Vous êtes ici:

Beyrouth - Voyage du Pape/1

Assomption Ensemble

Nous venons d’accueillir le Pape Benoit XVI avec beaucoup de joie et d’émotion. Dès que l’avion a atterri, toutes les cloches des églises au Liban ont sonné. A l’aéroport, c’était touchant de voir, en présence du Président de la République qui a accueilli le Pape, défiler pour saluer avec beaucoup d’émoi et de respect, les hommes politiques et religieux de toutes confessions et religion. A sa sortie de l’aéroport, des femmes voilées, des scouts du hezbollah brandissant le drapeau libanais et celui du Vatican, en criant bienvenue au Pape. C’est notre vocation, la vocation du Moyen-Orient, de vivre ensemble malgré nos différences, plutôt avec nos différences. Lors de la prière islamo-chrétienne, un "Cheikh Druze" a lu un texte de l’exhortation apostolique du synode pour l’église du Liban qui a eu lieu à Rome en 2005 à propos de la relation islamo-chrétienne, et, à la fin, il a affirmé que rien ne va nous empêcher de continuer à nous rencontrer, à vivre ensemble.

Partout dans les diocèses, les paroisses, les communautés, se sont élevés les prières, les messes, les sermons, les neuvaines à cette intention. Hier, nous avons fini la neuvaine lors d’une "rencontre islamo-chrétienne autour de Marie" au Centre Ville à Beyrouth. Une procession aux flambeaux, des prières chrétiennes et musulmanes sous le thème "Ensemble, dans la paix, l’amour, la liberté", le son des cloches des églises et, en même temps la voix du muezzin "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), les voix des choristes musulmanes qui chantaient les vertus de Marie, retentissaient dans toute la ville et dans nos coeurs en présence des hommes religieux de toutes confessions et religions à la veille de la signature pour dire au monde entier que le Liban est un véritable Message de paix, de dialogue et de convivialité dans cette région en crise et que du Liban nous voulons construire ensemble la civilisation de l’amour. C’était un moment très fort.

Hier soir il a signé l’exhortation apostolique à la basilique de Saint Paul (chez les grecs catholiques). Dans son discours il dit : "Comment ne pas louer Dieu pour votre courage dans la foi ? Comment ne pas le remercier pour la flamme de son amour infini que vous continuez à maintenir vive et ardente en ces lieux qui ont été les premiers à accueillir son fils incarné ? Comment ne pas lui chanter notre reconnaissance pour les élans de communion ecclésiale et fraternelle, pour la solidarité humaine sans cesse manifestée envers tous les enfants de Dieu ?" A la lumière de la fête de la croix glorieuse, il nous invite "à ne pas avoir peur, à demeurer dans la vérité et à cultiver la pureté de la foi. Tel est le langage de la Croix glorieuse".

Ce soir, il rencontre les jeunes. Un groupe de nos jeunes sourds va danser et chanter en signes devant lui. Notre coeur bat d’émotion.

Dimanche, nous allons en masse pour participer à la messe du Pape au centre-ville à Beyrouth. Nous nous mobilisons tous pour participer à ce moment historique et prier avec le Saint Père pour continuer à avoir foi en notre vocation spéciale au coeur de cet Orient déchiré, là où le Christ est né, sur la terre qu’il a foulé, sous les oliviers à l’ombre desquels Il s’est reposé, sur les routes qu’il a parcouru... avec les frères d’autres religions qui sont libanais ou non, tous ceux que Dieu met sur notre route... Ce n’est pas facile mais c’est possible et nous y croyons.

Nicole
Beyrouth - 14 septembre 2012

>> Lire le récit de Nicole du dimanche 16 septembre 2012 >> Clic >>



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre