Vous êtes ici:

Echos de la célébration de la fusion en Afrique de l’Ouest

2016, fusion des soeurs Augustines avec les religieuses de l’Assomption


Chers sœurs, chers Amis de l’Assomption,
Le Tam-tam parleur a raisonné ! La nouvelle a fait le tour de toute l’Afrique, de l’Ouest à l’Est, du Centre jusqu’à Madagascar !
En effet, après les célébrations de Madagascar et de Paris, c’est le tour de la province de l’Afrique de l’ouest d’accueillir cet év2nement de joie !
C’est le dimanche 23 avril, dimanche de la divine miséricorde qu’à eu lieu la célébration eucharistique. Mais avant, en communauté, à la maison provinciale, nous nous sommes retrouvées, sœurs déléguées des différentes communautés de la province, particulièrement la communauté de Kissidougou en Guinée, qui est arrivée pour la première fois à Abidjan ainsi que des amis de l’Assomption. Un accueil joyeux de part et d’autres.
La veillée a débuté avec la lumière pascale, la photo de Sainte Marie6Eugénie et de Saint Augustin. Au cours de la veillée, nos nouvelles sœurs nous ont expliqué le choix de leur mystère et ont reçu de l’eau à boire en signe d’accueil. Puis la prière s’est poursuivie avec la prière des psaumes et la lecture de la Parole de Dieu.
Avec le chant à Marie, ce fut le grand silence jusqu’au matin, le temps de chanter les Laudes et de se mettre en route pour la messe à la Paroisse Saint Ambroise ma Vigne.


Par Sœur Marie Madeleine A.
Province de l’Afrique de l’Ouest



Comme à l’accoutumée, à la veille d’une grande célébration, nous faisons une grande et belle veillée comme celle que nous avons vécue le samedi 22 avril dans la chapelle de la maison provinciale.
Que dire de la beauté et de la profondeur de cette liturgie qui nous a tous plongé dans la méditation. Commencée à 20h par une procession, le Seigneur des grands espaces et des larges horizons nous a conduits jusqu’à son autel. Le rappel des circonstances et des différents moments de discernement au sujet de la fusion a rafraichi nos mémoires. A travers le récit historique, nous avons reconnu la pertinence et le sérieux avec lequel le discernement s’est déroulé des deux cotés (ANDP/ RA) jusqu’à leur aboutissement. Nous voyons bien que le Seigneur a été toujours à l’œuvre et comme dit Mère Marie Eugénie "C’est Dieu qui conduit tout…".
Ce qui m’a beaucoup touché c’est la joie et la simplicité avec laquelle nos nouvelles sœurs sont entrées dans cette nouvelle réalité. Elles se sont laissées conduire par le souffle de l’Esprit Saint. Chacune à sa manière a manifesté son "OUI" à travers l’explication du mystère qu’elle a choisi. Nous avons bel et bien senti que leur oui n’était pas tronqué.
L’appel de chacune de nos nouvelles sœurs par leurs noms et leurs mystères m’a rappelé mon propre appel. Par leur réponse positive qui engage toute leur personne à cette nouvelle aventure, nous nous engageons nous aussi (anciennes religieuses de l’Assomption). Leur détermination a été interpellation et joie de se sentir sœur avec l’effectif qui grandi.
La présence des laïcs à la veillée a été un grand témoignage de la proximité qu’ont les sœurs de la province avec ceux qui les entourent. Leur participation signifie bien leur soif de Dieu leur engagement, leur amour de notre Mère Marie Eugénie de Jésus.
Je suis sortie de cette veillée pleine et grandie avec une plus grande espérance et joie d’être sœur parmi mes sœurs.

Sr Delphine Grace Barmi
Région d’Afrique Centrale


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre