Assomption ensemble, congrès de Leon

65 - Fratcom novembre 2010


Parti d’Abidjan le premier août 2010 à 21 heures, je suis arrivé à Bruxelles le lendemain où j’ai pris le même jour un autre vol pour Madrid.
J’ai été accueilli par deux sœurs de la Province, sœur Bego et sœur Carmen Campos, accompagnée de la nièce de sœur Carmen et de sa fille. Nous sommes arrivés à la maison Provinciale de los Olivos où nous attendaient toutes les délégations arrivées la veille. Parmi ces délégations se trouvaient celles du Cameroun et du Rwanda. L’accueil était très chaleureux et c’est avec joie que je me suis retrouvé dans la grande famille "Assomption Ensemble".

Le mardi matin nous avons pris le car pour León distant de 350 kilomètres de Madrid. Durant le trajet nous avons découvert le monde agricole et le beau paysage de l’Espagne. Nous avons été accueillis par la Supérieure Générale Sœur Diana et l’équipe chargée de l’organisation du Congrès
Du 4 Août au 8 Août, s’est tenu à León le premier Congrès International d’Assomption Ensemble. Le thème choisi était : "Assomption Ensemble : un charisme pour le Monde."

Durant ces cinq jours, ce congrès nous a permis de découvrir la richesse de la spiritualité de l’Assomption que nous a léguée Sainte Marie Eugénie de Jésus. A travers les différents sujets abordés, nous nous sommes rendus compte que le charisme de l’Assomption n’est pas seulement réservé aux Sœurs et aux Laïcs de l’Assomption mais au monde entier.
A cet effet nous avons bénéficié de l’intervention de trois conférenciers. La première conférence est celle de monsieur Pedro Gomez sur « les défis et espoirs pour le monde d’aujourd’hui » qui nous invite à ne pas nous défendre des critiques qu’on fait à l’Eglise, ce qui est important c’est Jésus. L’Eglise est le lieu où nous accueillons Jésus Christ et où nous annonçons Jésus Christ. En elle, nous sommes proches de Jésus Christ. Nous devons sentir le monde comme Dieu le sent et il a noté que l’avènement d’un monde nouveau est possible.
La deuxième conférence est celle de Sœur Hélène Bureau qui a porté sur les « éléments clés du charisme de l’Assomption ». A travers ce vaste exposé nous retenons que le charisme de l’Assomption est comme un tabouret à trois pieds et il faut nécessairement les trois pieds pour qu’il y ait l’équilibre. Notre spiritualité est basée sur : la passion de la foi, la passion de l’amour ou le défi de la vie fraternelle et la passion de la réalisation de la loi du Christ.
Et enfin la conférence de sœur Mercedes Méndez concernait « le dégagement joyeux ». Le dégagement joyeux est un élément spécifique de notre spiritualité, en ce sens qu’il est : l’abandon à l’amour de DIEU, ne pas vivre pour soi, vivre avec le nécessaire pour que d’autres puissent vivre avec l’indispensable. Nous devons prendre Jésus et Marie comme modèle de dégagement. Nous disons : "au lieu de regarder notre nombril, il faut regarder vers Dieu".

La présentation des expériences des différentes Provinces et les activités en groupes constitués ont retenus l’attention des participants à ce premier congrès international de Léon. Avec les membres de mon groupe nous avons partagé nos expériences et vécu des moments spéciaux, étant donné que nous étions d’horizons divers. Les échanges étaient très enrichissants et nous donnaient un aperçu de ce qui se faisait ailleurs.

Les rencontres avec des personnes des différents pays furent mon plus beau cadeau. . Maintenant, j’ai des amis venant du monde entier (d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Europe). C’est la simplicité entre les personnes qui permet de vivre ce que nous avons vécu à Léon : regarder quelqu’un et lui sourire, avoir une conversation, se promener dans le jardin ensemble. Mais ce qui m’a le plus marqué c’est le partage de la joie de vivre et d’être ensemble, en un mot "Assomption Ensemble".
La visite de la ville de Léon le vendredi après midi a été aussi un moment très fort. Nous avons visité la basilique Saint Isidore, où le Saint Sacrement est exposé en permanence depuis plus de cinq cents ans ! Et aussi la célèbre cathédrale de la ville avec son architecture magistrale.
Après la visite j’ai eu une conversation avec Sœur Diana qui m’a entretenu en ces termes : "Le plus important dans la vie c’est de respecter ses engagements et de se projeter dans le futur. Ici à Léon depuis plus de cinq siècles des personnes ont pris l’engagement d’adorer le Saint Sacrement de génération en génération sans interruption. Et ça c’est vraiment extraordinaire."


Jean Claude Tanoh


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre