Vous êtes ici:

Mongré, France - Un établissement éco-responsable

Europe

Notre Dame de Mongré (Villefranche sur Saône - France), un établissement éco-responsable


Mongré est un établissement qui accueille environ 2000 élèves, de la maternelle à la terminale. Il est situé dans le Beaujolais, une terre de vignobles, près de Lyon. L’établissement, après avoir été fondé par les jésuites qui l’ont ensuite confié aux pères assomptionnistes, est entré dans le réseau Assomption France en 1996. Il est aujourd’hui accompagné par les Religieuses de l’Assomption et met en œuvre le PAEA (Projet Apostolique et Éducatif de l’Assomption).


Les jeunes de toutes les classes effectuent des sorties scolaires dans les sites préservés, visitent des entreprises locales engagées dans des actions durables, participent à des conférences-débats, montent des expositions, protègent la biodiversité dans leur parc, etc. A l’issue de chaque travail, les élèves écrivent des articles de presse qui sont d’abord publiés sur le site de Vert Mongré puis sont édités dans un journal annuel.

Un label qui exprime la volonté de poursuivre la réflexion


Tous ces efforts s’inscrivent dans un programme de sensibilisation lancé par la Région Rhône Alpes. Les 2000 élèves de l’établissement, depuis l’école primaire jusqu’à la terminale, ont été sensibilisés aux problèmes écologiques. Le lycée s’est engagé dans un projet depuis quelques années, et il a obtenu le label « Établissement éco-responsable » en 2008. Le collège, lui, est devenu en février 2014 un établissement en démarche de développement durable (E3D). Ce label est attribué aux écoles, aux collèges et aux lycées généraux, technologiques et professionnels, ainsi qu’aux centres de formation d’apprentis qui entrent en démarche globale de développement durable.La démarche prend explicitement en compte les relations entre l’environnement, la société, l’économie, voire d’autres dimensions, propre au développement durable ; elle est présentée au conseil d’école ou d’administration pour être inscrite dans le projet de la structure scolaire et implique un des différents partenaires territoriaux choisis en fonction de critères adaptés aux besoins de l’école ou de l’établissement. Les écoles et établissements en démarche globale de développement durable (E3D) associent l’ensemble de la communauté éducative. On présente l’obtention de ce label comme le début d’un chemin plus que comme un aboutissement car elle marque d’une volonté de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.
Stimulé par ce label, L’administration de l’établissement scolaire s’est investie aussi dans la gestion des bâtiments et des ressources en vue de la protection de l’environnement depuis 10 ans (choix de chauffage, repas servis à l’école en lien avec des producteurs,etc...)

La dynamique de projets


C’est par une circulaire de 1977 que le thème de Développement Durable est apparu pour la première dans le champ de l’Éducation Nationale en France. Depuis 2007, on tend à généraliser la prise en compte de ces problématiques. Le Développement Durable (EDD) est aujourd’hui inscrit dans presque tous les programmes scolaires et concerne de nombreuses disciplines, spécialement à travers des thèmes tels que celui de l’eau ou de l’énergie, que l’on peut retrouver en histoire, en géographie, en langues, en éducation civique. De nombreuses ressources pédagogiques sont produites à tous les niveaux. Les établissements scolaires sont aussi invités à porter ces questions lors d’événements spécifiques : les classes vertes (occasion d’observer la biodiversité ou de réfléchir à la répartition des énergies), rencontres avec des entreprises dans le cadre du choix d’orientation professionnelle, événements avec les partenaires locaux… Plusieurs centaines d’actions de sensibilisation nationale ont été lancées : lutte contre le changement climatique, commerce équitable, biodiversité, alimentation, santé, énergie, tri des déchets, etc.
Mongré a pour ambition d’accompagner les professeurs dans cette démarche en leur proposant d’illustrer ou de prolonger leur enseignement par des rencontres, conférences ou sorties en lien avec des professionnels du Développement Durable. Par ailleurs, les grands projets transversaux, qui impliquent tout l’établissement, sont pensés et organisés par des représentants de tous les membres de la communauté (éco-délégués, enseignants, membres du personnel administratif, direction) regroupés dans un comité de pilotage. 
Toutes nos activités éco-citoyennes font l’objet d’articles écrits par les élèves qui encouragent d’autres à s’engager.


Une des dernières actions menées a été celle de la préparation et de la mise en œuvre d’une "journée sans téléphone portable". Des affiches de promotion de cette journée ont été réalisées. L’association SERA (Santé Environnement Rhône Alpes) a aidé les éco-délégués à réaliser une enquête auprès de leur classe. Des vidéos ont été filmées à partir de scénarios inventés par les élèves. Tous les élèves ont bénéficié de mini-conférences et certains sont allés au Centre Documentaire pour effectuer des recherches sur les méfaits des ondes électro-magnétiques. Les radios et la presse locales ont interviewé des élèves.

Point forts identifiés

  • Election de deux éco-délégués dans chaque classe (CM2, collège et lycée)
  • Approche plurielle du DD de la maternelle à la terminale
  • Communication grâce aux média locaux
  • Lien étroit avec les religieuses du réseau Assomption dont l’Etablissement Notre Dame de Mongré fait partie
  • Journal Vert Mongré tiré à 2000 exemplaires. 
  • Site de Vert Mongré http://vertmongre.wordpress.com/ qui comptabilise plus de 140 000 visites et comporte plus de 200 articles.
  • Création d’un potager biologique et d’une oasis-nature dans le parc de Mongré
  • Echange international solidaire avec la communauté de Notsé au Togo
  • Campagne de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire
  • Introduction d’aliments issus de l’agriculture biologique et/ou locaux à la cantine
  • Evaluation des pratiques par l’élaboration d’un bilan carbone « transport », avec l’aide de l’association HESPUL
  • Campagne de sensibilisation au covoiturage dans chaque classe
  • Réduction des dépenses énergétiques et recyclage du papier

Vivre ensemble au sein et hors de l’établissement


À l’occasion de la création de l’oasis-nature et du potager, Hubert Reeves, scientifique, directeur de recherches au CNRS, nous a écrit :


"Vous avez décidé d’agir pour la biodiversité. Agir, c’est ce qui compte ! Vos actes sont des preuves enracinées dans votre Oasis Nature tandis que les paroles s’envolent… Bravo !"


Parce que nous croyons que nos actions doivent se mutualiser pour redoubler d’efficacité, nous avons créé de nombreux partenariats avec les acteurs locaux du Développement Durable comme la Mairie, l’association qui rassemble les différentes communes des environs (CAVIL), les associations régionales, etc. mais aussi, depuis 2012, avec l’association nationale d’Hubert Reeves. 


Cécile Lecocq Hubert,
professeur documentaliste et professeur de philosophie.
Personne ressource pour ces projets


https://vertmongre.wordpress.com/



Documents


Ajouter un commentaire




À voir sur le web

Dans la même rubrique

Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre