Florilège

2.2 - Propositions pour aller plus loin

Etty Hillesum


Mon Dieu, prenez-moi par la main, je vous suivrai bravement, sans beaucoup de résistance. Je ne me déroberai à aucun des orages qui fondront sur moi dans cette vie, je soutiendrai le choc avec le meilleur de mes forces. Mais donnez-moi de temps à autre un court instant de paix. Et je n’irai pas croire, dans mon innocence, que la paix qui descendra sur moi est éternelle, j’accepterai l’inquiétude et le combat qui suivront. J’aime à m’attarder dans la chaleur et la sécurité, mais je ne me révolterai pas lorsqu’il faudra affronter le froid, pourvu que vous me guidiez par la main. Je vous suivrai partout et je tâcherai de ne pas avoir peur. Où que je sois j’essaierai d’irradier un peu d’amour, de ce véritable amour du prochain qui est en moi.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée

Alexandre Jollien


Oser laisser la vie sans vouloir changer quoi que ce soit.
Oser lâcher cette obligation de résultat, de réponse,
et le silence peut devenir un lieu de ressource.
Parfois, dans l’épreuve,
ma prière c’est juste être là.
J’attends sans attendre,
dans la confiance.
Être nu devant Dieu, confiant et sans attente.
La confiance ce n’est pas : "J’attends des trucs".
Alexandre Jollien, Petit traité de l’abandon

Adrien Candiard


La vocation vient nous déranger dans notre rangement,
mais c’est parce qu’elle met tout ce bazar en place,
qu’elle met à leur juste place tous les éléments de notre fouillis intérieur.
Elle vient mettre de l’ordre,
c’est-à-dire ordonner autour de notre vrai désir, de notre désir le plus profond.
Notre vocation est en nous : c’est ce désir .
Adrien Candiard, Quand tu étais sous le figuier

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre