Editorial

71 - Août 2013

Avec son regard de sage, l’Ecclésiaste a bien perçu le rythme des événements dans le temps. A sa suite, vous convenez certainement avec moi que les vacances sont une période qui nous fait passer à un autre temps, à un autre rythme, à d’autres activités : certains ont la chance de se mettre à l’écart pour se reposer un peu ; d’autres se forment ou se recueillent ; d’autres encore sont sollicités pour aider à quelque tâche. Où que nous soyons et quoi que nous fassions, le troisième numéro de ‘’Fratcom’’ 2013, aussi riche en informations que nos/vos activités de vacances, vient frapper à nos portes. 

Depuis le collège Ste Monique de Koudougou (situé au centre-ouest du Burkina-Faso) qui a célébré les cinquante années de grâces accordées par Dieu dans l’éducation des jeunes - Il y a un temps pour commencer et un temps pour célébrer - , à une réflexion sur la spécificité de l’être humain vu comme image de Dieu - Il ya un temps pour s’émerveiller et un temps pour penser/raisonner -, nous faisons un détour au palais royal du Moogho-Naaba avec les enfants de l’école Sainte Marie Eugénie de Ouagadougou qui découvrent en direct un pan de leur histoire culturelle - Il y a un temps pour écouter et un temps pour expérimenter par soi-même.

Nous découvrirons ensuite la place de la femme dans le processus de réconciliation chez le groupe socioculturel ‘’Agni’’ en Côte d’Ivoire - il y a un temps pour constater des faits culturels et un temps pour les comprendre de l’intérieur.

Et puisque l’adage dit bien : "A tout Seigneur, tout honneur", nos premières nouvelles concernent la célébration de la fondation des Religieuses de l’Assomption, notre famille religieuse, et là encore, Il y a un temps pour commencer et un temps pour célébrer. Pouvoir s’arrêter et célébrer aident à nous faire prendre conscience que nous sommes vraiment filles de l’Eglise, à la suite de Marie-Eugénie, cette Eglise riche à travers la diversité/complémentarité des vocations, des familles religieuses avec lesquelles nous sommes bien unies par l’appartenance commune au Christ et la vision de l’être humain.

Allons donc à la rencontre de ces diversités qui ne peuvent que nous enrichir !

Sr Françoise A. Sègnidomi VIGNON.


Documents

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre