Vous êtes ici:

Auteuil, Paris - Le jubilé des Grands-Parents

Jubilé de la miséricorde

Renaud et Véronique


À l’invitation du pape François, relayée par Florence de Baudus et les religieuses de l’Assomption, nous nous retrouvions nombreux lundi 11 janvier 2015 après-midi au bas des marches de Saint-Sulpice pour accomplir un chemin de pèlerinage en cette année de la miséricorde.
Sœur Claire Myriam et sœur Marie-Madeleine nous attendaient avec Florence pour franchir ensemble la porte Sainte et suivre sept des huit étapes proposées à la méditation des fidèles : la porte sainte – le bénitier – la chaire – la chapelle Saint Jean-Baptiste – le Christ en croix – la chapelle de la Sainte Vierge, (le sacrement de réconciliation devant faire l’objet d’une démarche personnelle ultérieurement).
À chaque étape sœur Claire Myriam proposait à notre réflexion les très beaux commentaires qu’elle avait préparés.
Nous n’avons pas vu le temps passer lorsqu’avant de nous quitter, sœur Claire Myriam nous laissait une image de la clef de la Porte ouverte portant le message de sœur Martine : "La route est donnée. Faisons la traversée vers le cœur miséricordieux de Dieu d’où coule la source inépuisable de la bonté afin de rejoindre nos frères et nos sœurs pour partager la joie d’être fils et filles bien-aimés de Dieu".
Les amis de l’Assomption se disaient au revoir en se rappelant qu’ils venaient de faire dans les pas de Sainte Marie-Eugénie de Jésus une démarche de foi à l’endroit même où celle-ci venait prier pour cimenter l’œuvre qu’elle venait de créer.

Isabelle


Cette démarche avec notre petit groupe a été très riche.
En passant physiquement la porte de la miséricorde dans l’église St Sulpice, j’ai pris conscience que je posais un acte de foi dans ma vie de baptisée, qu’il y aurait un avant et un après. Aller vers le Seigneur pour y trouver la miséricorde, quoi de plus beau cadeau. Le Pape nous propose de prendre conscience de ce cadeau qui surpasse tout autre et aussi de devenir miséricordieux avec les autres. Cela nous engage à désirer changer en vérité et à toujours revenir vers le Père pour qu’il nous en donne la force.
Ce que j’ai aimé, c’est que cela a été une démarche collective et individuelle, nous étions ensemble pour vivre ce pèlerinage et c’est individuellement que nous passions la porte de la Miséricorde. Le Seigneur s’adresse à chacun et a donné sa vie par Amour pour que tous nous soyons sauvés.

Gilles


Ce que j’ai bien aimé dans ce mini-pèlerinage à Saint Sulpice, très bien préparé par nos religieuses préférées, c’est de passer la "Porte Sainte". En effet, elle est symbolisée, à l’entrée de cette immense église, par une sorte de "Grande Arche" toute blanche, sur laquelle est inscrit : "Soyez miséricordieux comme mon Père est miséricordieux". Mais surtout, pour la franchir, il faut monter légèrement sur un plan incliné pour accéder à la porte proprement dite… et ensuite, une fois la dite porte franchie, "c’est fastoche" comme diraient mes petits-enfants car cela descend en pente douce : il n’y a qu’à se laisser aller… dans la miséricorde du Seigneur !

Anne-Marie


En allant à St Sulpice je me coulais dans le moule des grand-mères. Je ne l’aurais pas fait de moi-même.Je n’aime pas me couler dans ce style de prière.
Mais je l’ai fait avec humilité et j’ai apprécié de prier avec les autres grand-mères dans ce chemin de la miséricorde. J’ajoute ce chemin à tous les grains de prière que sont l’adoration hebdomadaire vécue en tant que grand-mère où je vais avec bonheur.


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre