puits !
Dans une tâche qui m’a été confié dernièrement sur l’intériorité, j’ai aimé m’inspirer du travail réalisé par Marcel Neusch sur un chemin de vie spirituelle en sept étapes chez St Augustin, à partir du Livre X des Confessions...
Grâce à ses ouvrages si adaptés à nos contemporains, j’ose dire que Saint Augustin nous est en quelque sorte rendu ; qu’il s’agisse de "Augustin, un chemin de conversion", ou "Initiation à Saint Augustin, un maître spirituel" ou enfin le remarquable aint Augustin, l’amour sans mesure".
Avec Hervé Stéphan, voilà deux grandes figures de notre famille Assomption qui se retrouvent au Ciel et qui n’auront de cesse de suivre de près nos Congrégations...
Sœur Marie-Geneviève Poulain
Communauté de formation Pavillons sous-bois
Le 11 janvier 2016

Le Père Marcel Neusch, un "Augustin" de l’Assomption, savant et fraternel


C’est pour le XVIème centenaire de la conversion de saint Augustin, en 1987, qu’avec d’autres sœurs Augustines, au grand séminaire d’Arras, j’ai écouté le Père Neusch pour la 1ère fois. Augustin en est devenu bien plus proche encore ! Que Dieu soit loué et le Père Neusch remercié pour cette vulgarisation pleine de compétence et saveur ! Les points de repère étaient sûrs et ne demandaient qu’à s’enrichir par les articles des Itinéraires augustiniens et les livres de cet ami d’Augustin qui continueront de contribuer à la découverte par beaucoup d’Augustin Père de l’Eglise en "chemin de conversion".
Retrouvé aux hasards des passages à Paris puis à Madagascar où il intervenait auprès des jeunes de Manirisoa, le Père Marcel Neusch s’est révélé le frère plein de bonté, proche, courageux dans la maladie.
Merci, Père Neusch, d’avoir été une des vivantes "passerelles" entre les Augustines et l’Assomption !
Sœur Bernadette Delobel, andp

Marcel savait partager avec qui le désirait la richesse de son intelligence


Homme très réservé, d’une vaste culture, dont il avait du mal à s’exprimer dans la Communauté de François 1er où je l’ai bien connu. Philosophe de formation, on sait bien qu’entre frères, c’était à qui aurait reçu la meilleure formation intellectuelle, à cette époque précise. Et Marcel, sans souffler mot, a préparé dans le plus grand secret ses diplômes de théologien qui le mettaient au niveau de ses frères. Joie pour moi de voir l’accueil réservé dans sa communauté : un super-apéritif en son honneur. Ils pouvaient être durs entre eux, mais savaient marquer le coup et féliciter hautement le frère et ses prouesses. J’ai tant de souvenirs des rencontres normandes avant Valpré. Marcel avait toujours la délicatesse de rapporter de chez lui avant la session fruits, confitures et vins fins de son Alsace-Lorraine, sa KrumeElsass comme il disait.
Marcel savait aussi et surtout partager avec qui le désirait la richesse de son intelligence et s’entendait à merveille avec Goulven sur St Augustin. Pour moi, c’était une découverte fabuleuse et j’en rends grâce au Seigneur. Que dire de Marcel si ce n’est qu’il s’est montré un frère attentif, affectueux et… capable de prendre la tangente chaque fois que les conversations le déroutaient. Un homme libre qui laissait croire à un esprit communautaire un peu léger. Mais je parle là d’il y a quelques trente années… depuis, le Seigneur et la maladie ont fait œuvre de sainteté en lui et cela seul compte.
Sr Simone Rouers, ra
Montpellier

Une bonté touchante en même temps qu’une grande rigueur intellectuelle


C’est Marcel Neusch qui m’a ouvert les voies de la théologie grâce au cours de Théologie fondamentale qu’il donnait à la Catho en 1993... J’ai toujours son polycopié qui commence par cette citation d’Augustin "J’ai désiré voir par l’intelligence ce que je croyais"... Je sentais que Marcel vibrait aussi de ce grand désir.
Marcel était pour moi une figure paternelle, et puis après mon entrée à l’Assomption, une figure vraiment fraternelle ! Il avait un humour charmant et charmeur... une bonté touchante en même temps qu’une grande rigueur intellectuelle... En le rencontrant, je ne pouvais qu’être séduite par les "sirènes" (violettes) de l’Assomption (l’expression vient de lui) !
Sr Hélène Bureau, ra
Bondy

Marcel Neusch, l’attention fraternelle et le génie vulgarisateur


Marcel Neusch était responsable de la formation dans la province de France des Assomptionnistes, quand je l’ai connu au début des années 1990, lors des week-ends ‘jeune Assomption’ qui réunissaient les postulants, novices et jeunes sœurs et frères de nos cinq familles ; ensuite, Marcel m’a toujours accompagnée de ses encouragements et de ses conseils dans mes études de philosophie et de théologie, dans mes premières armes comme professeur de philo en terminale, dans mes travaux d’écriture. Je garde vive en moi sa clarté d’expression, son sens pédagogique, son amour de la transmission à un large public ; il est un immense connaisseur de Saint Augustin et un génial vulgarisateur de sa pensée, comme de celle de nombreux philosophes : ses polycopiés de cours à l’Institut catholique de Paris en témoignent.
Marcel a été aussi un soutien fraternel de la communauté de Lubeck ; pendant des années nous avons bénéficié de sa présence fidèle, discrète et un brin malicieuse, tous les samedi matins, autour de l’eucharistie. Occasion d’un bref échange avec lui et parfois aussi de repas partagés, qui montraient comment il aimait la congrégation, attentif aux dons de chacune, suscitant les articles des unes et des autres pour Itinéraires augustiniens, curieux de tout, idées, personnes, nouvelles... Que sa générosité intellectuelle et spirituelle nous inspire !
Sœur Cécile Renouard, ra
Lübeck

Le Père Marcel Neusch, un grand ami


Bien des Religieuses de l’Assomption pourraient en témoigner. Pendant des années, il a été :
Le frère simple, chaleureux, plein d’humour et d’humilité, attentif à chacune ; toujours prêt à rendre service, à relever la conversation par un bon mot, à rendre le sourire par ses anecdotes, à se taire pour laisser parler les autres, à souligner le positif.
Vraiment frère en Assomption.
Le prêtre, toujours disponible, pour la Congrégation (célébrations ou sessions) - pour les Communautés (participation aux divers événements, messes régulières à Lübeck, le samedi matin par tous les temps) – pour les élèves : ainsi, célébrant régulièrement les messes de classe, le Père Marcel savait s’adapter à son jeune public, plus ou moins remuant, plus ou moins priant. Pour les sœurs, les catéchistes, c’était facile de préparer avec lui ou de lui demander telle ou telle improvisation.
Le maître, spécialiste de saint Augustin, dont il connaissait par cœur les textes et les références. Ayant eu la joie de participer sous sa houlette au comité de rédaction d’Itinéraires Augustiniens, j’ai apprécié son intelligence, sa rigueur de préparation, sa puissance de travail qui lui permettait d’envisager par avance plusieurs numéros avec leurs articles dont il aurait pu être l’unique rédacteur.
Le Père Marcel, un grand augustinien.
D’autres le diront mieux.


La maladie l’avait saisi. Il l’a portée courageusement ; puis un dépouillement plus grand lui a été demandé et l’échange de nouvelles n’a plus pu avoir lieu.
Si son départ nous attriste, c’est une consolation de le savoir dans la Lumière et la Vie en ce temps de Noël.
Merci, Père et frère Marcel
Sœur Thérèse-Maylis, ra
Auteuil-Lübeck


 


Documents


À voir sur le web

Dans la même rubrique

Commentaires

sr jeanne-marguerite - 2 janvier 2016, 11:38

Le rencontrer, c’était vraiment rencontrer un frère, un ami, avant de penser que c’etait un savant et pourtant combien ses commentaires sur St Augustin étaient riches !...

Soeur Bernadette Delobel, andp - 2 janvier 2016, 11:12

Le Père Marcel Neusch, un "Augustin" de l’Assomption, savant et fraternel
C’est pour le XVIème centenaire de la conversion de saint Augustin, en 1987, qu’avec d’autres sœurs Augustines, au grand séminaire d’Arras, j’ai écouté le Père Neusch pour la 1ère fois. Augustin en est devenu bien plus proche encore ! Que Dieu soit loué et le Père Neusch remercié pour cette vulgarisation pleine de compétence et saveur ! Les points de repère étaient sûrs et ne demandaient qu’à s’enrichir par les articles des Itinéraires augustiniens et les livres de cet ami d’Augustin qui continueront de contribuer à la découverte par beaucoup d’Augustin Père de l’Eglise en « chemin de conversion ».
Retrouvé aux hasards des passages à Paris puis à Madagascar où il intervenait auprès des jeunes de Manirisoa, le Père Marcel Neusch s’est révélé le frère plein de bonté, proche, courageux dans la maladie.
Merci, Père Neusch, d’avoir été une de ces passerelles vivantes entre Augustin et l’Assomption !
Sœur Bernadette Delobel, andp
Lyon Gerland


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre