5ème Jour, 1er octobre

2009 - Typhoon "Ondoy"

Beaucoup de personnes ont lu ce rapport journalier et on me demande de le continuer... Mais le programme de formation à l’accompagnement à l’IFRS reprend demain !

La première chose que j’ai entendue ce matin à la radio, c’est la demande faite par les détenus de la plus grande prison de Manille, d’être servis seulement deux fois par jour. Comme ils ne peuvent pas aider, ils demandent que leur troisième repas soit donné aux évacués. La souffrance peut vraiment faire émerger ce qu’il y a de beau en nous. C’est ce que je contemple chaque jour, justement ici, dans notre pays.

Nos volontaires, qui sont allés à Marikina hier, dans les camions de l’Armée de l’Air, ne sont revenus qu’à minuit passé. Partout où ils ont été, les gens pleuraient pour avoir de la nourriture, et ils ont poursuivi leurs opérations de secours après le coucher du soleil, dans les rues obscures, puisque l’électricité n’a pas encore été rétablie dans ces endroits. Aujourd’hui, ils y sont retournés, cette fois-ci avec les mêmes camions plus des fourgons remplis de vêtements et de bouteilles d’eau. Le niveau d’eau boueuse est encore très élevé. Nous ne savons pas si les classes pourront réellement reprendre lundi, spécialement à Pasig et Marikina.

A Malibay (Ecole Saint Jean Népomucène) les opérations de secours d’urgence s’achèvent aujourd’hui. Hier, 1 278 familles ont été servies. Aujourd’hui, 500 colis ont été donnés méthodiquement aux familles les plus touchées. Les sœurs et le corps professoral laïc ont commencé selon l’évangile du jour : « ...et ils allèrent deux par deux !!! » c’est ce qu’ils ont fait, visitant les maisons, aussi loin qu’ils pouvaient aller, rentrant en fin de journée pour se reposer et rester en adoration devant Jésus. Beaucoup de choses ont dû se passer dans le profond silence de cette prière. Nos sœurs LSA ont accepté d’héberger la mission médicale à Malibay et nous leur avons passé tous les médicaments et équipements pharmaceutiques. L’école St Jean N peut maintenant commencer le nettoyage et essayer d’être prête pour la réouverture des classes, lundi, espérant et priant pour que le super-typhon Peping ne nous frappe pas encore. Il y a tant à réparer, à reconstruire, mais les professeurs savent comment resserrer leurs classes dans des espaces réduits. La créativité et l’endurance sont des dons que Dieu nous a faits.

Aujourd’hui aussi, ma boîte aux lettres était pleine d’e-mails exprimant la solidarité sous bien des formes. Nous recevons surtout de l’aide de notre grande famille de l’Assomption. Sœurs Fé et Ana-Maria, Pinky Valdes et Milette O.Recto se sont entendues pour définir les rôles et les tâches dans la prochaine étape de réhabilitation. A partir de demain, nous continuerons à recevoir les dons au Collège Lobby. La fabrication de paquets continuera à plus petite échelle, mais les distributions doivent continuer quelques jours. Nous sommes conscientes que les grandes stations TV et les politiques atteignent maintenant les zones nécessiteuses avec davantage de produits de secours. Le corps professoral de San Lorenzo a besoin de temps pour nettoyer et préparer l’ouverture des classes pour lundi.

Lundi et les jours à venir, il y aura beaucoup à raconter. Je pense que nous avons besoin de temps pour réfléchir sur ces histoires vraies, et entendre ce que Dieu veut nous dire par là. En même temps, il faut vivre au jour le jour parce que nous ne savons pas ce que Peping nous réserve.. Tout ce que nous savons, c’est que Dieu est avec nous.

Sœur RegiVic
 

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre