Vous êtes ici:

Hommage au Père Hervé, homme de communion

Auteuil

Cher Père Hervé,

La nouvelle de ta mort nous a surprises, d’autant plus que nous n’avions pas appris que tu allais mal. Il y a quelques jours, des sœurs d’une communauté que nous visitions en Italie nous demandaient de tes nouvelles. Nous ne savions pas que tu te préparais déjà à rejoindre la maison du Père.

De cette Italie "lointaine" où je me trouve en ce moment, je me voudrais me rendre présente à l’eucharistie qui sera célébrée pour ta vie donnée au Seigneur pour le service de tes frères et sœurs. Ton souvenir reste à jamais gravé dans les cœurs de nos sœurs de cette Province et de beaucoup d’autres pays. 

Des voix plus autorisées parmi les Religieuses de l’Assomption pourraient témoigner de ce que tu fus pour notre Congrégation. Toutefois, avec ce que j’ai entendu de toi et du témoignage de nos sœurs, j’ai suffisamment de motifs d’action de grâces à t’adresser.

Une des joies que je t’ai entendue partager a été celle de ta première visite à Auteuil alors que tu venais d’être nommé supérieur d’une des communautés de Paris. Cette visite t’a préparé à participer à la béatification en 1975, de notre Bienheureuse Fondatrice, devenue Sainte Marie Eugénie en 2007. A partir de cet événement de la béatification, s’est établie une relation entre nos deux Congrégations, une relation qui s’est approfondie au long des années. 

Tu nous parlais avec émerveillement de sœur Hélène Marie qui a été notre Supérieure générale au même moment que toi, même si elle avait commencé avant toi. Avec elle et les autres Supérieures générales de la Famille, vous avez commencé les rencontres des Conseils généraux de nos cinq Congrégations. Bel héritage qui nous a permis de mieux nous connaître et de construire des liens de fraternité et d’amitié qui durent encore. Un des fruits de cette relation a été le colloque sur les Origines de la Famille de l’Assomption en 2004. Cette idée est née à l’occasion de l’Année Jubilaire de l’Église, en l’An 2000. Ce fut un moment important de dialogue sur nos éléments communs et nos différences, qui a permis de clarifier certains points au sujet des origines de nos Congrégations. 

Depuis Sr Hélène, avec toutes les autres Supérieures générales après elle, tu as été très proche et fraternel. Après la fin de ton mandat, tu as participé à l’École de prière à Auteuil ; tu as prêché des retraites à Auteuil, à Lourdes et dans plusieurs de nos Provinces. L’âge avançant, tu as demandé à venir habiter à Auteuil près de Mère Marie-Eugénie, pendant le mandat de Sr Cristina Maria. Tu as rendu de multiples services à notre communauté religieuse et dans la Communauté chrétienne "FOI et AMITIE" jusqu’au moment où tu as rejoint la communauté d’Albertville. Là tu as été heureux de retrouver tes Frères assomptionnistes avec qui tu as lié de belles amitiés dans le Christ.
À Auteuil, tu avais déjà manifesté un amour très fraternel à notre cher P. Cornélis, un autre AA qui est resté chez nous jusqu’à sa mort.

JPEG - 9.9 ko

Cher Père Hervé tu as été un homme de cœur, tu as su aimer tes frères et sœurs de la Famille Assomption ; tu savais nous encourager, relever les talents de chacun(e). Tu avais le sens de l’amitié, cette amitié voulue par Saint Augustin pour les communautés qu’il fondait. De lui nous sommes tous héritiers et héritières.

Pour nous tu as été réellement un Père et un grand Frère. Notre Congrégation en particulier te doit beaucoup.

D’un point de vue très personnel, je me souviens de toutes les fois où tu m’as raconté et rappelé avec joie la visite que tu fis à ma mère, à Ouagadougou. C’était à la fin d’une retraite que tu avais prêchée à toutes les sœurs de l’Afrique de l’Ouest réunies à Bobo-Dioulasso, en 1989. Je n’avais pas pu participer à cette retraite parce que j’étais en France. Tu avais été très heureux de pouvoir me transmettre ses salutations et me donner de ses nouvelles. J’imagine votre rencontre au ciel où ma mère t’a précédé de quelques mois. Là tu retrouveras tous tes frères et sœurs de la Famille pour continuer à agrandir le nombre des intercesseurs qui prieront nous.

JPEG - 35 ko

Au nom de toutes les Religieuses de l’Assomption, je viens te dire merci pour tout ce que tu as été et fait pour nous ! Continue de veiller sur toute l’Assomption !

A-Dieu Père Hervé !

Rome, le 3 novembre 2014
Sœur Martine TAPSOBA, r.a


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre