Ce qu’en dit Saint-Augustin

Le Christ de Marie-Eugénie

Que ma bouche chante la louange du Seigneur


Fils de Dieu né du Père,
Fils de l’homme né d’une Mère, sans Père ;
Lui la grande clarté des anges
et tout-petit dans la clarté des hommes.
Verbe, Dieu avant tous les temps
et chair au temps choisi par Lui.
Créateur du soleil et créé sous le soleil ;
si grand dans la forme de Dieu,
si petit dans la forme d’esclave,
sans que cette petitesse ne diminue en rien sa grandeur
ni que cette grandeur n’opprime en rien la petitesse...
Sous le vêtement d’une chair infirme,
reçu dans le sein d’une Vierge,
il ne s’y est point enfermé et,
tout en continuant à distribuer aux anges
sa sagesse comme nourriture,
à nous aussi il permet de goûter
combien le Seigneur est bon.
Que ma bouche chante la louange du Seigneur.
Saint Augustin

Le Christ, lumière


Les mots que tu nous dis nous mènent jusqu’au Père.
Mais qui es-tu, Jésus, pour nous parler ainsi ?
Saurons-nous vivre en frères, que son amour unit ?
Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies ?


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre